Séance du 21/06/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Le chiffre d’affaires de la cote casablancaise a progressé de 1,25% au 1er trimestre 2021, signe que l’activité des sociétés cotées commence à reprendre son rythme normal. Analyse.

Sociétés cotées : hausse de 1,25% du chiffre d’affaires au 1er trimestre 2021 (M.S.IN)

Par M. Ett. | LE 01-06-2021 16:12
Le chiffre d’affaires de la cote casablancaise a progressé de 1,25% au 1er trimestre 2021, signe que l’activité des sociétés cotées commence à reprendre son rythme normal. Analyse.

La période de publication des résultats trimestriels des sociétés cotées à la bourse de Casablanca a pris fin lundi 31 mai. Ces publications étaient attendues par la cote puisqu’elles annoncent la couleur de cette année. Elles permettent  de voir si les sociétés cotées arrivent à dépasser la crise ou pas.

Nombreuses sont les sociétés qui ont fait preuve de résilience en 2020. La baisse du chiffre d’affaires s’est limitée à 5,2% dans un contexte de crise.

Pour ce 1er trimestre de l’année, le chiffre d’affaires global de la cote est passé dans le vert. Il a marqué une légère hausse de 1,25% en se situant à 62,71 milliards de DH contre 61,94 MMDH pendant la même période de l’année précédente, d’après les calculs établis par la société de bourse M.S.IN.

Un analyste de la place trouve qu’il s’agit « d’une hausse correcte. Les sociétés cotées continuent de faire preuve de résilience. L’activité de ces sociétés reprend progressivement son rythme normal ».

A noter que Stroc Industries est la seule société cotée qui n’a toujours pas dévoilé ses réalisations trimestrielles.

C’est le secteur bancaire qui a le plus contribué à la progression du chiffre d’affaires, avec un additionnel de 1 MMDH au chiffre d’affaires global. Le PNB des 6 banques cotées (AWB, BCP, BOA, BMCI, CIH, CDM) a augmenté de 6,5% en se situant à 16,5 milliards de DH contre 15,48 MMDH à la même période en 2020. Cette performance est liée à « la forte évolution des résultats des activités de marché, profitant d’un contexte des marchés financiers plus favorable que l’année précédente », comme indiqué par un analyste dans un article précédent.

Les bancaires sont suivies par le secteur BTP & Matériaux de Construction avec une hausse du chiffre d’affaires de 479 MDH (+12,18%) à 4,40 MMDH contre 3,93 MMDH une année auparavant.

Plus en détails, c’est Sonasid qui a marqué la plus forte hausse en valeur avec une progression de 365 MDH (+57,75%).

Notre analyste explique : « la belle progression de ce secteur s’explique par la reprise de l’activité après un quasi-arrêt des chantiers au cours de l’année 2020 à cause de la pandémie. Ce secteur a beaucoup pâti de la crise l’année dernière. Maintenant, il commence à récupérer les pertes enregistrées ».

Le secteur de la Distribution se place en troisième position en termes de contribution à la hausse du chiffre d’affaires global. Les ventes au niveau de ce secteur ont atteint 5,02 MMDH contre 4,55 MMDH, en progression de 465 MDH (+10,20%). Cette hausse est portée en grande partie par Auto Hall, dont le chiffre d’affaires a augmenté de 511 MDH (+65,77%) à 1,28 MMDH contre 777 MDH.

« Ce secteur connaît une reprise en comparaison avec l’année dernière ; période pendant laquelle les ventes automobiles ont enregistré une baisse », commente notre source.

Source : M.S.IN.

Les secteurs qui ont enregistré une forte baisse du chiffre d’affaires

En face, les trois secteurs qui ont connu la plus forte baisse en valeur sont : les Télécoms, Pétrole & Gaz et l’Agroalimentaire.

Le secteur des Télécoms, représenté par Maroc Telecom, a dégagé un chiffre d’affaires en recul de 395 MDH (-4,24%) à 8,91 MMDH contre 9,30 MMDH. Comme expliqué dans un article précédent, le chiffre d’affaires de Maroc Télécom a été impacté par « La baisse de 16% du mobile liée aux terminaisons d’appel annoncées auparavant et à un contexte concurrentiel de plus en plus difficile ; était attendue. La baisse du chiffre d’affaires global était donc anticipée ».

Les deux valeurs composants l’indice sectoriel Pétrole & Gaz (Afriquia gaz et Total Maroc) ont vu leurs chiffre d’affaires reculer. Mais c’est Total Maroc qui a connu la plus forte baisse qui a atteint un montant de 287,68 MDH. « On n’a pas d’explication par rapport à cette baisse. D’ailleurs, cela nous a surpris. Les ventes en volumes ont pu progresser mais le chiffre d’affaires a reculé », souligne notre analyste.

Enfin, le chiffre d’affaires du secteur Agroalimentaire a reculé de 301 MDH à 4,62 MMDH contre 4,92 MMDH (-6,11%) à cause, en grande partie, d’une baisse de 154 MDH du chiffre d’affaires de Centrale Danone.

« Les sociétés composant ce secteur ont profité de la crise l’année dernière, et plus précisément, du comportement irrationnel des consommateurs qui se sont mis à stocker les produits alimentaires. Leurs ventes étaient en forte hausse. C’était exceptionnel. Ce n’est pas le cas cette année. Leur activité reprend son rythme d’évolution habituel », explique-t-il.
 

Aller à
Atlanta