Disway: Le chiffre d’affaires recule de 8% au troisième trimestre 2021

| Le 16/11/2021 à 8:40
Le groupe a vu son chiffre d'affaires au T3 diminuer à cause d'un effet de base défavorable. A fin septembre, le chiffre d'affaires affiche une croissance de 5,2% par rapport à l'an dernier. Les perturbations d'approvisionnement persisteront pendant encore quelques trimestres. Les travaux de construction de la nouvelle plateforme logistiques sont imminents.

A fin septembre 2021, le chiffre d’affaires de Disway s’affiche à 1 309 millions de dirhams en hausse de 5,2% par rapport à la même période en 2020. Sur l’unique troisième trimestre, le chiffre d’affaires a connu un recul de 8,2% à 385 millions de dirhams par rapport au T3-2020.

Durant ce troisième trimestre, les segments Volume et Value ont connu un ralentissement par rapport à l’an dernier. Le segment volume affiche un chiffre d’affaire de 325 millions de dirhams en retrait de 6,5% par rapport au troisième trimestre 2020. Le groupe nuance néanmoins cette baisse en expliquant que « le troisième trimestre 2020 était exceptionnel en termes de croissance et de chiffre d’affaires avec une hausse de +19% par rapport au T3-2019« .

Le segment value (serveurs, stockage, réseau, sécurité), quant à lui, affiche un chiffre d’affaires en baisse de 24,9% à 43 millions de dirhams au troisième trimestre. « La décroissance sur ce segment s’explique par le faible nombre de projets facturés ce trimestre. Plusieurs sont d’ores et déjà initiés et devraient nous permettre de rattraper le retard constaté durant ce trimestre » précise le groupe.

Disway se dit confiant quant à la capacité à clôturer l’année en croissance, étant donné la reprise attendue et le volume d’affaires en cours.

Les problématiques d’approvisionnement continuent d’impacter le distributeur et devraient persister pendant encore quelques trimestres. Le groupe précise également que toutes les autorisations ont été obtenues concernant le projet de construction de sa nouvelle plateforme logistique et que « les travaux devraient démarrer dans les semaines à venir« . Cela représentera un investissement global de 90 millions de dirhams.

lire aussi
  • Mehdi Michbal | Le 21/1/2022 à 9:47

    Un grand virage stratégique se prépare à Bank of Africa (Othman Benjelloun)

    EXCLUSIF. Ce virage est le résultat d’un travail effectué avec McKinsey depuis un an, nous confirme le PDG du groupe. Ses détails seront annoncés en mars, au moment du conseil d’administration de la banque. Il concerne selon lui toutes les activités du groupe en Afrique, sur un horizon de long terme.
  • B.B | Le 20/1/2022 à 18:14

    Immobilier : teintée d’incertitude, une croissance molle est attendue en 2022

    L’immobilier s’est bien redressé en bourse en 2021 après une forte chute en 2020. L’effet rattrapage s’est au global également amorcé sur les indicateurs des immobilières cotés. Mais cette année, une croissance molle est attendue du fait d’une faible visibilité et d’un pouvoir d’achat érodé des ménages. Les acteurs reste pendus aux éventuelles annonces du nouveau gouvernement concernant le secteur.
  • | Le 20/1/2022 à 18:08

    Bourse : la progression du marché devrait se situer entre 5% et 10% en 2022 (M.S.IN)

    La société de bourse M.S.IN anticipe une poursuite de la progression du marché boursier en 2022. Cette croissance devrait être comprise entre 5% et 10%. Analyse.
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.