Ciment : CDG Capital recommande de conserver CIMAR et LHM dans les portefeuilles

M.Ett | Le 14/12/2021 à 17:22
CDG Capital Insight a diffusé une note d’analyse portant sur l’évolution du secteur cimentier et recommandant de conserver les titres Ciments du Maroc et LafargeHolcim Maroc dans les portefeuilles. Analyse.

Le secteur cimentier se porte bien cette année, après avoir pâti des conséquences de la pandémie en 2020.

CDG Capital Insight revient, dans une note d’analyse, sur l’évolution de ce secteur et des résultats des deux cimenteries cotées à la bourse de Casablanca, à savoir Ciments du Maroc (CIMAR) et LafargeHolcim Maroc (LHM).

« L’activité du secteur a été particulièrement touchée durant l’année 2020, suite à la propagation de la Covid 19 et les mesures mises en place pour y faire face. Bien que la pandémie se soit poursuivie en ce début d’année, les mesures prises ont permis de poursuivre l’activité dans le secteur de la construction », commentent les analystes de CDG.

Le secteur de la construction s’est redressé et les ventes du ciment ont augmenté. « Le cumul des ventes de ciment à l’échelle nationale à fin septembre 2021 se sont élevées à 10,2 millions de tonnes, en hausse par rapport à la même période de 2020 (+18,3%). L’évolution positive des volumes de vente, déjà enregistrée au cours du premier semestre de l’année, s’est également poursuivie au troisième trimestre ».

Dans ce sillage, le chiffre d’affaires consolidé des cimenteries cotées s’est élevé à 8,7 milliards de DH à fin septembre 2021, contre 7,4 milliards de DH une année auparavant. Cette évolution est « tirée principalement par un effet volume ».

Dans le détail, le chiffre d’affaires de CIMAR s’est élevé à 2.619 millions de dirhams à fin septembre 2021 en hausse de 6,9% par rapport à la même période l’an dernier.

Le chiffre d’affaires du groupe LHM quant à lui, s’est établi à 6.032 millions de dirhams en hausse de 22,15% par rapport à la même période en 2020.

Le résultat net part de groupe du secteur a connu une amélioration de 160,1% au titre des 6 premiers mois de l’année pour s’établir à 1,6 milliards de DH. « Un niveau qui est certes largement supérieur au niveau enregistré à la même période de l’année dernière. Rappelons que cette forte hausse est due d’une part à la non-récurrence des dons octroyés au fonds Covid19 (le groupe LHM et CIMAR ont effectué des dons respectivement de 500 millions de DH et 100 millions de DH) et d’autre part à la forte progression des ventes de ciments », expliquent les analystes.

Contexte globalement favorable pour les cimenteries

Les ventes de ciments devraient augmenter de 13,6% en 2021, d’après les anticipations de CDG Capital qui souligne que les prévisions ont été revues à la hausse. Les prévisions initiales portaient sur une hausse limitée à 7,6%.

Vente de ciments Janvier 2020 – Septembre 2021 en (T)

Source : MHPUV, CDG Capital Insight.

Les analystes notent par ailleurs la hausse des coûts des matières premières en 2021, en raison du fort renchérissement du petcoke, du fret et du fuel.

« Nous prévoyons une augmentation d’environ 16,2% des charges des achats pour notre univers de couverture. Rappelons que l’impact des hausses des coûts des intrants devrait être partiellement compensée par l’utilisation accrue des combustibles alternatifs et d’autres mesures d’amélioration de l’efficacité (à l’instar de ce qui s’est produit au S1 2021) », prévoient les analystes.

Mais, ils anticipent aussi que la hausse des coûts des matières premières devrait être compensée par la baisse de la parité USD/MAD.

Du côté de l’évolution des prix des deux cimenteries cotées, CDG envisage « un scénario où l’évolution des prix devrait demeurer relativement modeste ».

CDG recommande de conserver les deux cimenteries

Tenant compte des anticipations précédentes conjuguées à la non-récurrence du don au fonds Covid-19, les analystes ont revu à la hausse leurs prévisions d’évolution des résultats de deux cimenteries.

