BMCE Bank of Africa voit son PNB consolidé croître de 7% à fin juin 2019

I.B. | Le 2/9/2019 à 10:03

A la fin de ce premier semestre, BMCE Bank a connu une croissance de 7% en glissement annuel de son Produit Net Bancaire consolidé. Ce dernier s'est établi à 6,9 milliards de dirhams. Cette augmentation est imputée, par la banque, à la marge sur commissions et au résultat sur opérations de marché.

Cette amélioration du PNB résulte d'une activité consolidée qui a fait preuve de résilience avec une évolution des dépôts de la clientèle et des crédits respectivement de 1,1% et 1,8% par rapport à fin 2018, à 194,6 milliards de dirhams et 182,5 milliards de dirhams.

Par contre, au niveau social, le produit net bancaire de la banque a connu une augmentation moins importante de 5% pour s’élever à 3,5 milliards de dirhams. Si les crédits à la clientèle ont augmenté de 3,6% depuis fin 2018, à 113,6 milliards de dirhams, les dépôts ont quant à eux baissé de 1%, à 127,4 milliards de dirhams.

Le premier semestre a été marqué par le succès de l’augmentation de capital de la banque qui a porté sur une conversion optionnelle des dividendes 2018 en actions et un apport en numéraire d’environ 1,89 milliard de dirhams.

L'augmentation de capital réservée au groupe Britannique CDC Group PLC sera, elle, confirmée le 4 septembre prochain lors d'une assemblée générale extraordinaire.

Rappelons que les 5% du capital seront acquis par le groupe britannique à 200 millions de dollars, l’équivalent de 38 milliards de dirhams. Ce qui fait que chaque action devrait être cédée à environ 212 dirhams, un peu plus que sa valorisation actuelle sur la bourse de Casablanca qui est de 191 dirhams.

Le premier semestre a également été marqué par l’ouverture d’une succursale à Shanghai qui, selon la banque, symbolise l’alliance sino-africaine pour le co-développement de l’Afrique.

lire aussi
  • | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.
  • M.Ett | Le 26/5/2022 à 17:38

    L’endettement total du Trésor devrait dépasser le seuil des 80% du PIB en 2022

    Attijari Global Research livre ses anticipations par rapport à l’évolution du besoin de financement du Trésor et du niveau de son endettement global. Celui-ci devrait dépasser le seuil des 80% du PIB en 2022, d’après les anticipations de la société de recherche.
  • | Le 26/5/2022 à 8:41

    Alliances : hausse de 9% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe annonce concrétiser les objectifs arrêtés dans son plan de développement 2022-2025. Le nombre d'unités réceptionnées à fin mars progresse fortement de 144%. Alliances explique que les coûts de développement n'ont pas enregistré de hausse significative.
  • M.Ett | Le 25/5/2022 à 17:51

    OPCVM : un mouvement de rachat est observé face à l’incertitude

    Les investisseurs en OPCVM qui étaient en phase d’attentisme ont décidé de réagir en effectuant des rachats, d’après un gérant de fonds de la place qui table sur une poursuite de la tendance actuelle. Par ailleurs, une réallocation vers les Obligations court terme est observée.