Baisse du marché boursier: « Il ne faut pas céder à la panique» (expert)

M.Ett | Le 11/5/2022 à 17:38
Le marché boursier continue de baisser. La confiance des investisseurs se dégrade. Mais, d’après un expert du marché, il ne faut pas céder face à la panique. Il faut plutôt profiter des opportunités qui se présentent actuellement sur le marché. Analyse.

Le marché boursier casablancais continue de baisser face à l’incertitude qui plane toujours sur la sphère internationale.

La bourse de Casablanca a terminé la séance du mardi 10 mai sur une baisse importante. Le MASI a cédé 2,44%. Le volume des échanges qui a accompagné cette baisse s’est fixé à 124,5 MDH.

A l’issue de la séance de cotation de ce mercredi 11 mai, le MASI a reculé de 0,13% à 12.649,89 points.

Ainsi, sa baisse depuis le début de cette année s’est située à 5,30%.

Evolution du MASI

Source : leboursier.ma

La tendance actuelle traduit une dégradation de la confiance des investisseurs à cause d’un contexte international particulièrement tendu, comme souligné dans la dernière note trimestrielle de Attijari Global Research (AGR), diffusée mardi 10 mai, portant sur l’indice de confiance du marché. La société de recherche note que « 60% des investisseurs sondés considèrent que le contexte géopolitique serait défavorable sur le marché Actions durant les 3 prochains mois contre 15% précédemment ».

Cette baisse de confiance concerne toutes les catégories d’investisseurs. Mais la catégorie accusant le retrait le plus important est celle des investisseurs individuels.

Voici la stratégie d’investissement à adopter en cette période

La question qui se pose est de savoir comment se comporter en bourse, en tant qu’investisseur, en cette période de manque de visibilité.

Joint par LeBoursier, un directeur chez une banque d’affaires de la place estime qu’ « il ne faut pas céder à la panique face à l’incertitude actuelle. Il y aura toujours un effet de rattrapage».

Et d’expliquer : « Le manque de visibilité ne devrait pas persister. Il y a aussi les semestriels qui commencent à tomber. On s’attend à avoir de bonnes nouvelles. Cela devrait donc donner un petit peu de visibilité aux investisseurs lors des prochaines semaines ».

Notre interlocuteur trouve qu’il faut rester positionné en bourse en optant pour les valeurs qui résistent en période de crise. « Il y a des secteurs qui vont être plus résilients que d’autres. Il faut cibler les secteurs défensifs et les valeurs qui font preuve de résilience en période de crise. Il faut éviter les valeurs qui pourraient pâtir de l’inflation ».

De plus, la baisse du marché pourrait être vue comme une opportunité pour se placer sur des valeurs qui ne sont pas chères en ce moment et de les garder dans les portefeuilles en attendant d’avoir plus de visibilité.

« La baisse actuelle est une belle opportunité pour acheter moins cher en cette période. Ainsi, la meilleure stratégie à adopter en cette période est le buy and hold (acheter et garder). Cela consiste en l’achat des actions pour les garder dans le portefeuille pendant une bonne période, malgré les fluctuations du marché. Par la suite, les investisseurs pourraient générer de la valeur sur les actions achetées en cette période », conclue-t-il.

lire aussi
  • | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.
  • M.Ett | Le 26/5/2022 à 17:38

    L’endettement total du Trésor devrait dépasser le seuil des 80% du PIB en 2022

    Attijari Global Research livre ses anticipations par rapport à l’évolution du besoin de financement du Trésor et du niveau de son endettement global. Celui-ci devrait dépasser le seuil des 80% du PIB en 2022, d’après les anticipations de la société de recherche.
  • | Le 26/5/2022 à 8:41

    Alliances : hausse de 9% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe annonce concrétiser les objectifs arrêtés dans son plan de développement 2022-2025. Le nombre d'unités réceptionnées à fin mars progresse fortement de 144%. Alliances explique que les coûts de développement n'ont pas enregistré de hausse significative.
  • M.Ett | Le 25/5/2022 à 17:51

    OPCVM : un mouvement de rachat est observé face à l’incertitude

    Les investisseurs en OPCVM qui étaient en phase d’attentisme ont décidé de réagir en effectuant des rachats, d’après un gérant de fonds de la place qui table sur une poursuite de la tendance actuelle. Par ailleurs, une réallocation vers les Obligations court terme est observée.