Alliances: les bénéfices progressent de 74% à fin 2018

| Le 29/3/2019 à 10:53

Le groupe immobilier a terminé l'année 2018 sur une bonne note, hissant ses bénéfices à 302 millions de dirhams. L'endettement du promoteur s'allège également de 42% à 2,5 milliards de dirhams. Une nouvelle organisation est annoncée par le groupe.

Dans un marché immobilier en berne, Alliances parvient à afficher un chiffre d'affaires consolidé en progression de 9%, à 3,3 milliards de dirhams.

Une progression que le promoteur immobilier attribue à "la relance de l'activité du Groupe et l'accroissement du rythme de livraison". Mais on ne sait pas si le chiffre d'affaires de cette année est dopé, comme en 2017, par les dations en paiement aux créanciers. 

Le Groupe affiche par ailleurs un résultat net et un RNPG en progression, respectivement de 29% et 74% à 323 millions de dirhams et 302 millions de dirhams.

L'endettement net global du Groupe recule de 46% à 2,5 milliards de dirhams à fin 2018, induisant ainsi un gearing de 41%, contre 59% à fin 2017.

"Cette diminution s'explique par la réussite de l'opération de titrisation réalisée en 2018, et le remboursement de la dette bancaire adossée aux projets pour un montant de 500 millions de dirhams", indique le groupe dans un communiqué.

Le promoteur indique que cet endettement net inclut le reliquat de sa dette privée pour un montant de 2 milliards de dirhams, lequel fait l'objet d'une opération de reprofilage.

Alliances indique que 2018 a été marquée par le lancement de plusieurs projets sociaux, moyen standing et résidentiels conformément à son plan de développement: "Ces projets, en ligne avec le nouveau business model du Groupe, comprennent notamment une offre de produits moyen standing et de lotissement correspondant à la demande locale", ajoute le communiqué de la compagnie.

Au niveau de l’activité en Afrique, le Groupe affirme avoir constaté des avancées significatives sur ses deux projets au Cameroun et en Côte d’Ivoire, et "continue d'être sollicité pour la réalisation d’importants projets de logements et d’infrastructure".

Une nouvelle organisation

Le groupe Alliances indique également qu'il s'est doté d'une nouvelle organisation "resserrée", en consolidant une équipe de Direction "engagée et davantage responsabilisée"; avec la nomination de trois Directeurs Généraux Délégués pour la Holding Alliances Développement Immobilier.

Cette nouvelle organisation se distingue par la création d’un nouveau pôle baptisé "Développement, Stratégie et Partenariats"; ayant pour principales missions la définition et le pilotage du plan stratégique du groupe, ainsi que l’étude approfondie de ses nouvelles opportunités de développement et de ses leviers de croissance au Maroc et à l’international.

La gouvernance du groupe s’est également vue renforcée grâce notamment à un Conseil d’Administration comptant cinq administrateurs indépendants sur un total de neuf administrateurs, et l’institution de Comités d’Audit et de Nominations et Rémunérations réguliers bénéficiant de la participation des administrateurs indépendants du groupe.

lire aussi
  • | Le 27/5/2022 à 10:29

    CIH Bank : forte hausse de 66% du RNPG à fin mars 2022

    Le groupe a amélioré ses marges d'intérêts et marges sur commissions à fin mars 2022. Le PNB consolidé ressort en hausse de 14% par rapport à la même période en 2021. Les crédits à la clientèle s'améliorent de 3% par rapport à décembre dernier.
  • | Le 27/5/2022 à 8:47

    Auto Nejma : baisse de 7,5% du chiffre d'affaires au premier trimestre 2022

    Le groupe a subi les difficultés d'approvisionnement et les pénuries découlant de la crise des semi-conducteurs. Le nombre des véhicules vendus au premier trimestre 2022 recule de près de 12%.
  • | Le 27/5/2022 à 8:20

    Ciments du Maroc : hausse de 11% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe a vu son chiffre d'affaires se fixer à 955 MDH au premier trimestre. Les investissements progressent de 78% notamment en lien avec la construction du centre de broyage de Nador.
  • B.B | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.