Gender Bond : BCP lève 200 MDH pour soutenir le développement durable

| Le 13/1/2022 à 14:54
La Banque Centrale Populaire a émis, le 31 décembre 2021, son premier Gender Bond par placement privé. L’emprunt obligataire subordonné, d’une maturité de 4 ans, a été totalement souscrit par des institutionnels nationaux pour un montant global de 200 millions de DH.

Cette opération, pionnière en Afrique, s’inscrit dans le cadre de la poursuite des orientations stratégiques, environnementales et sociales de la Banque Centrale Populaire. Elle concerne essentiellement la structuration et le financement des projets entrepris par des femmes dans le cadre du développement de la finance solidaire. Les fonds ainsi levés seront mis à la disposition de la fondation AttawfiqMicro-finance dont l’objet social répond à cet objectif.

Le principal but de cette opération est de participer à l’autonomisation économique des femmes à travers l’encouragement de leur insertion professionnelle et de leur inclusion financière.

Par ailleurs, l’alignement de l’émission de Gender Bonds par la BCP sur les Social Bonds Principles a été certifié par V.E, relevant de Moody’s ESG Solutions, fournisseur de données et d’évaluations ESG. L’opération a été notamment soutenue par Financial Sector Deepening Africa (FSD Africa), agence de développement financée par UK Aid, du gouvernement du Royaume-Uni. Cette structure œuvre à réduire la pauvreté en renforçant les marchés financiers africains et en accompagnant des financements innovants pour soutenir les Objectifs de Développement Durable, y compris l’égalité homme femme.

Au terme de l’opération, Othmane Tajeddine, Directeur du Marché des Capitaux au sein du groupe BCP, a déclaré : « Il s’agit d’une opération stratégique qui, d’une part, marque notre positionnement de banque pionnière en matière de financement à impact social, et d’autre part, témoigne de la confiance dont jouit le Groupe auprès des institutionnels nationaux ».

lire aussi
  • Mehdi Michbal | Le 21/1/2022 à 9:47

    Un grand virage stratégique se prépare à Bank of Africa (Othman Benjelloun)

    EXCLUSIF. Ce virage est le résultat d’un travail effectué avec McKinsey depuis un an, nous confirme le PDG du groupe. Ses détails seront annoncés en mars, au moment du conseil d’administration de la banque. Il concerne selon lui toutes les activités du groupe en Afrique, sur un horizon de long terme.
  • B.B | Le 20/1/2022 à 18:14

    Immobilier : teintée d’incertitude, une croissance molle est attendue en 2022

    L’immobilier s’est bien redressé en bourse en 2021 après une forte chute en 2020. L’effet rattrapage s’est au global également amorcé sur les indicateurs des immobilières cotés. Mais cette année, une croissance molle est attendue du fait d’une faible visibilité et d’un pouvoir d’achat érodé des ménages. Les acteurs reste pendus aux éventuelles annonces du nouveau gouvernement concernant le secteur.
  • | Le 20/1/2022 à 18:08

    Bourse : la progression du marché devrait se situer entre 5% et 10% en 2022 (M.S.IN)

    La société de bourse M.S.IN anticipe une poursuite de la progression du marché boursier en 2022. Cette croissance devrait être comprise entre 5% et 10%. Analyse.
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.