CFG reprend la couverture de Sonasid et recommande le titre à l’achat

M.Ett | Le 16/11/2021 à 16:58
CFG Bank annonce la réinitiation de la couverture de la valeur Sonasid et la recommande à l’achat. D’autres analystes continuent de trouver que la hausse du titre n’est pas complétement justifiée. Analyse.

Dans une note d’analyse, CFG annonce la reprise de la couverture de Sonasid.

A rappeler qu’en juillet dernier, la banque avait recommandé aux investisseurs de vendre Sonasid, en estimant que la forte hausse de son cours n’était pas totalement justifiée.

Les analystes expliquent leur changement d’avis. Celui-ci est lié à plusieurs paramètres, notamment l’évolution positive des cours de l’acier.

« A la lumière de l’impressionnante hausse des cours de l’acier à l’international, d’une nouvelle configuration marché à l’international, de l’annonce des nouveaux projets du groupe, et de la reprise vigoureuse du secteur du BTP au Maroc, nous avons mis à jour notre modèle et ressortons avec un nouveau cours cible revu à la hausse ».

Pour CFG bank, les perspectives d’évolutions du groupe Sonasid sont prometteuses. « Durant les prochaines années, Sonasid devrait profiter d’un environnement prix plus favorable que durant ces dernières années dans le but d’atteindre un nouveau palier en termes de revenus et de marges opérationnels. De plus, les efforts d’optimisation des coûts du groupe devraient se révéler payants et lui permettre d’améliorer encore plus sa rentabilité », estiment-ils.

S’ajoutent à cela les nouveaux projets notifiés par le groupe. « Le groupe accorde actuellement une attention particulière au développement de nouveaux projets à plus forte valeur ajoutée. Dans cette logique, Sonasid a identifié deux nouveaux projets dans lesquels le groupe va investir : la production de fibre d’acier (produit de niche servant à bétonner les puits, tunnels, etc.) et un dérivé du rond à béton pour l’industrie automobile. En effet, Sonasid ambitionne de pénétrer ce marché à travers le lancement d’un dérivé du rond à béton avant de possiblement se diversifier vers d’autres produits destinés à ce marché ».

Le groupe compte se focaliser également sur la diversification de son portefeuille. « En plus de lancer de nouveaux projets, le groupe entend diversifier son portefeuille à travers le lancement d’un nouveau type d’acier durant les prochaines années. Par ailleurs, après que le Maroc ait intégré la zone ZLECAF (zone de libre-échange africaine), Sonasid ambitionne d’exporter une partie de sa production en Afrique », continuent-ils.

De plus, de nouvelles opportunités se dressent pour les opérateurs du marché de l’acier. « Mais encore, la Chine a annoncé son intention de réduire sa production d’acier pour des considérations environnementales. Il nous semble important de souligner que la Chine est de loin le plus grand producteur d’acier brut dans le monde, et que ce changement de stratégie devrait ouvrir de nouvelles opportunités à des opérateurs tels que Sonasid », souligne la banque.

En tenant compte de ces éléments, CFG trouve que « Sonasid devrait bénéficier de la conjonction d’un certain nombre de facteurs favorables et de décisions stratégiques judicieuses qui devraient permettre au groupe d’entrer dans une nouvelle phase de croissance plus rentable ».

« Le titre est sous-valorisé »

Les analystes de CFG trouvent que le titre Sonasid est sous-valorisé. Ils indiquent que la valeur traite actuellement à des multiples EV/EBITDA 2021E et 2022e respectifs de 11,3x et 12,2x.

Pour eux, ces niveaux de valorisation « semblent particulièrement bas eu égard à son profil de croissance et au potentiel d’amélioration de ses taux de marges opérationnelles ».

« Nous estimons donc que le titre est actuellement sous-valorisé et recommandons de l’acheter avec un objectif de cours à 797 DH (vs. 601 DH le 15/11/2021), correspondant à un potentiel de hausse du titre de 32,6% », recommandent-ils.

