SNEP : AGR va revoir ses prévisions de croissance sur la valeur

B.B | Le 14/10/2021 à 18:43
Le groupe a dépassé les prévisions d’Attijari Global Research au premier semestre. Les performances ont été poussées par la forte hausse de la demande et des cours du PVC à l’international. Malgré les perturbations de production annoncées cet été, le maintien du cours du PVC et le nouveau projet d’investissement du groupe en 2022 laisse présager un bon dynamisme.

Dans une note publiée le 12 octobre, Attijari Global Research (AGR) a annoncé qu’elle allait revoir ses prévisions de croissance concernant la SNEP. Au premier semestre 2021, le groupe a réalisé des performances supérieures aux attentes de la société de recherche, tant sur la performance du chiffre d’affaires que de la marge enregistrée.

Depuis le début de l’année, la SNEP enregistre en bourse une performance notable de plus de 65% à 776 dirhams à l’ouverture de la séance du 14 octobre, alors que le MASI n’a pris que 16,8% sur la période.

Source : leboursier.ma

Anciennement recommandée à l’achat avec un cours cible de 685 dirhams, la surperformance du titre amènera AGR à revoir ses prévisions.

Le groupe a bénéficié d’un bon effet Prix/Volume

Le chiffre d’affaires a progressé de 28% au premier semestre 2021 à 516,9 millions de dirhams. La société de recherche note « qu’il s’agit d’un taux de réalisation supérieur à nos prévisions initiales, soit de 55% ».

Cette dynamique a notamment été porté par un bon effet prix/volume. Il faut savoir qu’avec la reprise mondiale, les cours du PVC ont fortement augmenté sur la période. La contribution de cette matière compte désormais pour 62% des revenus du groupe. AGR précise que « le prix moyen du PVC aurait plus que doublé passant de 758 $/T au S1-20 à 1.581 $/T au S1-21 ».

D’autre part le groupe a bénéficié d’une forte reprise de la demande sur le premier semestre 2021, contre une demande atone à la même période l’an dernier. Dans le même temps, le groupe a amélioré sa profitabilité.

Une nette amélioration du taux de marge à 39%

La hausse des cours du PVC alliée à la hausse de la demande ont permis au groupe de bénéficier d’une amélioration des marges. « La marge brute atteint un niveau élevé de 38,7% au S1-21 contre 29,9% au S1-20 » précise AGR.

Le résultat d’exploitation ressort en hausse de 53,4% à 88 millions de dirhams sur la période. Mais les charges ont également été poussées à la hausse. La société de recherche explique cela par « une augmentation non récurrente des charges de maintenance ».

In fine, le résultat net du groupe est ressorti en forte hausse de 58% à 55 millions de dirhams. A ce titre, AGR note encore une fois qu’il s’agit « d’une réalisation supérieure aux prévisions initiales qui anticipaient un profit annuel de 90 MDH, soit un taux de réalisation élevé de 61% ».

Une réévaluation de la croissance va être menée

Il faut également mentionné que le groupe a annoncé le 24 août dernier, que les livraisons des produits Vinyliques (Résine PVC et Compounds), du chlore et de l’acide chlorhydrique, seront suspendues à l’épuisement du stock actuel. Il a néanmoins précisé que la production et les livraisons des produits de l’électrolyse, à savoir la soude liquide, la soude solide et l’eau de Javel, seront maintenues à une cadence légèrement réduite.

L’impact de cette perturbation n’est pas encore connu pour le groupe. Pour AGR,  annonce « l’amélioration de la situation sanitaire au cours des dernières semaines a permis à l’opérateur de revenir à son rythme normatif de production ».

Pour la société de recherche, la continuité dans la bonne tenue des cours du PVC à l’international au-delà des 1 550 dollars la tonne au second semestre couplée à la mise en œuvre du nouveau projet d’investissement du groupe au second trimestre 2022 seront le signe d’un fort dynamisme. « Ces facteurs imposent une révision de notre scénario de croissance de la SNEP » conclut AGR.

lire aussi
  • | Le 22/10/2021 à 9:41

    Evergrande aligne des fonds pour payer les intérêts et éviter un défaut de paiement

    Evergrande fera face à une prochaine échéance de paiement le 29 octobre et les incertitudes sont au maximum. Après deux semaines de suspension de la cote Hong-Kongaise, le cours a chuté de 10,5% à l'ouverture de la séance du jeudi 21 octobre dans un contexte d'échec de la vente d'une partie du capital d'une de ses filiales.
  • | Le 21/10/2021 à 18:54

    OPCVM : les investisseurs continuent de miser sur les Diversifiés et les Actions

    Les OPCVM Diversifiés et Actions continuent de surperformer les autres actifs, d’après les dernières données diffusées par l’ASFIM. Un gestionnaire de fonds de la place commente les grandes tendances qui s’en dégagent.
  • Brian Brequeville | Le 21/10/2021 à 18:54

    Bitcoin : Les raisons derrière le nouveau record atteint à 67.000 $

    Le 20 octobre, le Bitcoin a atteint un nouveau record historique en frôlant les 67 000 dollars. Une hausse fulgurante s’est amorcée depuis près d’un mois poussant la progression en YTD à 120%. Le régulateur des marchés financiers américain a autorisé il y a quelques jours un fonds indiciel lié au cours du Bitcoin. Un rapprochement avec le secteur financier traditionnel qui tend à rassurer les investisseurs de différents horizons.
  • | Le 21/10/2021 à 13:58

    Le défit budgétaire diminue légèrement à fin septembre 2021

    A fin septembre 2021, les recette ordinaires ont plus fortement progressé que les dépenses ordinaires. Le déficit budgétaire s’affiche à 42,44 milliards de dirhams en baisse de 2,3% par rapport à la même période en 2020.