Sothema : Le marché valorise plus justement la valeur et le split la rendra plus visible aux petits porteurs

| Le 18/6/2021 à 13:10

Sothema a connu une progression fulgurante en bourse depuis le début de l’année. Cette ascension s’explique par l’effet Covid mais aussi par une meilleure valorisation de la part du marché. L’augmentation de capital et le split du titre permettront de diviser par 4 le cours de l’action. Cela le rendra accéssible à une plus large partie des investisseurs et améliorera sa liquidité. 

 

Le groupe a démontré une bonne résilience au long de la crise sanitaire en 2020 avec une progression de 6% de son chiffre d’affaires à 1,81 milliard de dirhams. Au premier trimestre 2021, le chiffre d’affaires est ressorti stable.

En bourse en revanche, l’évolution est toute autre. Depuis le début de l’année 2021, Sothema a vu une progression spectaculaire de son cours. En YTD, son cours a progressé de 115% passant de 2 039 dirhams au 17 janvier à 4 400 dirhams à la clôture de la séance du 16 juin.

D’un point de vue fondamental, la société recèle du potentiel. Comme l’expliquait la société de bourse BMCE Capital Global Research (BKGR) dans son portefeuille 2021, le groupe bénéficie d’un bon positionnement « sur certains médicaments traitants les maladies chroniques, notamment l’insuline permettant de sécuriser une partie de son chiffre d’affaires ». En 2021, BKGR expliquait que la société pourra également capitaliser sur l’augmentation de la production de seringues préremplies utilisables pour des vaccins prêt à l’emploi. Elle précisait que « Sothema est le seul laboratoire en Afrique à produire de telles seringues ».

Contacté, le management de Sothema nous confie : « Nous restons dynamique concernant les investissements. Ils concernent des opérations de croissance externe, locale et internationale. D’après nos projections, le sigma de ces investissements, ajouté à nos politiques ayant amélioré la performance de nos core business, feront que notre chiffre d’affaires à la fin de l’exercice 2023 pourra atteindre 3 milliards de dirhams, ce qui correspondra au potentiel réel de la société ».

Mais d’autres facteurs peuvent-ils expliquer ce niveau de hausse en bourse ?

L’effet Covid est présent et le marché réalise la vraie valeur de la société

Concernant la hausse du cours, le groupe nous livre ses impressions. Pour le management, il est indéniable qu’il y a eu un effet Covid. « Il est certain que le contexte de la pandémie de Covid-19 et la résilience de Sothema durant cette crise ont eu un impact positif sur le cours de son action. Cela dit, depuis longtemps, le titre de Sothema est sous cotée et n’a jamais reflété la croissance réelle de la société. Le niveau qu’il a atteint aujourd’hui est plus proche de la réalité de son activité » explique le management.

Graph SOTHEMA

Comme le montre le graphique, le cours de la société est resté plus ou moins stable pendant de longues années avant d’exploser à partir de fin novembre 2020. Pour Bachir Tazi, directeur de CFG Capital Market, cela peut être expliqué par différents facteurs. « Il faut savoir que quand on voit des évolutions de cours de ce genre sur le marché, il y a généralement derrière cela un rattrapage. Ce sont des valeurs qui peuvent dormir pendant des années pour des raisons de liquidité ou de méconnaissance de l’entreprise de la part du grand public » explique-t-il. Il ajoute, « le marché peut passer à côté de la vraie valeur de la société et s’en suit un rattrapage par la suite quand il réalise la véritable valeur. Ce n’est pas la première fois que cela arrive, pour rappel, c’est un phénomène qui s’est également produit avec Label’Vie ou encore HPS ».

Pour notre source, il peut exister des éléments ou des événements déclencheurs de ce genre de rattrapage. « Ici, on peut principalement le lier au contexte Covid. Cela n’est pas propre à Sothema, mais à toutes l’industrie pharmaceutique dans le monde. Avec cette crise, les gens et les marchés ont réalisé l’importance de cette industrie et le potentiel de ce business. A mon avis, cela pourrait être l’un des déclencheurs du retour d’intérêt sur la valeur ».

