DLM affiche une perte nette de 196,7 millions de dirhams en 2018

| Le 28/3/2019 à 9:24

Le résultat net part du groupe de Delattre Levivier Maroc passe dans le rouge en 2018 à cause des mauvaises réalisations en Côte d’Ivoire et du dénouement d’un arbitrage international à un montant inférieur aux prévisions. La société ne distribuera pas de dividende cette année. 

 

Le chiffre d’affaires consolidé de DLM enregistre une hausse de 4,2% passant de 814,98 MDH en 2017 à 849,30 MDH au 31 décembre 2018.

La croissance proforma du chiffre d’affaires, sans la prise en compte de la nouvelle réglementation SYSCOHADA (Système Comptable OHADA ; Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires) sur le chiffre d’affaires à l’avancement aurait été de 10,8% à 903 MDH.

Par ailleurs, le RNPG de DLM plonge dans le déficit, affichant une perte nette de 196,7 MDH contre un bénéfice net de16,9 MDH une année auparavant.

Le résultat net a été pénalisé en 2018 par la clôture de l’arbitrage international ainsi que par des résultats négatifs en Côte d’Ivoire.

A rappeler qu’à l’issue de la sentence arbitrale, un montant de 74 millions de DH sera versé en faveur de DLM. Néanmoins, ce montant est largement inférieur aux attentes de la société. Cela explique, en partie, les pertes en 2018.

Toutefois, la trésorerie nette a pu s’améliorer de plus de 60% en passant de -341 MDH à -135,7 MDH. 

Au vu de ces évolutions, le Conseil d’administration ne proposera pas de distribution de dividende pour l’exercice 2018. 

A rappeler que DLM a distribué un dividende de 5,5 DH par action pour l’exercice 2017.
 

lire aussi
  • | Le 27/5/2022 à 10:29

    CIH Bank : forte hausse de 66% du RNPG à fin mars 2022

    Le groupe a amélioré ses marges d'intérêts et marges sur commissions à fin mars 2022. Le PNB consolidé ressort en hausse de 14% par rapport à la même période en 2021. Les crédits à la clientèle s'améliorent de 3% par rapport à décembre dernier.
  • | Le 27/5/2022 à 8:47

    Auto Nejma : baisse de 7,5% du chiffre d'affaires au premier trimestre 2022

    Le groupe a subi les difficultés d'approvisionnement et les pénuries découlant de la crise des semi-conducteurs. Le nombre des véhicules vendus au premier trimestre 2022 recule de près de 12%.
  • | Le 27/5/2022 à 8:20

    Ciments du Maroc : hausse de 11% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe a vu son chiffre d'affaires se fixer à 955 MDH au premier trimestre. Les investissements progressent de 78% notamment en lien avec la construction du centre de broyage de Nador.
  • B.B | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.