Séance du 21/06/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

La progression du MASI depuis début 2021 a dépassé 6%. Les volumes ont augmenté sensiblement. Bachir Tazi, directeur de CFG Bank Capital Markets, trouve que le dynamisme actuel reste bien fondé car le marché profite d'un arbitrage favorable des investisseurs. Voici ses explications.

Rebond en bourse : « le dynamisme actuel est bien fondé pour le moment » (Bachir Tazi)

Par M. Ett. | LE 06-05-2021 16:16
La progression du MASI depuis début 2021 a dépassé 6%. Les volumes ont augmenté sensiblement. Bachir Tazi, directeur de CFG Bank Capital Markets, trouve que le dynamisme actuel reste bien fondé car le marché profite d'un arbitrage favorable des investisseurs. Voici ses explications.

La hausse du MASI depuis le début de cette année a dépassé 6% à la clôture de la séance de ce jeudi 6 mai. La progression du MSI20, l’indice regroupant les 20 premières valeurs en termes de capitalisation flottante et de liquidité, a atteint également 6%.

Le marché boursier connait en effet un dynamise remarquable depuis quelques semaines. Durant les 10 dernières séances de cotation, le MASI a connu une seule clôture dans le rouge.

Le volume des échanges est passé d’une moyenne quotidienne de 70 millions de DH à des niveaux de 200 à 400 millions de DH.

Evolution du MASI

Graph MASI

Qu’est-ce qui explique le dynamisme actuel ?

Sollicité par LeBoursier, Bachir Tazi, directeur de CFG Bank Capital Markets, nous livre son analyse : « C’est un effet d’allocation qui est favorable au marché actions ».

Et d’expliquer : « La situation sanitaire semble stable pour l’instant, du moins au Maroc. La campagne de vaccination, bien qu’elle soit ralentie depuis quelques semaines à cause d’un retard d’approvisionnement, a atteint des niveaux qui sont relativement corrects en termes de nombre de personnes vaccinées et surtout les tranches d’âge les plus risquées ou les personnes qui ont des maladies chroniques. Comparé à d’autres pays, le Maroc est quand même bien avancé ».

De plus, il y a une meilleure visibilité sur la sphère économique. « La situation macroéconomique est déjà intégrée par le marché. Celle-ci reste relativement visible pour l’instant avec une amélioration mécanique grâce à un effet de base en 2021. La campagne agricole est réussie cette année. A cela s’ajoutent des finances publiques relativement confortables qui induit une absence de risque et de tension sur les taux. De plus, toutes les prévisions du marché des taux tablent sur une stabilisation au moins d’ici la fin de 2021. Il n’y a pas un scénario de tension sur les taux à court et moyen terme. Tout cela favorise le compartiment actions au détriment du compartiment taux, vu les niveaux très bas des taux », continue notre interlocuteur.

S’ajoute à cela un niveau de rendement intéressant sur le marché actions. « Le marché actions reste à des multiples qui sont relativement élevés. Mais de l’autre côté, c’est un marché qui offre aussi un rendement intéressant par rapport à ce qui se passe sur le marché des taux. Sur la base de l’année 2020, on est sur une moyenne du rendement actions de 2,7% contre un BDT 5 ans qui rapporte 1,90%, ça fait un spread de 80 pdb », poursuit-il.

« Normalement, le rendement devrait légèrement s’améliorer en 2021, ne serait-ce que par un effet mécanique vu qu’on n’aura pas une baisse des dividendes, parce que l’année dernière il y avait la recommandation de la banque centrale auprès des banques pour ne pas distribuer leurs bénéfices et aussi les contributions au fonds Covid. Cet élément ne devrait pas se répéter en 2021 », anticipe Bachir Tazi.

Un élément positif s'est ajouté ce jeudi. « Les résultats d’Attijariwafa bank sont tombés ce matin. Malgré le contexte qui reste globalement incertain, la banque a réussi à réduire le coût du risque qui a eu un impact positif sur le résultat ».

A rappeler que les bénéfices d’Attijariwafa bank a augmenté de 21,6% au premier trimestre 2021. Suite à cette annonce, la deuxième grosse capitalisation de la place a augmenté de 1,32% après l’échange d’un volume de 64.312 actions. Sa hausse depuis le début de cette année a atteint 5,15%.

En tenant compte de tous ces éléments, la hausse du marché, qui traduit l’optimisme des investisseurs, est bien fondée.« Dans une certaine mesure, l’optimisme actuel est bien fondé. Si le marché reste dans les niveaux actuels, la hausse continuera d’être justifiée, mais au-delà de ces environs, le marché deviendra surpayé », conclut-il.

Aller à
Atlanta