Le marché a dépassé son potentiel de hausse de 2021 (Analyste)

M.Ett | Le 4/11/2021 à 20:02

Depuis que le ciel s’est éclairci il y a quelques mois grâce notamment à la bonne évolution de la situation sanitaire au Maroc et au bon déroulement de la campagne de vaccination, combiné à l’élection du nouveau gouvernement; le marché boursier n’arrête pas de grimper.

A la clôture de la séance de cotation de ce jeudi 4 novembre, les indices MASI et MADEX ont terminé sur des hausses de 19,66% et de 18,69%, enregistrées depuis le début de cette année.

A rappeler que l’AMMC a décidé de revoir à la hausse les seuils de variation maximale applicables aux instruments financiers inscrits à la cote. L’AMMC avait réduit les seuils de variation des cours, mardi 17 mars 2020, quand la bourse était en proie à une grande panique causée par la crise sanitaire qui s’est traduite par une chute quotidienne des cours atteignant le maximum des 10%.

Les volumes échangés qui accompagnent la tendance haussière sont en forte appréciation depuis quelques semaines. De plus, la capitalisation boursière a atteint 659 milliards de DH ce jeudi, contre 587 milliards de DH, observés lors de la première séance de cotation de l’année, soit un additionnel de 72 milliards de DH (+12%).

Contacté par LeBoursier, un analyste de la place explique la tendance haussière actuelle du marché: « il y a deux éléments qui expliquent pourquoi la bourse continue d’augmenter en cette période », souligne-t-il.

« Le premier facteur concerne le fait que cette hausse est portée majoritairement par les souscriptions OPCVM. C’est ce qui a dynamisé le marché au cours de ces dernières semaines. Et cette tendance est liée en quelque sorte au deuxième facteur expliquant la hausse du marché. Il s’agit du fait qu’il n’y a pas vraiment d’autres alternatives de placements qui peuvent sembler attractives », explique-t-il.

Et d’ajouter : « Du coup, les investisseurs, dont la majorité est déjà placée sur le marché Actions, continuent de renforcer leur positionnement sur cette catégorie d’actifs. A rappeler que les taux continuent de baisser. Le marché obligataire est descendu en effet à des niveaux historiquement bas. En face, il y a un excès de cash qui doit être placé. Donc automatiquement les investisseurs place sur le marché, quelles que soient ses conditions ».

« D’ailleurs cette tendance est observée dans plusieurs marchés internationaux. Elle est un peu générale », indique-t-il.

Le dynamisme actuel concerne plusieurs titres cotés. « L’ensemble du marché profite de cette hausse, mais en grande partie, les grosses capitalisations. Il y a même des petites valeurs qui ont beaucoup bougé dernièrement, à l’image de Med paper, Stroc Industrie et Stokvis », souligne-t-il.

Notre interlocuteur tient à souligner que : « Cette hausse reste exagérée. Elle n’est plus liée aux fondamentaux du marché.  Les cours ont déjà bien intégré les résultats des sociétés cotées et leurs perspectives d’évolution. Le marché a en effet dépassé le potentiel de hausse qui était prévu pour cette année », conclut-il.

lire aussi
  • | Le 28/11/2021 à 14:07

    Bourse : les OPCVM s’accaparent 40% du volume transactionnel au 3ème trimestre 2021

    Les OPCVM s’accaparent 40% du volume drainés au titre du 3ème trimestre 2021 et affichent une position nette acheteuse, au moment où les personnes morales marocaines étaient en position vendeuse, d’après le rapport du profil des investisseurs publié par l’AMMC.
  • | Le 26/11/2021 à 12:11

    Crédit du Maroc: Très forte progression du RNPG à fin septembre

    Le groupe a connu une bonne tenue de sa collecte et de l'évolution des crédits à fin septembre. Les marges d'intérêt et sur commissions se sont bonifiées. Grâce à la forte baisse de 73% du coût du risque, le RNPG a presque quadruplé sur la période.
  • | Le 26/11/2021 à 10:24

    Label'Vie: Le chiffre d'affaires consolidé augmente de 6% à fin septembre

    Le groupe a connu une bonne dynamique au troisième trimestre avec une bonne croissance des ventes sur tous les segments. Sur l'unique troisième trimestre, 7 nouveaux points de vente ont été inaugurés. L'investissement augmente fortement suite à l'accélération du rythme de développement. L'endettement net recule de 5% par rapport à fin 2020.
  • AFP | Le 26/11/2021 à 9:26

    Nouveau variant Covid: les marchés boursiers européens plongent à l'ouverture

    Les marchés boursiers européens plongeaient vendredi matin, rattrapés par l'émergence d'un nouveau variant particulièrement contagieux en Afrique du Sud.