Eqdom : les bénéfices progressent de 3% en 2019

| Le 7/4/2020 à 9:56

Au terme de l'année 2019, les indicateurs d'Eqdom progressent par rapport à une année auparavant. La société decide de distribuer un dividende de 80 DH par action, soit une progression de 2,6% en glissement annuel.

Au terme de l'année 2019, le PNB d'Eqdom a progressé de 5% par rapport à une année auparavant.

Indicateurs de Eqdom

En MDH à fin 2019 à fin 2018
Produit net bancaire 542,5 519
Résultat brut d'exploitation 299,2 279,8
Dotation aux provisions nettes pour créances en souffrance 72,2 76,2
Résultat net 135 131

Source : Eqdom

Le résultat brut d'exploitation, pour sa part, a progressé de 6,9% par rapport à fin 2018. De leur côté, les dotations aux provisions pour créances en souffrance ont reculé de 4 MDH.

Ainsi, grâce à la maitrise des charges générales d'exploitation et la baisse du coût du risque, le résultat avant impôt a progressé de 7% durant la même période.

Les bénéfices, quant à eux, ont progressé de 3% en glissement annuel.

Par ailleurs, le Conseil d'administration d'Eqdom a decidé de distribuer un dividende de 80 DH par action au titre de l'année 2019, contre 78 DH en 2018, soit une progression de 2,6%. Les dividendes seront mis en paiement à partir du 25 juin 2020, selon le communiqué de la société.

lire aussi
  • A. E. Rh. | Le 29/7/2021 à 15:01

    TMSA - Marsa Maroc : Comment sera financée l'acquisition

    EXCLUSIF. L'Etat a annoncé la cession de 35% du capital de Marsa Maroc au groupe Tanger Med (Tanger Med Special Agency, dite TMSA). Une monétisation d'un actif de l'Etat qui ne dit pas son nom.
  • | Le 29/7/2021 à 14:08

    Réclamations bancaires : 826 plaintes reçues par Bank Al-Maghrib en 2020

    En 2020, 826 plaintes ont été déposées auprès de la Direction de la Supervision Bancaire et 7 sanctions disciplinaires ont été prononcées, d’après le rapport annuel de Bank Al-Maghrib.
  • | Le 29/7/2021 à 12:20

    La dette bancaire des ménages a atteint 369 milliards de DH en 2020

    Dans son rapport 2020 sur la supervision bancaire pour l’année 2020, Bank Al Maghrib souligne la hausse de l’endettement global des ménages et des entreprises non financières.
  • | Le 29/7/2021 à 12:10

    Voici comment a évolué le cadre légal et réglementaire des établissements de crédit en 2020

    Avec la crise du Covid-19, les priorités de la banque centrale ont été revues afin d’adopter le cadre légal et réglementaire au contexte de la crise. Voici les principales évolutions et les chantiers en cours.