CMT : Attijari recommande de conserver le titre avec un cours objectif de 1.390 DH

| Le 1/10/2020 à 10:01

Commentant les résultats semestriels de CMT dans une note de recherche, Attijari Global Research indique que la contre-performance de CMT était anticipée suite à la correction des cours de vente du Plomb (-12%) et à la baisse de la production des concentrées (-8%) à cause des perturbations causées par la crise du Covid-19.

A rappeler que le chiffre d’affaires de CMT a reculé de 24,4% au premier semestre. Son RNPG, quant à lui, a chuté de 54,4% à 41,58 millions de DH.

Toutefois, Attijari anticipe un second semestre meilleur que prévu pour la minière grâce à l’activité Argent. Ce minerai affiche une performance de 64,7% depuis avril 2020, d’après les analystes. « La soutenabilité d’un tel niveau de cours pour l’Argent permettrait un net redressement des résultats de la CMT au second semestre », commentent-ils.

Tenant compte de cette anticipation, Attijari a réajusté ses hypothèses de croissance pour CMT. Suite à cela, elle a révisé à la hausse son cours objectif à 1.390 DH contre un cours de 1.359 DH, observé à la clôture de la séance de cotation du mercredi 30 septembre, gardant ainsi un léger potentiel de hausse de 2,3%.

Attijari recommande aux investisseurs de conserver le titre.
 

lire aussi
  • A. E. Rh. | Le 29/7/2021 à 15:01

    TMSA - Marsa Maroc : Comment sera financée l'acquisition

    EXCLUSIF. L'Etat a annoncé la cession de 35% du capital de Marsa Maroc au groupe Tanger Med (Tanger Med Special Agency, dite TMSA). Une monétisation d'un actif de l'Etat qui ne dit pas son nom.
  • | Le 29/7/2021 à 14:08

    Réclamations bancaires : 826 plaintes reçues par Bank Al-Maghrib en 2020

    En 2020, 826 plaintes ont été déposées auprès de la Direction de la Supervision Bancaire et 7 sanctions disciplinaires ont été prononcées, d’après le rapport annuel de Bank Al-Maghrib.
  • | Le 29/7/2021 à 12:20

    La dette bancaire des ménages a atteint 369 milliards de DH en 2020

    Dans son rapport 2020 sur la supervision bancaire pour l’année 2020, Bank Al Maghrib souligne la hausse de l’endettement global des ménages et des entreprises non financières.
  • | Le 29/7/2021 à 12:10

    Voici comment a évolué le cadre légal et réglementaire des établissements de crédit en 2020

    Avec la crise du Covid-19, les priorités de la banque centrale ont été revues afin d’adopter le cadre légal et réglementaire au contexte de la crise. Voici les principales évolutions et les chantiers en cours.