Séance du 18/05/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Pour Attijari Global Research (AGR), l’opérateur dispose de bon relais de croissance à l’international. Malgré des indicateurs en repli au premier trimestre 2021, les marges sont toujours satisfaisantes. Avec un retour normatif de distribution de dividende anticipé cette année, Maroc Télécom devrait être en mesure d’afficher un rendement supérieur à 4%. 

 

Maroc Télécom : Attijari maintient sa recommandation d’acheter le titre

B.B | LE 03-05-2021 16:05
Pour Attijari Global Research (AGR), l’opérateur dispose de bon relais de croissance à l’international. Malgré des indicateurs en repli au premier trimestre 2021, les marges sont toujours satisfaisantes. Avec un retour normatif de distribution de dividende anticipé cette année, Maroc Télécom devrait être en mesure d’afficher un rendement supérieur à 4%.

Depuis le début de l’année, le titre Maroc Télécom est en retrait de 4,79% à 138,4 dirhams. Le marché ayant sanctionné l’opérateur lors de l’annonce d’une distribution de dividendes jugée décevante.

Graph Maroc Telecom

Lors de la publication de ses résultats trimestriels, Maroc Télécom affichaient des indicateurs encore affectés par la crise, notamment avec un recul de 7,7% des bénéfices sur la période.

Malgré cela, Attijari Global Research (AGR) a maintenu sa recommandation d’acheter le titre dans une note de recherche publiée le 30 avril. La société de recherche anticipe une hausse de 16% du cours à 160 dirhams dans un horizon de 18 mois. Pour AGR, malgré le repli des résultats sur le premier trimestre de l’année, les indicateurs clés restent conformes aux attentes. « Le CA, l’EBE et le RNPG affichent des taux de réalisation annuels de 24%, 24% et 25% respectivement » en ligne avec les prévisions de croissance d’AGR.

Baisse des activités nationales limitées par la Data Fixe

En effet, pour AGR cette baisse d’activité était attendue, principalement au Maroc. La société de recherche rappelle que « durant le premier trimestre, Maroc Telecom accuse un repli très attendu de ses revenus au Maroc de -9,5%. Ceci s’explique par la baisse de l’activité Mobile de -16,3% dans un environnement concurrentiel et réglementaire moins favorable en comparaison au premier trimestre 2020 ».

Mais le groupe a pu compter sur un bon comportement de ses activités en Haut Débit Fixe. AGR note que « cette activité affiche une progression trimestrielle de +11,9% portée par la soutenabilité de l’expansion du parc Internet ADSL qui croît de +9,2% à 1,8 Mn d’abonnés à fin mars 2021 ».

Des relais de croissance internationaux intéressants et des marges satisfaisantes

La société de recherche note que le groupe affiche de bons indicateurs sur les activités internationales. « Les revenus des filiales à l’international progressent de 2% à 4,3 MMDH, atteignant ainsi près de 45% du CA consolidé » précise AGR.

Une croissance qui est principalement soutenue par la bonne dynamique du mobile money, en croissance de 21,9% sur le premier trimestre 2021. Elle est également renforcée par la croissance de 15,8% de la Data Mobile.

Le groupe affiche également une résilience appréciable concernant son niveau de marge, selon AGR. « En dépit d’un contexte réglementaire et concurrentiel plus contraignant, Maroc Telecom arrive à préserver une marge d’EBITDA au-dessus des 51% » souligne la société de recherche. Une performance qu’AGR attribue à « la marge de manœuvre dont dispose toujours le Management en termes d’optimisation de ses coûts opérationnels tant au Maroc qu’au niveau de ses filiales africaines ».

Un rendement supérieur à 4% attendu cette année

Au titre de l’exercice 2020, le groupe a décidé de ne pas distribuer la totalité de son résultat net en dividendes. Pour plusieurs société de recherche de la place, il s’agit d’un événement exceptionnel lié à la crise. Pour AGR, il en est de même.

« Le repli des flux nets de trésorerie de -7,3% sur ce premier trimestre ne reflèterait pas selon nous, la tendance annuelle 2021 » explique AGR. Pour la société de recherche, la capacité de défendre ses niveaux de marge et la maîtrise des niveaux d’investissement du groupe soutiendraient la génération de cash. « Dans ces conditions, le Groupe serait en mesure de revenir à un DPA supérieur à 6 DH à compter de 2021, soit un rendement de dividende récurrent au-dessus des 4,0% » poursuit AGR.

En 2021, elle table sur une hausse du chiffre d’affaires global du groupe de 2% à 37,5 milliards de dirhams ainsi qu’un excédent brut d’exploitation en augmentation de 1,5% à 19,38 milliards.

Il est à rappeler qu’AGR a inclus la valeur Maroc Télécom dans son portefeuille Cash-Conversion, comprenant les 8 valeurs les plus à même de générer du cash aux actionnaires en 2021. Dans ce document, la société de recherche anticipait un yield de 4,6% et 4,8% pour les années 2021 et 2022.

 

>>> Lire aussi :

Voici les valeurs génératrices de cash que les investisseurs doivent privilégier (AGR)

Maroc Telecom : investisseurs et analystes réagissent à la baisse des réalisations trimestrielles

 

 

Aller à
Atlanta