Séance du 18/05/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Les investisseurs étrangers sont toujours présents sur le marché, mais leur participation reste faible. Dans ce contexte de crise, ils adoptent une stratégie d’investissement prudente et sélective, d’après des sources du marché.

Bourse de Casablanca : les investisseurs étrangers toujours présents mais faiblement actifs

Par M. Ett. | LE 28-04-2021 15:18
Les investisseurs étrangers sont toujours présents sur le marché, mais leur participation reste faible. Dans ce contexte de crise, ils adoptent une stratégie d’investissement prudente et sélective, d’après des sources du marché.

La hausse des indices de la Bourse de Casablanca est tirée par les investisseurs institutionnels locaux.

Les investisseurs étrangers, eux, sont toujours présents mais leur participation est faible.

Sollicité par LeBoursier, le directeur d’une société de gestion nous indique : « En analysant le volume des échanges depuis le début de cette année, on observe que les investisseurs étrangers sont toujours présents sur le marché, mais d’une manière faible. On ne ressent pas leur impact réel en cette période. Et ils sont plutôt positionnées à la vente ».

La faiblesse des interventions des investisseurs étrangers est liée à plusieurs facteurs, d’après notre source.

Et d’expliquer : « le fait que ces investisseurs ne soient pas très actifs depuis le début de cette année s’explique par une multitude de facteurs, notamment le problème de la liquidité de la place casablancaise. Notre marché n’est pas vraiment profond. Il n’est pas liquide, ce qui rend les décisions d’investissement difficile dans un sens ou dans l’autre ».

La baisse de la masse bénéficiaire a compliqué la situation davantage. « Les investisseurs étrangers cherchent des opportunités de placement. Ce n’est pas facile d’en trouver dans les conditions actuelles. S’ajoute à cela une baisse importante de la capacité bénéficiaire des sociétés cotées qui complique la décision d’investissement. C’est normal que ces investisseurs ne viennent pas en cette période. Et ils vont vouloir céder plus » trouve notre interlocuteur.

« Globalement, je trouve que les investisseurs étrangers s’adaptent aux spécificités du marché. Lorsqu’ils voient qu’il y a des acheteurs et qu’il y a de la profondeur ils s’activent. En cette période, ils préfèrent temporiser », estime-t-il.

Les investisseurs étrangers sont prudents et sélectifs

Un analyste de la place explique la faible présence des investisseurs étrangers, en partie, par le contexte actuel de la crise. « Avec la crise et le manque de visibilité général, les investisseurs étrangers ont tendance à réduire leur exposition sur tous les marchés, en essayant d’adopter une stratégie d’investissement prudente et très sélective. C’est ce qu’on observe sur le marché ».

Mais, selon lui, « la faible implication des investisseurs étrangers sur le marché marocain ne date pas d’hier. Elle n’est pas que la résultante de la crise. Depuis plusieurs années, on observe que la présence de ces investisseurs n’est pas forte ».

Aller à
Atlanta