Les performances de l’agroalimentaire impactées par la sécheresse et la flambée des prix

M.Ett | Le 18/4/2022 à 19:02
Le secteur Agroalimentaire coté en bourse affiche une évolution dans le rouge. Contacté par LeBoursier, un analyste de la place explique cette évolution principalement par la sécheresse et la flambée des prix. Analyse.

L’indice sectoriel coté « Agroalimentaire & production » recule de presque 6,1% depuis le début de l’année 2022 jusqu’à la séance de ce lundi 18 avril.

Cet indice est composé de 7 valeurs, à savoir Cartier Saada, Lesieur Cristal, Mutandis, Cosumar, Centrale Danone, Unimer, et Dari Couspate. Ces titres ne connaissent pas la même évolution en bourse.

Toutes les valeurs composant ce secteur affichent des évolutions de cours en baisse depuis le début de cette année, à l’exception de Centrale Danone (+26%) et Unimer (3%). L’évolution de ces deux valeurs n’est pas significative vu la petitesse de leur flottant en bourse et l’illiquidité dont elles souffrent. Mutandis, quant à elle, est en quasi-stagnation (-0,9%).

A rappeler que Centrale Danone prépare sa sortie de la bourse de Casablanca. L’AMMC a visé la note d’information relative à l’Offre Publique de Retrait (OPR) visant les actions de Centrale Danone. L’offre s’étalait du 23 mars au 12 avril 2022 inclus. Les résultats de cette opération dévoient être publiés dans les prochains jours.

De leur côté, Unimer, Cartier Saada et Dari Couspate ne bougent pas beaucoup en bourse. Il n’y a que Mutandis, Cosumar et Lesieur Cristal qui animent un peu le secteur coté.

Contacté par LeBoursier, un analyste de la place confirme ce constat.

Par ailleurs, notre interlocuteur trouve que ce secteur est impacté par la sécheresse et la flambée des prix. « Ces risques viennent impacter tout le secteur. Ils impactent et la production et la consommation. Avec le risque inflationniste, le pouvoir d’achat devrait prendre un sacré coup. Cela devrait donc influencer négativement les réalisations de ce secteur ».

« Ainsi, on estime que les réalisations du secteurs au titre de l’année 2022 ne devraient pas être au même niveau observé en 2021 », anticipe notre interlocuteur.

Par contre, dans son document « Perspectives Macro et Marché 2022 », CFG anticipe une appréciation de 14,2% des résultats du secteur de l’agroalimentaire (+189 MDH), principalement attribuable à la reprise de la consommation en générale. A noter que cette banque inclut SBM dans le secteur Agroalimentaire et ne prend pas en compte les petites valeurs.

Par contre, le secteur a enregistré une dégradation globale de 18,8% des bénéfices en 2021, se situant à -276 MDH. « En effet, le secteur agroalimentaire a pâti selon nous de plusieurs facteurs, dont notamment une flambée des cours des matières premières en 2021 suite à la reprise de la demande mondiale et des contraintes diverses sur l’offre, accompagnée de la décision de certaines sociétés de ne pas répercuter instantanément et intégralement l’augmentation du prix des intrants sur les consommateurs », souligne la même source.

Le secteur de l’agroalimentaire a pu quand même afficher une croissance de 14,1% en bourse en 2021. Cette performance a été portée principalement par les bonnes performances de Cosumar (+24,2%), SBM (+19,2%) et Lesieur Cristal (+21%).

Cosumar : les niveaux de rentabilité devraient augmenter à partir de 2023

Notre analyste pense que malgré la complexité du contexte général, marqué par le manque de précipitations, Cosumar ne devrait pas beaucoup en souffrir. « Le groupe est habitué aux fluctuations liées aux précipitations. Le manque des précipitations cette année n’est pas nouveau, et ça reste maîtrisable par le groupe ».

CFG recommande dans une note de conserver le titre Cosumar qui devrait atteindre un cours de 269 DH, soit un potentiel de hausse de 12% en comparaison avec le cours observé à la clôture de la séance de ce lundi (240 DH). Le titre baisse de 8% en YTD.

La banque anticipe par contre qu’en 2022 les bénéfices et la rentabilité du groupe pourraient être inférieurs aux anciennes prévisions. Les niveaux de rentabilité devraient augmenter à partir de 2023. Cette prévision dépend des éléments suivants :

  • Un bon niveau de précipitation au Maroc
  • Une production de sucre blanc importante grâce à la reprise de la production de sucre brut au Brésil et en Inde
  • La montée en puissance de la nouvelle raffinerie de Durrah qui a déjà atteint sa pleine capacité de production à fin décembre 2021.

Rappelons que le groupe Cosumar a affiché un chiffre d’affaires en progression de 5,6% par rapport à l’année 2020 à 9,1 MMDH. Le résultat net ressort en retrait de 5,8% à 763 MDH contre 810 MDH en 2020.

Evolution du titre

Source : leboursier.ma

Mutandis : la croissance devrait rester au rendez-vous

Notre analyste reste positif par rapport à Mutandis. Il trouve que « cette valeur devrait connaitre une croissance notable de son activité grâce à la diversification de ses produits et surtout grâce à l’acquisition de Season ».

Mutandis fait partie des Top picks de CFG Bank pour l’année 2022. Cette valeur devrait augmenter de 26,6% (en comparaison avec un cours de 245,5 DH ; observé à la clôture de ce lundi) pour atteindre un cours de 311 DH, d’après les prévisions de CFG. Notons qu’il existe un lien capitalistique entre la banque d’affaires et Mutandis.

Ses réalisations au titre de l’exercice 2021 sont plus ou moins bonnes. Mutandis a dégagé un chiffre d’affaires en forte hausse (+20,7%) et un résultat net courant en baisse en 2021 (-3,6%) en 2021.

Evolution du titre

Source : leboursier.ma

Lesieur Cristal : CFG Bank recommande d’acheter le titre

CFG recommande d’acheter le titre Lesieur Cristal et anticipe une appréciation de 18% de son cours (en comparaison avec un cours de 184,95 DH observé ce lundi) qui devrait atteindre 219 DH.

Le chiffre d’affaires proforma du groupe Lesieur Cristal a évolué de 8,5% en 2021 à 4,2 MMDH. Toutefois, le RNPG du groupe baisse de 11,2% à 139,7 MDH sous l’effet d’éléments exceptionnels liés à la nouvelle structure du groupe.

Le titre recule de 5,6% depuis le début de cette année jusqu’à la séance de ce lundi.

Evolution du cours de Lesieur Cristal

Source : leboursier.ma

lire aussi
  • | Le 27/5/2022 à 10:29

    CIH Bank : forte hausse de 66% du RNPG à fin mars 2022

    Le groupe a amélioré ses marges d'intérêts et marges sur commissions à fin mars 2022. Le PNB consolidé ressort en hausse de 14% par rapport à la même période en 2021. Les crédits à la clientèle s'améliorent de 3% par rapport à décembre dernier.
  • | Le 27/5/2022 à 8:47

    Auto Nejma : baisse de 7,5% du chiffre d'affaires au premier trimestre 2022

    Le groupe a subi les difficultés d'approvisionnement et les pénuries découlant de la crise des semi-conducteurs. Le nombre des véhicules vendus au premier trimestre 2022 recule de près de 12%.
  • | Le 27/5/2022 à 8:20

    Ciments du Maroc : hausse de 11% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe a vu son chiffre d'affaires se fixer à 955 MDH au premier trimestre. Les investissements progressent de 78% notamment en lien avec la construction du centre de broyage de Nador.
  • B.B | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.