Régression du crédit bancaire et hausse des impayés en octobre (Bank Al Maghrib)

B.B | Le 2/12/2021 à 9:58
A fin octobre 2021, l’encours de crédit bancaire diminue de 1,8% par rapport au mois précédent. Par secteur, les sociétés financières accusent le recul le plus important d’un mois sur l’autre avec une baisse de 12,4%. Les impayés des ménages augmentent et ceux des entreprises stagnent.

Les dernières statistiques monétaires de Bank Al Maghrib fin octobre 2021 montrent une baisse du crédit bancaire par rapport au mois précédent.

L’encours des crédits s’élève à 965,6 milliards de dirhams, en retrait de 1,8% soit près de 17,3 milliards de dirhams par rapport au mois précédent.

Dans le détail, les crédits immobiliers sont stables par rapport à fin septembre, à 288,8 milliards de dirhams. Par rapport à la même période l’an dernier, l’encours des crédits immobiliers a progressé de 3% ou 8,45 milliards de dirhams.

Les comptes débiteurs et crédits de trésorerie ont légèrement baissé de 0,2% d’un mois à l’autre, à 227,8 milliards de dirhams. Par rapport à octobre 2020, l’encours a progressé de 9,6%.

Le crédit à l’équipement progresse de 0,4% à fin octobre à 176,2 milliards de dirhams par rapport au mois dernier. Comparé à la même période l’an dernier, il diminue de 1,7%.

Le crédit à la consommation est stable sur la période. L’encours se situe à 55,58 milliards de dirhams. Sur une année, l’encours affiche une légère hausse de 1,5%.

La baisse des crédits bancaires se matérialise surtout auprès du secteur financier

L’encours des crédits aux ménages progresse de 0,4% par rapport à fin septembre et s’élève à 366,8 milliards de dirhams. Par rapport à la même période l’an dernier, l’encours a augmenté de 5%.

L’encours aux entreprises privées s’élève à 404,3 milliards de dirhams en recul de 0,4% soit 1,5 milliard de dirhams en valeur par rapport au mois précédent. D’une année sur l’autre, l’encours aux entreprises privées affiche une hausse de 3,9%.

Concernant le secteur financier, l’encours des crédits bancaires a connu une forte baisse de 12,4% par rapport au mois précédent à 119,4 milliards de dirhams. Par rapport à fin octobre 2020, l’encours a baissé de 3,4%.

L’encours au secteur public a légèrement baissé de 0,3% par rapport au mois précédent à 75 milliards de dirhams. D’une année sur l’autre, l’encours affiche une légère hausse de 0,6%.

Les créances en souffrance des ménages augmentent légèrement et celles des entreprises restent stables en octobre

Les créances en souffrances s’élèvent à 85,1 milliards de dirhams en légère hausse (+0,8%) par rapport au mois précédent. Sur un an, elles ont augmenté de 6,9%, ou 5,5 milliards de dirhams en valeur.

Celles des ménages s’élèvent à 36,7 milliards de dirhams, en hausse de 1,4% par rapport à fin septembre. Sur une année, elles affichent une progression de 9,4%.

Les impayés des sociétés non-financières privées s’élèvent à 47,3 milliards de dirhams, stables par rapport au mois d’avant. Par rapport à fin octobre 2020, elles affichent une croissance de 5,8%.

lire aussi
  • | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.
  • M.Ett | Le 26/5/2022 à 17:38

    L’endettement total du Trésor devrait dépasser le seuil des 80% du PIB en 2022

    Attijari Global Research livre ses anticipations par rapport à l’évolution du besoin de financement du Trésor et du niveau de son endettement global. Celui-ci devrait dépasser le seuil des 80% du PIB en 2022, d’après les anticipations de la société de recherche.
  • | Le 26/5/2022 à 8:41

    Alliances : hausse de 9% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe annonce concrétiser les objectifs arrêtés dans son plan de développement 2022-2025. Le nombre d'unités réceptionnées à fin mars progresse fortement de 144%. Alliances explique que les coûts de développement n'ont pas enregistré de hausse significative.
  • M.Ett | Le 25/5/2022 à 17:51

    OPCVM : un mouvement de rachat est observé face à l’incertitude

    Les investisseurs en OPCVM qui étaient en phase d’attentisme ont décidé de réagir en effectuant des rachats, d’après un gérant de fonds de la place qui table sur une poursuite de la tendance actuelle. Par ailleurs, une réallocation vers les Obligations court terme est observée.