La Bourse de Casablanca lance la deuxième cohorte de son programme Elite

| Le 22/8/2017 à 11:23

Ce sont 12 entreprises de divers secteurs qui ont rejoint la deuxième cohorte du programme Elite. Elles pourront bénéficier d’un accompagnement adéquat en vue de répondre aux exigences du marché financier.

La Bourse de Casablanca a lancé la deuxième cohorte de son programme "Elite", élaboré en partenariat avec London Stock Exchange Group. Douze nouvelles entreprises ont rejoint la nouvelle cohorte, à savoir Agro Juice Processing, Al Karama, Bricoma Holding, Burintel, CMGP, le Comptoir métallurgique marocain, Decora, Générale de projets, Gharb Papier et carton, Madec, professional Labo et Soremar Holding.

Au total, Elite Maroc a accueilli 24 entreprises au sein des deux cohortes, en plus d’une communauté d’investisseurs et de conseilleurs pour soutenir ces entreprises.

Le lancement de la première cohorte du programme s’est opérée en avril 2016. Celle-ci a entamé la première phase du cursus, composée de modules choisis et adaptés en fonction des spécificités et des besoins des entreprises et de l’économie marocaines. Ces formations sont animées par un facilitateur expert et par des intervenants nationaux et internationaux qui exercent dans divers domaines d’expertise.

Le programme veut apporter aux entreprises l’accompagnement nécessaire pour acquérir les moyens leur permettant de répondre aux exigences du marché financier, afin d’accéder à l’ensemble des sources de financement qu’il offre.

En fin de parcours, ces entreprises peuvent obtenir le label Elite, qui leur garantit une visibilité auprès des investisseurs nationaux et internationaux et leur facilite le financement. Elles ont accès à une plateforme digitale qui regroupe l’ensemble de la communauté Elite, et ce, dès qu’elles intègrent le programme.

"L’adoption de ce programme par la Bourse de Casablanca survient après la constatation, lors des réunions de prospection avec les chefs d’entreprise, d'un écart entre les exigences du marché financier et la réalité des entreprises marocaines", souligne Karim Hajji, directeur général de la BVC.

Dans ce sens, et en plus de la mise en place du programme Elite, la BVC a signé un second partenariat avec Maroc PME, afin de mettre en place un plan d’action annuel ainsi qu’un suivi et une évaluation des mesures d’accompagnement des PME dans le processus d’ouverture de capital, de partage de l’information, de l’expérience et du savoir-faire.

"L’engagement de Maroc PME dans la mise en œuvre d’Elite reflète l’effort de l’Agence en faveur de la mise en œuvre d’un écosystème financier, ainsi que d’une plateforme de financement et d’accès au marché des capitaux pour les PME à fort potentiel de croissance", affirme à Médias 24 Larbi Benrazzouk, directeur général de Maroc PME.

Elite a été développé par le London Exchange Group et déployé pour la première fois en 2012 par sa filiale Borsa Italiana en Italie. Le programme a été adopté et mis en place au Royaume-Uni en 2014 et dans plusieurs pays d’Europe en 2015. Le Maroc est le premier pays non européen où ce programme est déployé.

lire aussi
  • | Le 27/5/2022 à 10:29

    CIH Bank : forte hausse de 66% du RNPG à fin mars 2022

    Le groupe a amélioré ses marges d'intérêts et marges sur commissions à fin mars 2022. Le PNB consolidé ressort en hausse de 14% par rapport à la même période en 2021. Les crédits à la clientèle s'améliorent de 3% par rapport à décembre dernier.
  • | Le 27/5/2022 à 8:47

    Auto Nejma : baisse de 7,5% du chiffre d'affaires au premier trimestre 2022

    Le groupe a subi les difficultés d'approvisionnement et les pénuries découlant de la crise des semi-conducteurs. Le nombre des véhicules vendus au premier trimestre 2022 recule de près de 12%.
  • | Le 27/5/2022 à 8:20

    Ciments du Maroc : hausse de 11% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe a vu son chiffre d'affaires se fixer à 955 MDH au premier trimestre. Les investissements progressent de 78% notamment en lien avec la construction du centre de broyage de Nador.
  • | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.