Maroc Telecom : voici pourquoi le cours se maintient dans le rouge en bourse

M. Ett. | Le 9/7/2021 à 15:00

Le cours de Maroc Télécom se maintient toujours dans le rouge depuis le début de cette année. Voici les éléments expliquant son évolution.

L’évolution de la plus grosse capitalisation de la bourse de Casablanca, Maroc Telecom, suit toujours une tendance baissière.

A la clôture de la séance de cotation de ce vendredi 9 juillet, le cours du titre s’est situé à 135,50 DH, après une timide hausse de 0,15%. La baisse du titre cumulée depuis le début de cette année s’est établie à -6,55%.

La baisse du titre au cours de cette année a été déclenchée en février dernier, après la publication des résultats de cet opérateur en stagnation au titre de l’exercice 2020 et un dividende en baisse. Ces annonces avaient déçu le marché qui n’a pas tardé pour réagir en déclenchant un mouvement vendeur.

S’ajoute à cela le fait que l’opérateur a publié des résultats consolidés en baisse au premier trimestre 2021 en comparaison avec la même période de l’année précédente à cause des impacts de la crise du Covid-19.

Le titre a connu par la suite une période de stagnation, qui a précédé l’annonce e la date de détachement du dividende. D’après les données diffusées par le site officiel de la Bourse de Casablanca, le détachement du dividende de Maroc Télécom a eu lieu le 6 juillet. La date du paiement est prévue pour le 15 septembre 2021.

Evolution du cours de Maroc Télécom

Graph Maroc Telecom


Un analyste de la place, contacté par LeBoursier, nous indique que : « Le titre continue d’être échangé, mais le cours ne progresse pas ».

D’après lui, cette tendance s’explique par 4 éléments : Manque de nouveaux relais de croissance pour le groupe, baisse du rendement, communication tardive sur la distribution du dividende, attente des résultats semestriels et baisse du poids de Maroc Télécom dans l'indice MASI.

« Le titre était en stagnation depuis quelques semaines à cause, entre autres, de la date de la distribution du dividende qui n’était pas connue. Ce point est maintenant résolu. Le dividende est détaché ».

Sur un autre registre, le titre est un peu pénalisé par le manque de relais de croissance pour le groupe. « Il y a un manque de visibilité sur la croissance de la société, au Maroc et à l’international. Le groupe n’a pas de nouveaux relais de croissance. De plus, le secteur des Télécoms en général ne se comporte pas bien. Il y a eu un changement au niveau de la consommation, les gens s’orientent vers la Data au détriment du trafic mobile et du trafic fixe. De plus, d’après les statistiques publiées par l’ANRT, il y a eu une baisse du trafic voix mobile », explique notre interlocuteur.

L’évolution trimestrielle du trafic global de la téléphonie mobile a baissé de 3,16% au 1er trimestre 2021, en comparaison avec le 4ème trimestre 2020, d’après les statistiques de l’ANRT.

La stagnation du titre est liée aussi à l’attente des publications semestrielles. « Le marché attend aussi la publication des résultats semestriels, après la publication des indicateurs trimestriels en baisse. Le cours devrait rester stable en cette phase d’attente », souligne notre analyste.

Le poids de Maroc Télécom dans l’indice du MASI a baissé. « Il y a à peu près plus d’un mois que le poids de Maroc Télécom a baissé dans l’indice MASI pour s’établir à 14,6% contre 16,86% au début de cette année. Avec la baisse de cette pondération, automatiquement son poids baisse dans le marché parce qu’il y a des investisseurs qui adoptent les mêmes pondérations que l’indice MASI pour leurs portefeuilles. Son poids a baissé parce que la capitalisation flottante d’Attijariwafa bank a dépassé celle de Maroc Télécom. Cela a impacté négativement l’évolution du cours de l’opérateur téléphonique », poursuit-il.

« Maroc Télécom reste la plus grande capitalisation de la place casablancaise. C’est le titre le plus liquide du marché. Le titre garde un potentiel de croissance, mais cela est conditionné par les résultats qui seront publiés et par le rendement du titre. La baisse du rendement du titre pour l’exercice 2020 l’a beaucoup pénalisé », conclut-il.

 

lire aussi
  • | Le 27/7/2021 à 12:45

    La tendance du marché reste baissière à la mi-journée

  • | Le 27/7/2021 à 9:01

    Le titre Marsa Maroc suspendu à la cote

  • | Le 27/7/2021 à 8:55

    Le dirham se déprécie face au dollar

  • | Le 27/7/2021 à 7:28

    L’État va céder 35% de Marsa Maroc à Tanger Med pour 5,48 milliards de DH

    L'opération se déroulera sur le marché des blocs. Elle est annoncée ce matin par MArsa Maroc. Entre Marsa MAroc et Tanger Med, les synergies sont évidentes.