Séance du 18/05/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

La baisse des réalisations trimestrielles de Maroc Telecom était, en partie, attendue, d’après un analyste. Le titre a terminé la séance du vendredi en baisse mais cela ne devrait pas se poursuivre, d’après un deuxième analyste. CFG Bank a revu son cours objectif à la baisse mais maintient sa recommandation d'acheter le titre. 

Maroc Telecom : investisseurs et analystes réagissent à la baisse des réalisations trimestrielles

Par M. Ett. | LE 23-04-2021 16:40
La baisse des réalisations trimestrielles de Maroc Telecom était, en partie, attendue, d’après un analyste. Le titre a terminé la séance du vendredi en baisse mais cela ne devrait pas se poursuivre, d’après un deuxième analyste. CFG Bank a revu son cours objectif à la baisse mais maintient sa recommandation d'acheter le titre.

Maroc Telecom a publié des résultats consolidés en baisse au premier trimestre 2021, en comparaison avec la même période de l’année précédente.

Le chiffre d’affaires de cet opérateur a perdu 4,2% pour se situer à 8.914 millions de dirhams. Son RNPG a baissé de 7,7% à 1.474 millions de dirhams.

Contacté par LeBoursier, un analyste de la place trouve que « la performance du groupe concernant l’activité Fixe est relativement bonne. La baisse de 16% du mobile qui est liée aux terminaisons d’appel annoncées auparavant et à un contexte concurrentiel de plus en plus difficile ; était attendue. La baisse du chiffre d’affaires global était donc anticipée. Automatiquement les bénéfices ont été impactés ».

La baisse du chiffre d’affaires observé au 1er trimestre de l’année est rattrapable. « Le groupe a toujours le temps pour se rattraper. On s’attend à une stabilité des revenus sur toute l’année. Il y aura un effet de saisonnalité. En général, pendant l’été et le dernier trimestre de l’année on observe une forte consommation. D’ici la fin de l’année le groupe pourrait enregistrer un chiffre d’affaires quasi-stable ou en légère hausse », anticipe-t-il.

Un deuxième analyste, lui, s’attendait « au moins à une stabilisation de l’activité globale ».

Pour lui, les réalisations de cet opérateur « sont inférieures aux attentes, surtout en ce qui concerne l’Activité mobile dont le chiffre d’affaire a marqué une baisse de 16% soit une baisse de 579 millions de DH en comparaison avec la même période de l’année précédente. C’est une baisse qui est énorme pour cette activité, sachant que l’année dernière pendant la même période, le chiffre d’affaires de l’activité mobile était en hausse de 2,1% ».

CFG revoit à la baisse le cours cible de Maroc Telecom

Dans une note de recherche diffusée suite à la publication des résultats de cet opérateur, CFG a revu à la baisse son cours objectif.

« Comme nous estimons que la pression concurrentielle est plus forte que prévu et qu'il peut y avoir un changement de paradigme dans le sens où Maroc Telecom pourrait perdre plus de parts de marché sur le segment mobile que prévu dans un premier temps, nous avons décidé de baisser notre cours objectif de 157 DH à 154 DH ».

Et d’expliquer : « En effet, nous estimons qu’il y a un changement de ton dans le discours de la direction à ce sujet. Comme on se sent moins à l'aise à propos de la croissance des activités mobiles d'IAM au Maroc, et qu'il faut se concentrer davantage sur ce sujet, nous adopterons une approche plus prudente et conservatrice tout en surveillant cette situation. C’est pour cela que nous avons reconsidéré nos prévisions et abaissé le cours objectif de la valeur ».

CFG maintient par ailleurs sa recommandation d’acheter le titre. « Avec un cours actuel de 137 DH, IAM se négocie à terme à un EV/EBITDA de 7,5x en 2021 et 7,3x en 2022. Nous pensons que ces niveaux de valorisation sont encore relativement faibles étant donné les conditions actuelles du marché avec un coût du capital très bas, et les perspectives de croissance d'IAM. Par conséquent, nous recommandons aux investisseurs de l'acheter sur la base d'un objectif de cours de 154 DH, induisant un potentiel à la hausse de 12,1% ».

Le titre baisse en bourse mais cela ne devrait pas se porsuivre

Suite à la publication des résultats de Maroc Telecom, son titre a clôturé la séance de ce vendredi sur une baisse de 1,55% à 136,95 DH après l’échange d’un volume de 129.298 titres pour un total de 17,74 millions de DH, soit le plus fort volume d’échange enregistré pendant cette séance.

Ainsi, la baisse du titre cumulée depuis le début de cette année s’est située à 5,55%.

A noter que cette valeur est passée dans le rouge depuis le début de l’année suite à la réaction des investisseurs face à la baisse du dividende au titre de l’exercice 2020.

Evolution du cours de Maroc Telecom

Graph Maroc Telecom

D’après notre deuxième analyste, « cette baisse du titre, qui reste légère, ne devrait pas se poursuivre. Cette valeur ne va pas vraiment être impacté par la baisse des réalisations trimestrielles », pense-il.

Et d’expliquer : « Maroc Telecom a toujours fait preuve de résilience, même avec la crise du Covid. Le groupe pourrait facilement améliorer ses réalisations au cours des prochains mois. Et puis les investisseurs qui détiennent cette valeur se focalisent sur le long-terme »
 

Aller à
Atlanta