Yalla Xash annonce une levée de fonds de 6 millions de dirhams auprès de Maroc Numeric Fund II

| Le 30/6/2021 à 12:13

Yalla Xash annonce aujourd’hui une levée de 6 millions de dirhams auprès de Maroc Numeric Fund II. La startup est une fintech de service de transfert d’argent entre l’Amérique du Nord et l’Afrique.

La solution technologique et logistique développée par Yalla Xash vise à la fois à faciliter les opérations de transfert, à en accroître la rapidité, garantir la confidentialité, assurer la sécurité et à en réduire les coûts. Côté client envoyeur, tout se base sur une application mobile multi-support, disponible sur l'AppStore d’Apple et Google PlayStore avec l’évitement d’une chaîne à plusieurs couches d'intermédiaires pour réaliser les transferts. 

La solution de Yalla Xash est centrée sur les deux principaux acteurs envoyeur et récepteur aux deux bouts de la chaîne de transfert. L’offre de YallaXash se décline autour de 3 services: App to Cash, App to Prepaid Card et App to Bank account.

Yalla Xash opère actuellement sur le corridor Amérique du Nord – Maroc, et compte développer d’autres corridors dans les mois à venir. Elle compte notamment, dans un esprit d’innovation accroître son offre de services en direction de ses clients aussi bien à l’étranger qu’au Maroc. 

Il s’agit du 4ème investissement du fonds Maroc Numeric Fund II et du 21ème investissement de son équipe de gestion, en tenant compte des investissements réalisés par le fonds Maroc Numeric Fund I, qui est aujourd’hui en phase de désinvestissement.

Dounia Boumehdi, Directrice Générale de MITC Capital, société de gestion de Maroc Numeric Fund II, déclare : « Nous avons été séduits par la qualité de service de Yalla Xash, sa proximité avec ses clients, ainsi que par les perspectives offertes par cette fintech qui a pu en très peu de temps, asseoir une notoriété dans un marché global d’envoi de fonds des migrants estimé à plus de 700 milliards USD par an. De plus, cette solution a un impact sociétal et citoyen de taille vu qu'elle permet à cette population de résidents à l’étranger de garder une connexion avec leurs proches et les accompagner dans leurs projets de vie, tout en réduisant les frais d’envoi et le temps de réception des fonds ».

 

lire aussi
  • | Le 16/5/2022 à 18:17

    Fitch Ratings maintient sa note « BB+ » sur la dette souveraine marocaine

    L’agence de notation américaine Fitch Ratings a maintenu sa note de défaut des émetteurs en devises étrangères à long terme du Maroc à ‘BB+’ avec des perspectives stables. Elle anticipe une hausse de la dette et du déficit budgétaire en 2022 à cause du climat économique maussade, de la hausse des matières premières. Néanmoins, le royaume dispose de fondamentaux macroéconomiques stables, notamment au niveau de sa dette dont les trois quarts sont libellés en dirhams.
  • M.Ett | Le 16/5/2022 à 18:17

    Creusement du déficit de liquidité bancaire et hausse des taux obligataires

    Le marché monétaire connait un creusement de la liquidité bancaire. Cette tendance contribue à la poursuite de la hausse des taux sur le marché obligataire. Un expert du marché, joint par LeBoursier, apporte des explications et livre ses prévisions.
  • | Le 16/5/2022 à 9:30

    Managem : le chiffre d'affaires explose au premier trimestre 2022 à 2,8 MMDH

    Le groupe a bénéficié de la bonne dynamique des cours des métaux, surtout du Cobalt et du Cuivre. 33% du chiffre d'affaires trimestriel provient de la contribution de l'Or de la mine de Tri-K en Guinée. La production d'Argent a également augmenté. Le groupe annonce le lancement des travaux de construction du projet cuprifère de Tizert.
  • | Le 15/5/2022 à 16:47

    Les bénéfices de la cote devraient progresser de 8,6% à 29 MMDH cette année (BKGR)

    En 2022, la société de recherche anticipe une hausse de 6,7% des revenus de la cote à 241 MMDH porté par une amélioration de la dynamique commerciale du segment Financier et Industriel. La profitabilité sera tirée vers le haut par les Banques grâce à la baisse constante du coût du risque et par les acteurs pétroliers et gaziers. La masse des dividendes est anticipée en légère hausse de 2,5% à 19,7 MMDH.