Un grand virage stratégique se prépare à Bank of Africa (Othman Benjelloun)

Mehdi Michbal | Le 21/1/2022 à 9:47
EXCLUSIF. Ce virage est le résultat d’un travail effectué avec McKinsey depuis un an, nous confirme le PDG du groupe. Ses détails seront annoncés en mars, au moment du conseil d’administration de la banque. Il concerne selon lui toutes les activités du groupe en Afrique, sur un horizon de long terme.

Othman Benjelloun ne finira jamais de nous surprendre. Même quand on croit qu’on sait tout de lui, de ses stratégies, il continue d’innover, de se remettre en question pour mieux appréhender l’avenir. Comme le dit la chanson, avec le doyen des banquiers africains, quand il n’en y a plus, il y en a encore.

Après la grande restructuration de ses holdings de tête, avec la fusion de FinanceCom et le Holding Meziane Benjelloun (HBM) qui a donné naissance à O Capital Group, opération réalisée et annoncé en mai 2021, Othman Benjelloun s’apprête à amorcer, selon nos sources, un « grand virage stratégique » pour son groupe bancaire Bank Of Africa.

Une information que nous confirme le Président du groupe, joint au téléphone par Médias24.

« Nous nous apprêtons en effet à annoncer un grand changement pour le groupe. Mais je ne peux pas vous en dire plus avant le Conseil d’administration qui se tiendra en mars. Ce virage doit d’abord être approuvé par les administrateurs et les principaux actionnaires du groupe », nous répond Othman Benjelloun.

Ce grand changement, dont on ne connait pas les détails, et que Othman Benjelloun refuse même d’en donner les grandes lignes (chose compréhensible pour une société cotée), a été préparé depuis un an déjà, nous confie toutefois le Président.

« C’est un changement important qui va s’opérer. Nous avons travaillé sur ce dossier avec McKinsey depuis un an. Un travail important a été fait. Et ce n’est pas un changement pour les deux ou les cinq prochaines années, mais pour l’horizon 2030 », nous dit Othman Benjelloun.

Prête, cette nouvelle stratégie portera, poursuit-il, non seulement « sur le mode de travail du groupe au Maroc, mais sur toute l’Afrique, qui représente 50% des résultats de notre groupe ».

La Banque centrale, nous confie le Président, est déjà prévenue de ce qui sera fait.

« Nous avons prévenu la Banque centrale de cela dans le cadre de nos échanges cordiaux et réguliers. Les choses seront annoncées au moment où il faut », conclut Sir Benjelloun.

L’homme qui a fêté ses 90 ans en novembre dernier nous déclarait en mai 2021 qu’il ne pensait jamais à sa retraite. Il nous en donne ici une nouvelle preuve.

« Les gens me disent que je devrais prendre ma retraite et passer le relais depuis 15 ans déjà, et on me le dit encore aujourd’hui. A chaque fois, je réponds que le mot retraite n’existe pas dans mon vocabulaire. Dans notre famille, on travaille tant qu’on a la capacité de le faire », nous disait cet éternel optimiste, qui donne souvent rendez-vous à la presse, ou à ses collaborateurs, en 2050…

Exclusif. Othman Benjelloun explique la restructuration de sa holding

lire aussi
  • | Le 26/5/2022 à 8:41

    Alliances : hausse de 9% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe annonce concrétiser les objectifs arrêtés dans son plan de développement 2022-2025. Le nombre d'unités réceptionnées à fin mars progresse fortement de 144%. Alliances explique que les coûts de développement n'ont pas enregistré de hausse significative.
  • M.Ett | Le 25/5/2022 à 17:51

    OPCVM : un mouvement de rachat est observé face à l’incertitude

    Les investisseurs en OPCVM qui étaient en phase d’attentisme ont décidé de réagir en effectuant des rachats, d’après un gérant de fonds de la place qui table sur une poursuite de la tendance actuelle. Par ailleurs, une réallocation vers les Obligations court terme est observée.
  • | Le 25/5/2022 à 17:49

    La prime de risque au plus haut depuis 6 ans sur le marché actions (AGR)

    Sur 3 méthodes de calcul utilisées, AGR a retenu la méthode de calcul de la prime de risque par sondage auprès d’acteurs du marché, reflétant mieux les attentes des investisseurs. Cette prime s’affiche à 7,5%, en hausse de 140 pbs par rapport à octobre dernier. Un plus haut depuis 6 ans. Dans un cadre d’aversion au risque, l’exigence de rentabilité du marché s’est donc appréciée à 10% contre 8,5% initialement.
  • M.Ett | Le 24/5/2022 à 17:51

    Le titre Sothema garde un bon potentiel de hausse

    Le titre Sothema connaît une légère volatilité en bourse à cause du contexte général. Son cours garde toujours un bon potentiel de hausse, grâce aux perspectives d’évolution de la société qui demeurent prometteuses, d’après les anticipations des analystes de la place.