Qui est LNKO, la jeune startup qui a levé 3 MDH auprès de CDG Invest ?

Maha Bennani et Malak Bennani, fondatrices de LNKO
B.B | Le 14/7/2021 à 13:53

Opérant dans le e-commerce, la startup est devenue en moins d’un an le premier site de ventes en ligne de lunettes tendances, venant disrupter le segment. Désormais, la jeune entreprise compte attaquer le marché émirati, se développer technologiquement et designer ses propres modèles.

Le 13 juillet, CDG Invest a annoncé le financement de 3 millions de dirhams dans la startup LNKO dans le cadre du programme 212Founders.

Lauréate de la seconde promotion du programme, la startup opère de le domaine du e-commerce et est spécialisée dans la vente en ligne de lunettes tendances à prix abordables. Co-fondée par deux sœurs entrepreneuses, la jeune entreprise est née en pleine période de Covid-19 en avril 2020.

La période a été un déclic pour les deux jeunes femmes qui travaillaient dans l’entreprise familiale spécialisée dans la distribution de verres optiques. Frappée par la crise sanitaire, l’entreprise a du fermer ses portes durant le confinement. Le e-commerce a été un moyen de poursuivre une activité durant le confinement avec la création de LNKO. Contactée, Maha Bennani, la CEO de LNKO nous explique : « comme tout le monde nous avons du arrêter de travailler car tout le monde avait fermé. Nous nous sommes dit qu’il fallait se lancer et faire notre propre marque en e-commerce. Nous avons commencé par les lunettes de protection anti-lumière bleue car tout le monde était devant ses écrans avec le confinement et la demande était très forte ».

Dans l’optique de se structurer, mieux appréhender son marché et lever des fonds, la jeune pousse rejoint le programme 212Founders en juillet 2020. Désormais, avec cette levée en 'seed', la marque prévoit d’accélérer sa croissance, conquérir de nouveaux marchés, consolider sa position au Maroc et designer ses propres lunettes.

Disrupter l’industrie de l’optique en réduisant les intermédiaires

L’ambition de la startup est de démocratiser les lunettes tendances en les rendant accessibles, au prix unique de 550 dirhams. « Pour cela nous avons opté pour un modèle appelé DtoC, direct to consumer. L’objectif est de supprimer tous les intermédiaires qu’un magasin d’optique connait traditionnellement, c’est-à-dire l’opticien, le fournisseur et le transport » nous explique la CEO de LNKO.

Une manière radicale pour faire baisser le coût des lunettes mises en vente. La startup a pu également surfer sur la vague du e-commerce en pleine explosion lors de la pandémie pour amorcer son activité. « Les gens étaient de plus en plus à l’aise et en confiance à l’idée d’acheter des produits en ligne. Mais au sortir du confinement, nous avons eu de plus en plus de demande pour essayer les lunettes avant de les acheter » nous confie la cheffe d’entreprise.

La startup a donc développer un service d’essayage à domicile. « Nous avons commencer à proposer la possibilité de faire livrer 4 paires choisies par notre client à domicile pour l’essayage. Ensuite il achète la paire qui lui convient » explique l’entrepreneuse. Fort de ce succès, la startup opte pour une stratégie phygitale (physique et digitale, ndlr) et ouvre un stand au Morocco Mall en mars 2021 pour assurer l’essayage de ses clients avant achat en exposant l’intégralité de ses modèles.

Comment ça marche ?

LNKO vend en ligne plusieurs types de lunettes pour femmes, hommes, enfants, solaire, anti lumière bleue, etc… Pour tous les types de lunettes, les achats peuvent se faire en ligne ou au stand physique. Pour les lunettes de correction qui demeurent des dispositifs médicaux, la commande en ligne revêt un aspect particulier. Comment cela fonctionne ?

« Pour ce qui est des lunettes de correction, qui reste un dispositif médical, nous avons un opticien partenaire qui se charge de la prise de mesures et du montage des lunettes. Côté client, tout les renseignements sont à remplir sur notre site. Une fois la paire de lunette de correction choisie, le client peut renseigner sa correction ou nous transmettre l’ordonnance en photo directement en pièce jointe. Ensuite, nous nous chargeons du reste » explique Maha Bennani. Le prix du verre de correction, quant à lui, est facturé en plus, dépendament de la correction prescrite. « Il faut compter à partir de 200 dirhams pour la correction sur les verres » précise la co-fondatrice.

La startup a des partenariats avec différents fournisseurs internationaux pour s’approvisionner en modèle. « Les achats de produits sont fait en fonction des modèles que nous aimerions porter. Nous voulons fournir des paires tendances et que l’on ne retrouve pas ailleurs. Nous nous fournissons en Europe et en Asie chez des partenaires spécialisés dans le design de lunettes » explique la jeune cheffe d’entreprise.

Mais avec sa levée de fonds de 3 millions de dirhams, la jeune entreprise compte désormais designer ses propres modèles et conquérir de nouveaux marchés.

Des ambitions technologiques, des recrutements et l’attaque du marché émirati

Le financement en ‘seed’ dont a bénéficié la startup va désormais lui donner la possibilité de concevoir ses propres designs en interne pour créer des paires de lunettes uniques fabriquées au Maroc.  

Mais LNKO souhaite également développer trois piliers principaux. Premièrement, la poursuite de la croissance de ses ventes au Maroc. La jeune startup a réussi à capter plus de 10 000 clients depuis sa création en avril 2020. Elle lorgne également sur l’ouverture du marché MENA, notamment le marché émirati avec Dubaï. « Nous souhaitons poursuivre notre croissance online au Maroc et ouvrir le marché Dubaïote d’ici la fin de l’année. Au Maroc nous souhaitons miser sur le digital mais également physique sur quelques villes pour voir comment le marché réagit » nous confie l’entrepreneuse. Le pays est l’un des plus attrayants de la région et dispose d’habitude de consommation assez proches de ceux du Maroc sur ce secteur. « Sur ce marché, il n’existe pas de DtoC et qui casse les prix en coupants les intermédiaires et qui bénéficient d’une forte image de marque. Ce marché est 10 fois supérieur au marché marocain et nous souhaitons l’attaquer pour renforcer notre image de marque » explique Maha Bennani.

Pour accompagner cette croissance, la startup souhaite également investir dans sa montée en gamme technologique. « Nous ambitionnons de développer des outils qui permettent d’améliorer nos opérations et logistique et également les ventes avec un logiciel de réalité augmentée permettant aux clients d’essayer leurs lunettes sur le site » poursuit Maha Bennani.

LNKO compte également recruter durant l’année pour structurer ses opérations. « Nous sommes actuellement 13 personnes et nous souhaiterions tripler les effectifs d’ici 6 à 12 mois avec une équipe marketing, technique et opérationnelle » nous explique la co-fondatrice. Avec cette levée de fonds, la startup compte tripler son chiffre d’affaires sur une échéance de 6 à 9 mois.

lire aussi
  • | Le 27/7/2021 à 12:45

    La tendance du marché reste baissière à la mi-journée

  • | Le 27/7/2021 à 9:01

    Le titre Marsa Maroc suspendu à la cote

  • | Le 27/7/2021 à 8:55

    Le dirham se déprécie face au dollar

  • | Le 27/7/2021 à 7:28

    L’État va céder 35% de Marsa Maroc à Tanger Med pour 5,48 milliards de DH

    L'opération se déroulera sur le marché des blocs. Elle est annoncée ce matin par MArsa Maroc. Entre Marsa MAroc et Tanger Med, les synergies sont évidentes.