Mais cette fulgurante hausse du cours peut-elle être aussi liée au manque de liquidité du titre ?  Pour notre interlocuteur, il est difficile de le dire. « Je dirais oui et non, car le manque de liquidité peut créer un cercle vicieux. Quand on a une valeur dont le flottant est très limité, les gens ne regarde pas car ils se disent que cela peut être intéressant mais qu’il y a trop peu de liquidité. Donc pourquoi se creuser la tête si au final j’achète et qu’il n’y a pas de flottant. Moins les gens s’y intéresse, moins il y a de liquidité et ainsi de suite » explique-t-il. Il poursuit, « mais dès que la brèche est ouverte et que certains acteurs sur le marché osent acheter, le marché suit, d’où le rattrapage. Il faut préciser que la récente hausse observée sur le titre Sothema s’est faite sur des volumes importants, particulièrement depuis les deux dernières semaines » explique Bachir Tazi.

Evolution du cours et des volumes échangés de Sothema sur les trois dernières années. Source: Bourse de Casablanca

Récemment, le groupe a annoncé une augmentation de capital de 180 millions de dirhams par incorporations de réserves, suivi d’un split de la valeur nominale des actions passant de 100 dirhams à 50 dirhams. Mais alors que signifie cette nouvelle décision pour Sothema en bourse ?

Le split rendra le titre plus visible au maximum d’investisseurs

L’opération permettra en réalité de rendre la valeur plus liquide. En effet, même si le groupe est prometteur, son titre demeure globalement illiquide sur le marché. Contacté, le management de la société nous explique leur choix d’augmenter le capital et de spliter le nominal par deux: « Depuis son introduction en bourse, Sothema a souffert de la faible liquidité de son titre. La division par deux de la valeur nominale de notre action entraînera un ajustement de son cours en bourse, qui va baisser en conséquence, mais cela améliorera sa liquidité et le rendra plus accessible au public ».

Avec l’introduction de 1,8 million de nouvelles actions (en plus des 1,8 million déjà existantes, ndlr), Sothema doublera le nombre d’actions en circulation. Après avoir splité la valeur par deux, elle multipliera à nouveau par deux le nombre d’action en circulation. In fine, le nombre d’action Sothema passera de 1,8 million actuellement, à 7,2 millions post opération. Ceci veut dire qu’à terme, le cours en bourse de Sothema sera divisé par 4.

Une opportunité pour le groupe de se rendre plus visible sur le marché et principalement aux yeux des petits porteurs. Bachir Tazi explique : « Ce genre de split nominal est fait généralement pour augmenter la liquidité. En effet, il est psychologiquement beaucoup plus facile de vendre une valeur à 40 dirhams ou 400 dirhams, qu’une valeur à 4 000 dirhams, même si fondamentalement il s’agit de la même chose. Auprès du retail, à savoir les petits porteurs, cela devient beaucoup plus abordable, ça donne de la visibilité au titre et cela peut créer de la liquidité ».

In fine, cette visibilité pourra donner plus de valeur au titre à terme. Ce phénomène a d’ailleurs été observé auparavant sur le marché, notamment avec la valeur Lesieur Cristal. « Il y a quelques années, Lesieur Cristal avait procédé au même mécanisme. Elle était beaucoup moins liquide avant son split et grâce à cela, le cours a pas mal progressé en devenant plus accessible à une large partie des investisseurs » conclut le directeur de CFG Capital Markets.

 

lire aussi
  • | Le 27/7/2021 à 12:45

    La tendance du marché reste baissière à la mi-journée

  • | Le 27/7/2021 à 9:01

    Le titre Marsa Maroc suspendu à la cote

  • | Le 27/7/2021 à 8:55

    Le dirham se déprécie face au dollar

  • | Le 27/7/2021 à 7:28

    L’État va céder 35% de Marsa Maroc à Tanger Med pour 5,48 milliards de DH

    L'opération se déroulera sur le marché des blocs. Elle est annoncée ce matin par MArsa Maroc. Entre Marsa MAroc et Tanger Med, les synergies sont évidentes.