Bourse. C’est parti pour la cotation de Marsa Maroc

| Le 22/8/2017 à 10:52

La Bourse des valeurs de Casablanca a accueilli mardi 19 juillet sa toute nouvelle recrue, Marsa Maroc. La première cotation de la société spécialiste en

Coup d'envoi pour la cotation de Marsa Maroc, le spécialiste des opérations portuaires. Pour son introduction en Bourse, l’action Marsa Maroc a été souscrite 6 fois. C’est dire l’engouement de la place casablancaise. Rappelons que les souscriptions, prévues initialement du 20 au 30 juin 2016, ont été clôturées par anticipation le 27 juin.

L’analyse des résultats techniques globaux de l’opération fait ressortir un succès flagrant de l'IPO: En effet, 18.343 personnes de 23 nationalités ont pris part aux souscriptions. Le nombre d’actions demandées s’est élevé à 185.906.303 (soit un montant global souscrit de plus de 12 MMDH, en tenant compte des titres décotés) contre 29.358.240 actions attribuées seulement. Le taux de satisfaction de la demande ne dépasse pas 15,79%.

Commentant l’opération, Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des finances,  a déclaré que pour Marsa Maroc, l’objectif de cette opération n’est pas exclusivement financier: «Le produit de cession de 40% du capital de Marsa Maroc sera versé au fonds Hassan II».

Il ajoute: «Marsa Maroc s’introduit en Bourse pour d'autres raisons: à un moment donné, cette entreprise aura besoin, compte tenu de sa stratégie et de ses ambitions de développement, d’améliorer sa gouvernance et de se conformer aux standards de transparence et de communication avec le marché».

Les résultats de l’IPO de Marsa Maroc par type d’ordre se déclinent comme suit:

Marsa Maroc est la 76e société qui rejoint la Bourse de Casablanca, et la 3e dans le secteur des services de transport. A l’heure où nous mettons en ligne, la quantité à l’achat pour la valeur Marsa Maroc dépasse les 3 millions d’actions, contre 68.000 actions seulement mises en vente.

lire aussi
  • | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.
  • M.Ett | Le 26/5/2022 à 17:38

    L’endettement total du Trésor devrait dépasser le seuil des 80% du PIB en 2022

    Attijari Global Research livre ses anticipations par rapport à l’évolution du besoin de financement du Trésor et du niveau de son endettement global. Celui-ci devrait dépasser le seuil des 80% du PIB en 2022, d’après les anticipations de la société de recherche.
  • | Le 26/5/2022 à 8:41

    Alliances : hausse de 9% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe annonce concrétiser les objectifs arrêtés dans son plan de développement 2022-2025. Le nombre d'unités réceptionnées à fin mars progresse fortement de 144%. Alliances explique que les coûts de développement n'ont pas enregistré de hausse significative.
  • M.Ett | Le 25/5/2022 à 17:51

    OPCVM : un mouvement de rachat est observé face à l’incertitude

    Les investisseurs en OPCVM qui étaient en phase d’attentisme ont décidé de réagir en effectuant des rachats, d’après un gérant de fonds de la place qui table sur une poursuite de la tendance actuelle. Par ailleurs, une réallocation vers les Obligations court terme est observée.