S2M : un résultat net en hausse de 4% en 2018

| Le 29/3/2019 à 11:49

Le chiffre d’affaires de la Société de Monétique (S2M) s'est établi à 229,6 MDH à fin 2018 contre 214,3 MDH une année auparavant, enregistrant une hausse de 7,14%.

Le résultat d’exploitation a reculé d’à peu près 8% pour se situer à 31,97 MDH contre 34,73 MDH. Cette baisse est liée à la hausse des Achats revendus de marchandises (+65,82%), des impôts & taxes (+43,36%) des dotations d’exploitation (+27,76%) et des charges de personnel (6,26%).

En face, le résultat financier s’est légèrement amélioré en passant de -5,97 MDH à -5,02 MDH. Cette évolution s’explique, entre autres, par la hausse des reprises financières (+140%) et de la baisse des dotations financières (-50%).

Au vu de ces réalisations, le résultat net de S2M s’est situé à 20,31 MDH contre 19,53 MDH, soit une progression de 4%.

Le directoire a décidé de proposer à la prochaine Assemblée générale ordinaire, qui sera tenue en juin 2019, la distribution d’un dividende de 15 DH par action, en baisse de 3,22% par rapport à l'année dernière.

Pour S2M, l’année 2018 a été marquée par :

> Une belle performance de S2M Secure Digital Solution :

L’accroissement de la conquête de S2M dans différentes régions a permis à la société d’enrichir son portefeuille client de plus de 10 nouveaux clients en Afrique, Europe et Asie, et la pénétration d’un nouveau marché au Népal avec deux nouvelles références.

> Un relai de croissance pertinent pour S2M Technologies :

L’émission instantanée des cartes à distance a été déployée dans 7 nouvelles banques en 2018, au Maroc et à l’étranger, et a enregistré une évolution du volume de l’ordre de 100%.

> S2M Payment As A Service, vers une internalisation accrue :

La société a pu consolider son positionnement dans l’activité Outsourcing Monétique et par conséquent concrétiser 5 nouvelles références et pénétrer 2 nouveaux pays : les Seychelles et Madagascar. 

> Nouvelles innovations :

La Tokenization :

C'est une nouvelle solution qui fournit des interfaces de communication avec les TSP gérant la partie Emetteur. Elle garantit également le contrôle des demandes de Tokenisation et les active suite à l’identification des clients. Elle gère également le cycle de vie des Tokens, les frais et risques liés à la digitalisation, les tentatives de fraude ou encore des contrôles spécifiques. 

Ces fonctionnalités sont en production chez les clients de S2M en Nouvelle-Zélande et en Australie, et en cours d’implémentation auprès de 6 grands clients dans d’autres pays. 

Un nouvel outil de lutte contre la fraude :

S2M a conçu un système basé sur des technologies Big Data et Machine Learning, dont les premiers déploiements sont prévus pour le 1er semestre 2019.
 

lire aussi
  • | Le 27/5/2022 à 10:29

    CIH Bank : forte hausse de 66% du RNPG à fin mars 2022

    Le groupe a amélioré ses marges d'intérêts et marges sur commissions à fin mars 2022. Le PNB consolidé ressort en hausse de 14% par rapport à la même période en 2021. Les crédits à la clientèle s'améliorent de 3% par rapport à décembre dernier.
  • | Le 27/5/2022 à 8:47

    Auto Nejma : baisse de 7,5% du chiffre d'affaires au premier trimestre 2022

    Le groupe a subi les difficultés d'approvisionnement et les pénuries découlant de la crise des semi-conducteurs. Le nombre des véhicules vendus au premier trimestre 2022 recule de près de 12%.
  • | Le 27/5/2022 à 8:20

    Ciments du Maroc : hausse de 11% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe a vu son chiffre d'affaires se fixer à 955 MDH au premier trimestre. Les investissements progressent de 78% notamment en lien avec la construction du centre de broyage de Nador.
  • B.B | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.