Bourse : voici la stratégie de placement à adopter en 2022

| Le 5/1/2022 à 18:31
Un analyste chez une société de bourse de la place conseille aux investisseurs en bourse de miser sur les actions défensives et qui offrent en même temps un bon rendement. Analyse.

Le marché actions a bien évolué en 2021 ; année pendant laquelle plusieurs investisseurs se sont orientés vers la bourse dans un contexte de taux bas. A rappeler que le MASI a terminé l’année sur une hausse de plus de 18%.

Pour cette nouvelle année, le contexte ne devrait pas être différent en comparaison avec l’année écoulée.

Contacté par LeBoursier, un analyste d’une société de bourse de la place estime que « avec l’environnement des taux bas, le contexte global demeure le même en comparaison avec 2021. Dans ce cas, il faut continuer de miser sur les valeurs défensives et qui génèrent en même temps un bon rendement. Il faut se placer sur des valeurs qui appartiennent à des secteurs défensifs et qui continuent d’afficher de bons résultats, tels que l’alimentaire, les télécoms et les bancaires. Il faut également se focaliser sur les valeurs qui ont un bon rendement».

« Sur un périmètre de 25 valeurs sur lequel tout le monde traite, il faut filtrer davantage pour avoir les valeurs qui répondent à ces critères, dans l’optique d’obtenir des valeurs qui affichent toujours de la croissance mais qui offrent en même temps un bon rendement par rapport au reste de la cote. Il faut voir aussi l’évolution de leur cours surtout après le marquage de fin d’année avec les opérations stratégique », ajoute-t-il.

Notre interlocuteur trouve qu’il est bien de se référer à l’indice MSI20 –qui regroupe les 20 valeurs les plus liquides du marché – pour faire une sélection de valeurs qui répondent à ces critères, mais ce n’est pas suffisant.

« Il y a d’autres valeurs, small et mid cap, qui sont intéressantes également et qui ne font pas partie de l’indice MSI20 et qui offrent en même temps de belles perspectives de croissance avec de bons niveaux de rendement. Il faut cibler celles qui appartiennent à des secteurs porteurs et qui ont une capacité de distribution intéressante », explique-t-il.

« Le contexte sanitaire est déjà intégré »

Notre analyste trouve que le contexte sanitaire ne pose plus problème dans le marché comme en 2020.

« Je pense que les turbulences qui peuvent être causées par la situation sanitaire sont derrière nous. Ce risque est déjà intégré dans le marché. On commence à vivre avec. L’impact de la crise sanitaire sur le marché ne sera plus le même qu’en 2020 ».

Et d’ajouter : « on parle maintenant d’une période post-crise et on parle aussi de reprise économique plutôt que de crise sanitaire. Certes, les cas ne cessent d’augmenter mais le nouveau variant Omicron s’avère moins virulent que celui du Delta. Cela ne devrait pas avoir un grand impact sur le marché, jusqu’à preuve du contraire. Ça reste une situation qui personne ne pourra maîtriser ».

« Plusieurs sociétés cotées ont déjà démontré à évoluer dans un contexte compliqué. Maintenant il faut avoir une stratégie claire et bien définie basée sur le rendement et les réalisations des sociétés », conclut-il.

lire aussi
  • Mehdi Michbal | Le 21/1/2022 à 9:47

    Un grand virage stratégique se prépare à Bank of Africa (Othman Benjelloun)

    EXCLUSIF. Ce virage est le résultat d’un travail effectué avec McKinsey depuis un an, nous confirme le PDG du groupe. Ses détails seront annoncés en mars, au moment du conseil d’administration de la banque. Il concerne selon lui toutes les activités du groupe en Afrique, sur un horizon de long terme.
  • B.B | Le 20/1/2022 à 18:14

    Immobilier : teintée d’incertitude, une croissance molle est attendue en 2022

    L’immobilier s’est bien redressé en bourse en 2021 après une forte chute en 2020. L’effet rattrapage s’est au global également amorcé sur les indicateurs des immobilières cotés. Mais cette année, une croissance molle est attendue du fait d’une faible visibilité et d’un pouvoir d’achat érodé des ménages. Les acteurs reste pendus aux éventuelles annonces du nouveau gouvernement concernant le secteur.
  • | Le 20/1/2022 à 18:08

    Bourse : la progression du marché devrait se situer entre 5% et 10% en 2022 (M.S.IN)

    La société de bourse M.S.IN anticipe une poursuite de la progression du marché boursier en 2022. Cette croissance devrait être comprise entre 5% et 10%. Analyse.
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.