Bourse : le marché affiche un regain d’optimisme prudent après les élections

M.Ett | Le 10/9/2021 à 16:22
Un regain d’optimisme grâce aux résultats des élections est observé à la bourse de Casablanca. Un directeur d’une société d’intermédiation conseille de rester quand même prudent.

La bourse de Casablanca a assisté à un dynamisme exceptionnel jeudi 9 septembre. A l’issue de cette séance, les indices MASI et MSI20 ont bondi respectivement de 1,81% et de 2,08%. Leur hausse cumulée depuis le début de cette année a atteint 14,92% et 14,5%, en ordre respectif.

Le volume des échanges drainé a atteint 469 millions de DH, en hausse de 376 millions de DH en comparaison avec la séance du mercredi 8 septembre.

Ce dynamisme a été expliqué par les résultats des élections.

Plus précisément, « Les résultats des élections ont généré un regain d’optimisme sur le marché. Ce qui devrait se dégager est plutôt une coalition homogène. Du coup, les choses devraient aller plus vite. C’est le sentiment qu’ont les investisseurs. Le résultat était plus au moins anticipé », d’après un directeur d’une société d’intermédiation, joint par LeBoursier.

Il souligne par ailleurs qu’ « il y a un peu d’euphorie actuellement. Il faut être prudent. Il n’y a rien de particulier. Il n’y a rien qui a changé sur les sociétés cotées et leurs fondamentaux. C’est juste les perspectives au niveau politique donnent une idée sur la façon avec laquelle les affaires seront traitées. Elles devraient aller plus vite, et ainsi favoriser une relance économique ».

Ce sont les grosses capitalisations qui ont le plus profité de cette hausse. « Les Big Cap ont profit »é de ce mouvement d’achat. Cela s’explique par le fait que ces titres sont tout le temps recherchés. Ils présentent généralement moins de risque en comparaison avec les autres titres ».

Parmi ces valeurs qui ont profité de la hausse jeudi, il y a lieu de citer : Attijariwafa bank (+2,54% pour un volume de 100 MDH), Maroc Télécom (+2,11% pour un volume de 68 MDH), Label Vie (+3,56% pour un volume de 21 MDH), LafargeHolcim Maroc (+2,31% pour un volume de 14 MDH), et BCP (+1,29% pour un volume de 62 MDH).

Cette hausse devrait-elle se poursuivre ? « Le marché est sur une bonne lancée. Mais, il faut rester prudent », insiste notre interlocuteur.

D’ailleurs, la bourse a corrigé légèrement à la baisse ce vendredi 10 septembre. Les indices MASI et MSI20 ont reculé respectivement de 0,67% et 0,74%. Le volume des échanges s’est situé à 200,77 MDH.

lire aussi
  • | Le 16/9/2021 à 15:53

    Startups Tech : Les fonds d’investissement notent une meilleure qualité du dealflow

    La crise a fait prendre conscience de l’importance du numérique auprès des grands décideurs. Les fonds d’investissements spécialisés dans le financement des entreprises technologiques note une amélioration des compétences et de la qualité des entrepreneurs. Les restrictions sanitaires limitent encore l’accélération des signatures de deals. Sur ce segment, les investissements suivront globalement la même tendance que l’an dernier.
  • | Le 16/9/2021 à 9:47

    CFG Bank : Le résultat net après impôts passe dans le vert au premier semestre

    Le groupe a connu une bonne croissance de ses crédits au premier semestre, ainsi que des dépôts de la clientèle. Le PNB consolidé affiche une hausse de 23% sur la période. La bonne maitrise des charges a également permis au résultat brut d’exploitation de progresser fortement.
  • B.B | Le 15/9/2021 à 19:46

    Cimentiers : Rebond en 2021, marge, production, présence géographique… Round up du secteur

    Cette année, les cimentiers bénéficient d’une forte croissance de la demande (+8,9% attendu en fin d’année) après les effets de la pandémie en 2020. Mais au long terme cette croissance devrait s’affaisser à 2,2% par an. Les marges devrait se dégrader cette année en raison de la hausse des cours du petcoke. La concurrence s’accentue entre les deux plus grands groupes nationaux.
  • M.Ett | Le 15/9/2021 à 19:45

    Voici comment a évolué le marché des OPCVM depuis début 2021

    Un gestionnaire de fonds de la place revient sur l’évolution des OPCVM depuis le début de cette année et souligne les grandes tendances qui se dégagent. Analyse.