CIMAR devrait voir son chiffre d’affaires progresser de 12,6% pour atteindre 4,2 milliards de DH. Le résultat net part du groupe devrait augmenter de 43,5% par rapport à l’exercice précédent pour se situer à 1 milliard de DH.

La valorisation du groupe CIMAR, réalisée sur la base d’un DCF, conduit à un cours théorique de 1.926,8 DH, soit un potentiel de hausse de 3,8% par rapport au cours de clôture du 6 décembre.

Evolution du cours de Ciments du Maroc

Source : leboursier.ma

Le cours de CIMAR affiche une progression de plus de 10%, cumulée depuis le début de cette année jusqu’à la séance de ce mardi 14 décembre.

« Ainsi, en se basant sur l’échelle de recommandation de CDG Capital Insight, nous changeons notre recommandation de Renforcer à Conserver le titre « Ciments du Maroc » dans les portefeuilles », expliquent les analystes.

A noter que d’après son échelle, CDG Capital recommande de conserver un titre quand son rendement global est situé entre -5% et +5%.

Il importe de dire que cette recommandation n’est pas partagée par toutes les sociétés de bourse. A rappeler que Attijari Global Research recommande, elle aussi, de conserver le titre. Par contre, CFG Bank trouve qu’il faut le vendre au moment où Alpha Mena recommande de l’alléger dans les portefeuilles.

En ce qui concerne le chiffre d’affaires de LHM, il devrait augmenter de 15,8% à 8,1 milliards de DH. Le résultat net part du groupe, lui, devrait afficher une hausse de 23,7% par rapport à l’exercice précédent à 1,8 milliard de DH.

La valorisation du groupe LHM, sur la base d’un DCF, a conduit à un cours théorique de 2.121 DH, soit un potentiel de hausse de 0,7% par rapport au cours de clôture du 6 décembre.

« Ainsi, en se basant sur l’échelle de recommandation de CDG Capital Insight, nous changeons notre recommandation de Renforcer à Conserver le titre « LafargeHolcim » dans les portefeuilles », soulignent les analystes.

Cet avis est partagé par CFG Bank. Par contre, Alpha Mena avait changé sa recommandation, en août dernier, d’alléger à vendre.

LafargeHolcim a en effet gagné 35% depuis le début de cette année jusqu’à la séance de ce mardi 14 décembre.

Evolution du cours de LafargeHolcim

Source : leboursier.ma

 

Evolution des cours boursier MASI vs Cimenteries cotées

Source : BVC, CDG Capital Insight.

lire aussi
  • | Le 26/5/2022 à 8:41

    Alliances : hausse de 9% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe annonce concrétiser les objectifs arrêtés dans son plan de développement 2022-2025. Le nombre d'unités réceptionnées à fin mars progresse fortement de 144%. Alliances explique que les coûts de développement n'ont pas enregistré de hausse significative.
  • M.Ett | Le 25/5/2022 à 17:51

    OPCVM : un mouvement de rachat est observé face à l’incertitude

    Les investisseurs en OPCVM qui étaient en phase d’attentisme ont décidé de réagir en effectuant des rachats, d’après un gérant de fonds de la place qui table sur une poursuite de la tendance actuelle. Par ailleurs, une réallocation vers les Obligations court terme est observée.
  • | Le 25/5/2022 à 17:49

    La prime de risque au plus haut depuis 6 ans sur le marché actions (AGR)

    Sur 3 méthodes de calcul utilisées, AGR a retenu la méthode de calcul de la prime de risque par sondage auprès d’acteurs du marché, reflétant mieux les attentes des investisseurs. Cette prime s’affiche à 7,5%, en hausse de 140 pbs par rapport à octobre dernier. Un plus haut depuis 6 ans. Dans un cadre d’aversion au risque, l’exigence de rentabilité du marché s’est donc appréciée à 10% contre 8,5% initialement.
  • M.Ett | Le 24/5/2022 à 17:51

    Le titre Sothema garde un bon potentiel de hausse

    Le titre Sothema connaît une légère volatilité en bourse à cause du contexte général. Son cours garde toujours un bon potentiel de hausse, grâce aux perspectives d’évolution de la société qui demeurent prometteuses, d’après les anticipations des analystes de la place.