Risma renoue avec les bénéfices avec un résultat net de 101 millions de dirhams

| Le 29/3/2019 à 9:45

Ce retour dans le vert s'accompagnera de la distribution d'un dividende de 2 dirhams par action. Une première depuis 2015. Une opération accordéon de 200 millions de dirhams sera également réalisée pour absorber les pertes des exercices antérieurs. 

Au titre de l’exercice 2018, l’ensemble des indicateurs de Risma sont en nette amélioration.

Le taux d’occupation s’affiche à 68%, soit un taux supérieur à celui du marché (46%).  Il s’est amélioré de 3 points par rapport à l’année précédente.

Le chiffre d’affaires de l’opérateur a enregistré une progression de 6% atteignant 1,55 milliard de dirhams, grâce à une bonne performance des hôtels du parc, explique un communiqué de Risma.

Suivant la même tendance croissante, l’Excédent brut d’exploitation a connu une hausse de 47% pour atteindre 451 millions de dirhams.

S’agissant des bénéfices, le RNPG ressort à 101 millions de dirhams, en croissance de 187% par rapport à 2017.

Il faut noter que le RNPG de Risma se situait à -86 MDH à fin en 2017 notamment à cause de l’impact des éléments exceptionnels, dont principalement une provision portant sur la participation de Risma dans Saemog.

Du côté de la dette nette, celle-ci a été réduite de 273 millions de dirhams pour se situer à 1,65 milliard de dirhams.

Ainsi, le levier financier ressort à 52% en 2018.

Opération accordéon sur le capital

Le directoire de la société propose à la prochaine Assemblée générale des actionnaires, préalablement à l’approbation des comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2018, de réaliser une opération accordéon à travers la réduction du capital social et de son augmentation par incorporation d’une partie de la prime de fusion inscrite au passif. Elle portera sur un montant de 200 millions de dirhams. 

Le directoire propose aussi à l’AG des actionnaires de statuer sur la distribution d’un dividende global de 28,6 millions de dirhams, soit un dividende de 2 DH par action. Rappelons que le groupe n'a pas distribué de dividendes depuis 2015.

>>> Lire aussi: Risma: "Il n’y a plus de freins à la distribution de dividendes"

Notons qu’à fin 2018, Risma dit avoir achevé une bonne partie de la rénovation de 7 Ibis et du Sofitel Marrakech «Lounge and Spa» (155 chambres, salles de réunions, restaurants, lobby…).

«Risma va poursuivre également la construction de l’Ibis Abdelmoumen dont l’ouverture est prévue début 2020 et la rénovation des Ibis ainsi que du Sofitel Marrakech », indique l'opérateur dans sa communication financière.

 

lire aussi
  • | Le 26/5/2022 à 8:41

    Alliances : hausse de 9% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe annonce concrétiser les objectifs arrêtés dans son plan de développement 2022-2025. Le nombre d'unités réceptionnées à fin mars progresse fortement de 144%. Alliances explique que les coûts de développement n'ont pas enregistré de hausse significative.
  • M.Ett | Le 25/5/2022 à 17:51

    OPCVM : un mouvement de rachat est observé face à l’incertitude

    Les investisseurs en OPCVM qui étaient en phase d’attentisme ont décidé de réagir en effectuant des rachats, d’après un gérant de fonds de la place qui table sur une poursuite de la tendance actuelle. Par ailleurs, une réallocation vers les Obligations court terme est observée.
  • | Le 25/5/2022 à 17:49

    La prime de risque au plus haut depuis 6 ans sur le marché actions (AGR)

    Sur 3 méthodes de calcul utilisées, AGR a retenu la méthode de calcul de la prime de risque par sondage auprès d’acteurs du marché, reflétant mieux les attentes des investisseurs. Cette prime s’affiche à 7,5%, en hausse de 140 pbs par rapport à octobre dernier. Un plus haut depuis 6 ans. Dans un cadre d’aversion au risque, l’exigence de rentabilité du marché s’est donc appréciée à 10% contre 8,5% initialement.
  • M.Ett | Le 24/5/2022 à 17:51

    Le titre Sothema garde un bon potentiel de hausse

    Le titre Sothema connaît une légère volatilité en bourse à cause du contexte général. Son cours garde toujours un bon potentiel de hausse, grâce aux perspectives d’évolution de la société qui demeurent prometteuses, d’après les anticipations des analystes de la place.