Timar : le RNPG baisse de 37% en 2018

| Le 1/4/2019 à 10:37

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe Timar a augmenté de 2,33% pour se situer à 483 MDH au 31 décembre 2018 contre 472 MDH en 2017.

L’évolution du chiffre d’affaires s’explique, d’après le groupe, par la croissance du volume d’activité de la maison mère Timar S.A et des filiales Grupolis au Portugal et Timar Afrique de l’Ouest au Sénégal.

Par ailleurs, le résultat courant baisse de 4,84% à 11,8 MDH contre 12,4 MDH une année auparavant. Cette baisse est liée à l’augmentation des charges de personnel et des pertes constatées sur des créances commerciales.

L’endettement net, quant à lui, a baissé de 27% pour descendre à 62 MDH contre 85 MDH.

Au vu de ces évolutions, le résultat net part du groupe recule de 36,47% pour s’établir à 5,4 MDH après 8,5 MDH l’an dernier. 

Le Conseil d’administration proposera à la prochaine assemblée générale des actionnaires la distribution d’un dividende de 4 DH par action, identique à celui de 2017.
 

lire aussi
  • | Le 16/9/2021 à 15:53

    Startups Tech : Les fonds d’investissement notent une meilleure qualité du dealflow

    La crise a fait prendre conscience de l’importance du numérique auprès des grands décideurs. Les fonds d’investissements spécialisés dans le financement des entreprises technologiques note une amélioration des compétences et de la qualité des entrepreneurs. Les restrictions sanitaires limitent encore l’accélération des signatures de deals. Sur ce segment, les investissements suivront globalement la même tendance que l’an dernier.
  • | Le 16/9/2021 à 9:47

    CFG Bank : Le résultat net après impôts passe dans le vert au premier semestre

    Le groupe a connu une bonne croissance de ses crédits au premier semestre, ainsi que des dépôts de la clientèle. Le PNB consolidé affiche une hausse de 23% sur la période. La bonne maitrise des charges a également permis au résultat brut d’exploitation de progresser fortement.
  • B.B | Le 15/9/2021 à 19:46

    Cimentiers : Rebond en 2021, marge, production, présence géographique… Round up du secteur

    Cette année, les cimentiers bénéficient d’une forte croissance de la demande (+8,9% attendu en fin d’année) après les effets de la pandémie en 2020. Mais au long terme cette croissance devrait s’affaisser à 2,2% par an. Les marges devrait se dégrader cette année en raison de la hausse des cours du petcoke. La concurrence s’accentue entre les deux plus grands groupes nationaux.
  • M.Ett | Le 15/9/2021 à 19:45

    Voici comment a évolué le marché des OPCVM depuis début 2021

    Un gestionnaire de fonds de la place revient sur l’évolution des OPCVM depuis le début de cette année et souligne les grandes tendances qui se dégagent. Analyse.