A noter que Sonasid a plus que doublé sa valeur depuis le début de cette année pour atteindre un cours de 637 DH (+112,33%) à la clôture de la séance de ce mardi 16 novembre.

Evolution du cours de Sonasid depuis début 2021

Source : leboursier.ma

Le business model établi pour cette valorisation repose sur les hypothèses suivantes:

> Une hausse significative des prix en 2021E, suivie d’une baisse graduelle en 2022E et 2023E avant une hausse espérée en 2024E selon les derniers consensus. Ils pensent qu’après 2025E et une légère baisse des prix durant cette année, les prix devraient demeurer plutôt stables aux alentours des niveaux de 2021E ;

> Un TCAM de 3,4% des volumes de vente de rond à béton et fil machine sur la période 2021E-2027E;

> La production et la vente de 15 kT de fibre d’acier à compter de 2023E ;

> La montée en puissance graduelle de la production puis de la vente du nouveau produit destiné à l’industrie automobile ;

> Le lancement des nouvelles activités, ainsi que la montée en puissance de l’export qui devrait représenter 15% des revenus du groupe en 2027E ;

> Un taux de marge d’EBITDA qui devrait s’améliorer considérablement sur les années à venir grâce aux efforts de diversification du groupe, ainsi qu’à la réussite attendue du déploiement de son projet d’excellence opérationnelle qui devrait conduire son taux de marge d’EBITDA à se stabiliser aux alentours des 8,5%-9% à partir de 2026E.

CDG Capital recommande d’alléger le titre dans les portefeuilles

Joint par LeBoursier, un analyste appartenant à une société de bourse de la place confirme que « Sonasid dégage de belles perspectives d’évolution, grâce notamment à ses nouveaux projets  et à ses orientations stratégiques. De plus, ses réalisations commerciales et financières se maintiennent en hausse. Globalement, le groupe affiche de bons fondamentaux ».

Toutefois, « son titre en bourse a beaucoup pris. Le cours dégage une forte hausse. Il est difficile de dire maintenant si elle est totalement justifiée », pense-t-il.

Sur le même registre, CDG Capital avait publié une note d’analyse, en octobre dernier, où elle recommande aux investisseurs d’alléger le titre Sonasid dans les portefeuilles. Les analystes de CDG avaient anticipé une correction à la baisse du cours qui devrait descendre à 564,1 DH par action.

lire aussi
  • | Le 28/11/2021 à 14:07

    Bourse : les OPCVM s’accaparent 40% du volume transactionnel au 3ème trimestre 2021

    Les OPCVM s’accaparent 40% du volume drainés au titre du 3ème trimestre 2021 et affichent une position nette acheteuse, au moment où les personnes morales marocaines étaient en position vendeuse, d’après le rapport du profil des investisseurs publié par l’AMMC.
  • | Le 26/11/2021 à 12:11

    Crédit du Maroc: Très forte progression du RNPG à fin septembre

    Le groupe a connu une bonne tenue de sa collecte et de l'évolution des crédits à fin septembre. Les marges d'intérêt et sur commissions se sont bonifiées. Grâce à la forte baisse de 73% du coût du risque, le RNPG a presque quadruplé sur la période.
  • | Le 26/11/2021 à 10:24

    Label'Vie: Le chiffre d'affaires consolidé augmente de 6% à fin septembre

    Le groupe a connu une bonne dynamique au troisième trimestre avec une bonne croissance des ventes sur tous les segments. Sur l'unique troisième trimestre, 7 nouveaux points de vente ont été inaugurés. L'investissement augmente fortement suite à l'accélération du rythme de développement. L'endettement net recule de 5% par rapport à fin 2020.
  • AFP | Le 26/11/2021 à 9:26

    Nouveau variant Covid: les marchés boursiers européens plongent à l'ouverture

    Les marchés boursiers européens plongeaient vendredi matin, rattrapés par l'émergence d'un nouveau variant particulièrement contagieux en Afrique du Sud.