Le titre Lydec suspendu dans l’attente d’annonces importantes

| Le 14/1/2022 à 14:46
La Bourse de Casablanca a annoncé que le cours de Lydec a été suspendu à partir du 14 janvier dans l'attente d'informations importantes. Il est à rappeler que le groupe Suez, actionnaire de Lydec, a connu une OPA de la part de Veolia closée le 7 janvier dernier. Lydec est concernée directement par cette OPA qui donnera lieu à un nouvel ensemble au Maroc.

Dans un communiqué ce vendredi 14 janvier, la Bourse de Casablanca a annoncé que « suite à la demande de l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux, la cotation des titres de capital de la société LYDEC est suspendue à partir du 14/01/2022, et ce en attente de publication d’informations importantes ».

Le groupe se trouve confronté à de nombreuses difficultés financières. Après un déficit de 43 millions de dirhams en 2020 et un endettement en hausse de 40% à 1 345 millions de dirhams, la société a vu son cours fortement baisser en 2021 de près de 37%.

Source : leboursier.ma

Le titre a entamé ce mouvement baissier depuis la révélation de la future suppression de la gestion déléguée , lundi 21 septembre. Les délégataires et régies sortiront complètement de ce secteur. Ils seront remplacés par des Sociétés régionales multiservices (SRM). Les contrats de gestion déléguée seront, pour leur part, maintenus jusqu’à leur extinction.

Il convient également de rappeler qu’il y a une OPA du groupe Veolia sur Suez (détenteur de 51% du capital de Lydec, ndlr). Cette dernière a été clôturée le 7 janvier dernier et in fine Veolia détenait 86% du capital de Suez. Le groupe a néanmoins annoncé qu’il allait demander une réouverture de l’offre du 12 au 27 janvier pour les vendeurs retardataires.  Au-delà de 90% d’actions, il pourra procéder au « retrait obligatoire » pour récupérer les derniers titres et ainsi atteindre 100% du capital de Veolia.

Cette absorption aboutira à « la constitution d’un nouveau Suez composé d’actifs formant un ensemble cohérent et pérenne sur le plan industriel et social et doté d’un réel potentiel de croissance, avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 7 milliards d’euros », d’après un communiqué conjoint de Veolia et Suez publié en avril 2021. Lydec est concernée directement par cette OPA qui donnera lieu à un nouvel ensemble au Maroc.

lire aussi
  • Mehdi Michbal | Le 21/1/2022 à 9:47

    Un grand virage stratégique se prépare à Bank of Africa (Othman Benjelloun)

    EXCLUSIF. Ce virage est le résultat d’un travail effectué avec McKinsey depuis un an, nous confirme le PDG du groupe. Ses détails seront annoncés en mars, au moment du conseil d’administration de la banque. Il concerne selon lui toutes les activités du groupe en Afrique, sur un horizon de long terme.
  • B.B | Le 20/1/2022 à 18:14

    Immobilier : teintée d’incertitude, une croissance molle est attendue en 2022

    L’immobilier s’est bien redressé en bourse en 2021 après une forte chute en 2020. L’effet rattrapage s’est au global également amorcé sur les indicateurs des immobilières cotés. Mais cette année, une croissance molle est attendue du fait d’une faible visibilité et d’un pouvoir d’achat érodé des ménages. Les acteurs reste pendus aux éventuelles annonces du nouveau gouvernement concernant le secteur.
  • | Le 20/1/2022 à 18:08

    Bourse : la progression du marché devrait se situer entre 5% et 10% en 2022 (M.S.IN)

    La société de bourse M.S.IN anticipe une poursuite de la progression du marché boursier en 2022. Cette croissance devrait être comprise entre 5% et 10%. Analyse.
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.