Mutandis: les bénéfices explosent de 42% à plus de 70 millions de dirhams

Abir Labied | Le 15/2/2019 à 9:47

Le groupe dirigé par Adil Douiri signe une très belle année 2018. Chiffre d'affaires, EBE, résultat net... tous les indicateurs sont dans le vert. Petit bémol : les actionnaires ne gouteront pas tout de suite au fruit de cette croissance, puisque le dividende à distribuer sera le même qu'en 2017. 

 

 

Pour le groupe industriel spécialisé dans les produits de grande consommation, l’année écoulée a été marquée par une progression des ventes. Le chiffre d’affaires ressort à près de 1,4 milliards de dirhams, en hausse de 7,8% par rapport à 2017.

Toutes les gammes de produit du groupe ont contribué à cette croissance : +6% pour les détergents, +7% pour les produits de la mer, +9% pour les bouteilles alimentaires et +27% pour les jus de fruits.

Il faut noter qu’il s’agit de la première année pleine de jus de fruits. Ce n’est qu’au cours de l’année 2017 que le groupe a acquis la marque Marrakech.

Un EBE de 188 millions, un record selon Mutandis

L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) a suivi la même tendance pour atteindre 188 millions de dirhams, soit un "niveau record" selon le groupe. Celui-ci a enregistré une hausse de 14% par rapport à 2017.

Une progression qui s'explique par l'amélioration de la marge sur coût variable, et ce malgré la hausse des prix de certains intrants. La "bonne maîtrise" des coûts fixes y est aussi pour quelque chose.

L’augmentation de l’EBE conjuguée au recul des frais financiers et à la stabilité des amortissements ont favorisé la croissance à deux chiffres du résultat net courant (+41,8%), selon le groupe. Celui-ci a atteint 78 millions de dirhams en 2018.

Explosion des bénéfices et stagnation des dividendes

Au niveau des bénéfices, Mutandis a généré un RNPG de 70,4 millions de dirhams, en hausse de 42,2% par rapport à 2017.

Le communiqué du groupe fait ressortir un Gearing en baisse : il passe 39% en 2017 à 21% en 2018.

Ainsi, malgré ces performances notables, le groupe distribuera le même dividende que l’année précédente, soit 7,5 DH/action, y compris pour les nouvelles actions créées à l’occasion de l’introduction en bourse.

Evolution des principaux agrégats entre 2017 et 2018

Source: Mutandis / Calculs : Le Boursier

 

Concernant les perspectives 2019, le groupe prévoit le lancement de nouveaux produits, et la réalisations de nouveaux investissements pour les activités additionnelles.

Voici les prévisions financières du top management pour l’année 2019 :

Source: Mutandis

>> La présentation de Mutandis sur les résultats annuels 2018 est consultable ici

 

 

lire aussi
  • | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.
  • M.Ett | Le 26/5/2022 à 17:38

    L’endettement total du Trésor devrait dépasser le seuil des 80% du PIB en 2022

    Attijari Global Research livre ses anticipations par rapport à l’évolution du besoin de financement du Trésor et du niveau de son endettement global. Celui-ci devrait dépasser le seuil des 80% du PIB en 2022, d’après les anticipations de la société de recherche.
  • | Le 26/5/2022 à 8:41

    Alliances : hausse de 9% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe annonce concrétiser les objectifs arrêtés dans son plan de développement 2022-2025. Le nombre d'unités réceptionnées à fin mars progresse fortement de 144%. Alliances explique que les coûts de développement n'ont pas enregistré de hausse significative.
  • M.Ett | Le 25/5/2022 à 17:51

    OPCVM : un mouvement de rachat est observé face à l’incertitude

    Les investisseurs en OPCVM qui étaient en phase d’attentisme ont décidé de réagir en effectuant des rachats, d’après un gérant de fonds de la place qui table sur une poursuite de la tendance actuelle. Par ailleurs, une réallocation vers les Obligations court terme est observée.