RMA inaugure son nouveau service intégré et évoque son activité en 2021

| Le 18/11/2021 à 11:14
L’année 2020 a été sous le signe de la résilience pour les assurances. Cette année, le secteur repart avec une hausse de 10,8% de l’activité à fin septembre. Pour RMA aussi, la reprise se fait sentir et la dynamique perdue en 2020 sera rattrapée cette année. L’assurance a également tenu une conférence pour inaugurer RMA Services, le premier centre intégré de gestion des sinistres automobiles à Casablanca.

Le 17 novembre, la Royale Marocaine d’Assurance (RMA) a organisé à Casablanca, l’inauguration du premier centre de gestion intégrée de sinistre automobile au Maroc.

Une gestion des sinistres automobiles de bout en bout

Il s’agit du premier système de prise en charge d’assuré sur un point de contact unique et qui assure la logistique autour d’un sinistre automobile de bout en bout. « Cela englobe tout le processus de la réclamation jusqu’à la réparation et paiement » explique Jaouad Tahiri, directeur général adjoint développement et animation commerciale réseaux.

L’objectif de ce service est de simplifier le processus de sinistre, naturellement complexe et impliquant divers intervenants à gérer (expert, garage, assuré, compagnie d’assurance). « RMA services est un point de contact unique où tous les intervenants sont réunis pour faciliter le parcours au client. En moyenne, le client passe 30 minutes dans le centre pour terminer une procédure contre une quinzaine ou une vingtaine de jour dans un parcours normal » explique Abderrahim Janani, directeur général adjoint du pôle technique.

Ce nouveau service assure sur son site de Casablanca :

1/ La prise en charge de l’assuré.

2/L’expertise du véhicule.

3/ La mise à disposition d’un véhicule de remplacement.

4/ La gestion de la réparation du véhicule accidenté par les garagistes.

Ainsi, un client sinistré peut déposer sa voiture au centre où l’expertise sera faite, prendre un véhicule de remplacement (si sa couverture le permet, ndlr), puis partir avant d’être rappelé pour récupérer son véhicule réparé. Le tout sans avoir à gérer aucune interaction.

Un concept nouveau dans le monde des assurances marocaines qui connaît un bon regain d’activité cette année 2021. RMA de son côté témoigne aussi d’une bonne dynamique de retour et se positionne à l’instar d’autres acteurs sur les opportunités dessinées par la généralisation de la protection sociale.

Un secteur en reprise cette année

L’événement a également été l’occasion de faire le point sur le milieu des assurances et la manière dont évolue RMA dans son secteur. L’année 2020 a été une année compliquée à l’instar de nombreux secteurs, mais les assurances ont pu maintenir une certaine résilience. Selon les chiffres de l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS), les primes émises l’an dernier ont atteint 45,1 milliards de dirhams quasi stable (+1%) par rapport à l’année 2019.

« Le secteur a pu résister à la crise avec une stagnation du chiffre d’affaires l’an dernier. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu d’impact du Covid, mais il y a une réelle force du secteur à travers les mesures mises en place par la régulateur et donc c’est un vrai message pour les clients » nous explique Abderrahim Janani. Cette année, le secteur redémarre sur des bases plus solides. Les derniers chiffres de l’ACAPS publiés le 15 novembre 2021 affichent une amélioration de 10,8% de l’activité à fin septembre 2021.

Ce dynamisme est également ressenti selon notre interlocuteur au sein de la RMA. « 2021 a marqué une reprise des activités que ce soit au niveau de la branche Vie ou Non-Vie. On voit que la confiance des clients marocains en leurs compagnies d’assurances est un vrai signal de robustesse. En terme de croissance chez RMA, nous avons pu rattraper le retard constaté en 2020 » poursuit notre interlocuteur.

RMA, à l’instar de ses concurrents se prépare également à la généralisation de la protection sociale, lancée par le souverain en avril dernier.

Des offres en préparation pour répondre à la généralisation de la couverture sociale

Depuis l’annonce du roi en avril dernier, les assureurs ont déjà commencé à se positionner sur la généralisation de la protection sociale. Elle comprend notamment la généralisation de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au profit de 22 millions de personnes.

Dans un précédent article, le PDG de Wafa Assurance, Ramsès Arroub expliquait: « les compagnies d’assurances ont évidemment emboité le pas à cette initiative ».

En ce sens, Abderrahim Janani nous explique : « Effectivement, nous avons plusieurs produits sur lesquels nous travaillons pour encourager l’inclusion de produits d’assurance faciles à obtenir avec des tarifs accessibles et des procédures de gestion de sinistres simples pour permettre à la population d’avoir une couverture sociale globale » nous explique Abderrahim Janani.

Désormais, tout n’est que question de timing dès lors que le programme sera connu. « Plusieurs produits sont déjà en cours de lancement et désormais nous tentons d’établir les meilleurs calendriers de lancement avec nos commerciaux » poursuit notre interlocuteur.

lire aussi
  • | Le 28/11/2021 à 14:07

    Bourse : les OPCVM s’accaparent 40% du volume transactionnel au 3ème trimestre 2021

    Les OPCVM s’accaparent 40% du volume drainés au titre du 3ème trimestre 2021 et affichent une position nette acheteuse, au moment où les personnes morales marocaines étaient en position vendeuse, d’après le rapport du profil des investisseurs publié par l’AMMC.
  • | Le 26/11/2021 à 12:11

    Crédit du Maroc: Très forte progression du RNPG à fin septembre

    Le groupe a connu une bonne tenue de sa collecte et de l'évolution des crédits à fin septembre. Les marges d'intérêt et sur commissions se sont bonifiées. Grâce à la forte baisse de 73% du coût du risque, le RNPG a presque quadruplé sur la période.
  • | Le 26/11/2021 à 10:24

    Label'Vie: Le chiffre d'affaires consolidé augmente de 6% à fin septembre

    Le groupe a connu une bonne dynamique au troisième trimestre avec une bonne croissance des ventes sur tous les segments. Sur l'unique troisième trimestre, 7 nouveaux points de vente ont été inaugurés. L'investissement augmente fortement suite à l'accélération du rythme de développement. L'endettement net recule de 5% par rapport à fin 2020.
  • AFP | Le 26/11/2021 à 9:26

    Nouveau variant Covid: les marchés boursiers européens plongent à l'ouverture

    Les marchés boursiers européens plongeaient vendredi matin, rattrapés par l'émergence d'un nouveau variant particulièrement contagieux en Afrique du Sud.