Séance du 21/06/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Les paiements en ligne avec des cartes marocaines atteignent 1,7 milliard de dirhams en hausse de 36,6% au premier trimestre 2021. Les paiements par cartes sur TPE ont bénéficié de la reprise d’activité de certains commerces et de leur volonté de s’équiper en terminaux de paiements. Ceux effectués par des cartes étrangères sont en chute libre.

Monétique : Forte hausse (61%) des paiements en ligne par cartes bancaires marocaines au 1er trimestre (CMI)

B.B | LE 18-05-2021 12:18
Les paiements en ligne avec des cartes marocaines atteignent 1,7 milliard de dirhams en hausse de 36,6% au premier trimestre 2021. Les paiements par cartes sur TPE ont bénéficié de la reprise d’activité de certains commerces et de leur volonté de s’équiper en terminaux de paiements. Ceux effectués par des cartes étrangères sont en chute libre.

Le Centre Monétique Interbancaire (CMI) a publié les chiffres au premier trimestre 2021 des paiements par cartes bancaires sur TPE et par internet.

Sur la période, la tendance reste similaire à celle observée durant l’année dernière. Les paiements en ligne par cartes bancaires marocaines sont en forte hausse de 61,4% avec 4,36 millions de transactions pour un montant de 1,76 milliard de dirhams, en hausse de 36,6% par rapport au premier semestre 2020.

Pour le Directeur Général du CMI, Mikael Naciri, la forte tendance amorcée en 2020 se confirme en ce début d’année. « Il y a une utilisation beaucoup plus active des cartes sur internet que ce soit pour les achats e-commerce, le paiements en ligne de factures et la livraison de repas à domicile. Les gens se déplacent de moins en moins pour effectuer des paiements de factures dans les agences et privilégie le paiement via les applications par exemple » explique le directeur général du CMI.

Concernant les paiements effectués par des cartes internationales sur des sites marocains, ils sont également en hausse sur le premier trimestre 2021. En volume, près de 150.000 paiements ont été effectués, soit une hausse de 8,3%. « Cette augmentation de volume vient du fait que de nombreux MRE achètent en ligne pour leur famille ou règlent leurs factures. Mais il y a une hausse du nombre d’opérations accompagnée d’une baisse sensible du montant » précise Mikael Naciri. En effet, sur la période, le montant affiche un recul de 33,7%. Une baisse qui est causée par la réorientation des dépenses vers des paniers moyens inférieurs.

« Avant, les cartes étrangères (de touristes ou de MRE, ndlr) pouvaient régler des réservations d’hôtels ou des locations de voitures qui représentaient les gros tickets de dépenses. Avec les restrictions sur le tourisme, il n’y a plus ces opportunités, donc le panier moyen s’est effondré de manière mécanique » explique Mikael Naciri.

Globalement, les paiements en ligne par cartes marocaines et étrangères ont augmenté de 58% en volume par rapport à la même période l’an dernier, à 4,5 millions de transactions. En valeur, les transactions ont bondi de 31% à 1,8 milliard de dirhams.

La réouverture des commerces booste la reprise des paiements par TPE 

En 2020, le nombre de paiement par cartes marocaines sur TPE a ralenti avec une croissance de 3% en 2020, soit près de 66 millions de transactions contre 64 millions l’an dernier. Sur le premier trimestre de cette année, la tendance est repartie à la hausse.

Le nombre de paiement sur TPE avec des cartes marocaines a atteint 18,8 millions de transactions, en hausse de 8,11% par rapport à la même période l’an dernier. En valeur, le montant s’élève à plus de 7,2 milliards de dirhams, en hausse de 6,9%. Cette amélioration est principalement due à la reprise de l’utilisation ‘habituelle’ de la carte bancaire. « Il y a une accentuation des paiements en face à face avec un léger recul des retraits, et cela est une tendance de fond qui est en train de se confirmer. Il y a aussi une augmentation du nombre de commerçants qui acceptent la carte bancaire, ce qui booste les échanges à la hausse » explique Mikael Naciri. « Il y a en effet eu des activités qui se sont également mises au paiements par TPE. Tout ce qui est pharmacie, laboratoire, boulangerie, fast-food, etc… Beaucoup ont demandé des équipements en TPE alors qu’ils n’étaient pas demandeurs auparavant » poursuit le directeur général adjoint, Ismaïl Bellali.

Cette hausse provient aussi du fait que sur les deux dernières semaines du mois de mars 2020, le confinement avait empêché toutes transactions dans les commerces excepté les grandes surfaces. « Il y avait une activité normale sur le premier trimestre 2020 sur 10 semaines. Le fait que tout les commerces aient été ouverts sur une période plus longue au premier trimestre de cette année explique partiellement cette hausse. Mais elle provient aussi de la croissance spontanée, c’est-à-dire les nouveaux clients » explique le directeur général adjoint Ismaïl Bellali. A fin mars 2021, le nombre total de cartes en circulation s’élevait à 17,64 millions, en hausse de 2,4% par rapport à fin 2020.

En revanche, les paiements par cartes étrangères sur TPE ont naturellement chuté, à cause notamment de la baisse drastique du nombre de touristes à déplorer sur les trois premiers mois de l’année. En volume, les transactions ont chuté de 65% à 938 millions d’opérations. En valeur, elles atteignent 866,4 millions de dirhams en baisse de 73% sur la période.

Au global, les transactions par carte bancaire (TPE + paiement en ligne) ont augmenté de 15,3% au premier trimestre 2021. En volume, elles affichent une progression de 11,7% à 8,98 milliards de dirhams.

 

>>> Lire aussi : Les paiements en ligne par cartes bancaires marocaines se sont envolés de 46% en 2020

Aller à
Atlanta