Bourse de Casablanca : des investisseurs commentent les résultats consolidés du 1er semestre 2021

M.Ett | Le 4/10/2021 à 19:05
Quelques investisseurs en bourse trouvent que les résultats publiés au titre du 1er semestre sont très satisfaisants. Ils renforcent ainsi leur positionnement sur quelques valeurs et confirment le retour de l’optimisme.

Les investisseurs en bourse sont satisfaits des résultats publiés au 1er semestre. C’est dans tous les cas ce qui ressort des commentaires livrés par quelques uns d’entre eux, à LeBoursier.

Les investisseurs consultés s’accordent à dire que « les résultats sont très satisfaisants », que « ce n’était pas vraiment attendu » et que « le retour de l’optimisme se confirme ».

A rappeler que le chiffre d’affaires global de la cote casablancaise au titre du premier semestre 2021 a augmenté de 7,4%, en atteignant 125,6 milliards de DH contre 117 milliards de DH pendant la même période de l’année précédente, soit 8,7 milliards de chiffre d’affaires additionnel. De son côté, le Résultat Net a plus que doublé en enregistrant une hausse de 110,3% à 14,6 MMDH par rapport à 2020.

Joint par LeBoursier, le directeur général d’une Holding de participation –l’un des acteurs les plus actifs sur le marché casablancais-, préférant s’exprimer sous couvert d’anonymat, estime que : « la majorité des valeurs qui ont été touchées par la crise du Covid-19 ont pu afficher une reprise. Globalement, les résultats sont satisfaisants, et on ne s’y attendait pas vraiment. La reprise chez les bancaires n’était pas attendue. La distribution automobile a bien évolué au 1er semestre, on s’attend à ce que ça soit bien meilleur au 2ème semestre. Le ciment se relance également, à part Cimar on attend le 2ème semestre pour voir comment elle va évoluer. Même des petites valeurs qui affichaient des pertes, notamment Oulmès,  commencent à avoir taux d’exploitation positif. Idem pour la CTM ».

« Nous avons du coup renforcé notre positionnement sur quelques valeurs, notamment les bancaires, la distribution automobile et les valeurs technologiques », nous indique-t-il.

Face à l’évolution des sociétés cotées depuis la crise, combinée aux réalisations publiées à fin juin 2021, notre interlocuteur a pu déduire l’observation suivante : « Le fait d’avoir été touché par cette crise a obligé des entreprises à faire beaucoup d’efforts de restructuration et d’économie. Elles se sont bien sorties et elles ont même pu se renforcer. Elles en ont profité pour provisionner ce qui avait à provisionner et à faire le grand ménage. Avec cette cure d’amaigrissement, elles n’en ressortiront que plus fortes qu’auparavant ».

Ainsi, avec ces résultats, « l’ambiance générale du marché est très bonne. De plus, ce qui est de bon augure pour la bourse c’est la stagnation actuelle du marché immobilier. Donc, normalement, il devrait y avoir de l’argent qui va revenir sur le marché boursier. Nous sommes optimistes par rapport à l’évolution du marché. Pourvu que ça dure », conclut-il.

Sur le même registre, un petit porteur contacté par LeBoursier, exprime sa satisfaction face aux résultats publiés : « Les réalisations publiées sont encourageantes dans l’ensemble. On assiste à une reprise de l’activité des sociétés cotées après avoir connu une baisse à cause de la crise. Certes, la reprise est légèrement inférieure par rapport à 2019, mais ça reste quand même satisfaisant. Il y a des secteurs qui ont bien performé, notamment la Chimie avec la Snep qui est en progression continue. Même les sociétés qui étaient dans une situation délicate commencent à retrouver la forme ».

Et d’ajouter : « Les valeurs technologiques ont confirmé leur potentiel. Et ce qui m’a agréablement surpris, c’est la résilience du secteur bancaire. On s’attendait à des provisions énormes ou à des faillites mais ça n’a pas été le cas, d’après ce qui a été publié ».

« Je me suis renforcé sur certaines valeurs. Je n’ai pas l’intention de vendre maintenant. Le contexte global est optimiste pour le moment, surtout avec le nouveau gouvernement. Cela va donner un nouveau souffle aux projets et à l’investissement, ce qui devrait se refléter positivement sur la croissance », nous indique-t-il.

lire aussi
  • | Le 22/10/2021 à 9:41

    Evergrande aligne des fonds pour payer les intérêts et éviter un défaut de paiement

    Evergrande fera face à une prochaine échéance de paiement le 29 octobre et les incertitudes sont au maximum. Après deux semaines de suspension de la cote Hong-Kongaise, le cours a chuté de 10,5% à l'ouverture de la séance du jeudi 21 octobre dans un contexte d'échec de la vente d'une partie du capital d'une de ses filiales.
  • | Le 21/10/2021 à 18:54

    OPCVM : les investisseurs continuent de miser sur les Diversifiés et les Actions

    Les OPCVM Diversifiés et Actions continuent de surperformer les autres actifs, d’après les dernières données diffusées par l’ASFIM. Un gestionnaire de fonds de la place commente les grandes tendances qui s’en dégagent.
  • Brian Brequeville | Le 21/10/2021 à 18:54

    Bitcoin : Les raisons derrière le nouveau record atteint à 67.000 $

    Le 20 octobre, le Bitcoin a atteint un nouveau record historique en frôlant les 67 000 dollars. Une hausse fulgurante s’est amorcée depuis près d’un mois poussant la progression en YTD à 120%. Le régulateur des marchés financiers américain a autorisé il y a quelques jours un fonds indiciel lié au cours du Bitcoin. Un rapprochement avec le secteur financier traditionnel qui tend à rassurer les investisseurs de différents horizons.
  • | Le 21/10/2021 à 13:58

    Le défit budgétaire diminue légèrement à fin septembre 2021

    A fin septembre 2021, les recette ordinaires ont plus fortement progressé que les dépenses ordinaires. Le déficit budgétaire s’affiche à 42,44 milliards de dirhams en baisse de 2,3% par rapport à la même période en 2020.