Séance du 18/05/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Une source du marché observe qu’il y a une légère reprise en bourse, portée en grande partie par les investisseurs institutionnels. La poursuite de cette dynamique dépendra des résultats trimestriels et de la cadence de la campagne de vaccination.

Bourse de Casablanca : légère reprise tirée par les institutionnels

Par M. Ett. | LE 27-04-2021 17:15
Une source du marché observe qu’il y a une légère reprise en bourse, portée en grande partie par les investisseurs institutionnels. La poursuite de cette dynamique dépendra des résultats trimestriels et de la cadence de la campagne de vaccination.

La bourse de Casablanca affiche des signaux positifs, quoique timidement.

La hausse du MASI depuis le début de l'année s’élève à 4,07% ce mardi 27 avril. Celle du MSI20, l’indice regroupant les 20 premières valeurs en termes de capitalisation flottante et de liquidité, s’est établie à 3,64%.

Analysant l’évolution récente du marché, un membre du directoire d’une société de bourse de la place trouve qu’il y a « une légère reprise ». Celle-ci se traduit par la poursuite de la hausse du MASI et de la légère progression des volumes.

Evolution du MASI

Graph MASI

Rappelons qu’au début du mois d’avril, le marché connaissait une atonie qui a été expliquée par la fin de la période de publication des résultats annuels des sociétés cotées, l’effet Ramadan et le manque de visibilité concernant l’avancement de la campagne de vaccination et la reprise économique. Pendant cette période, les volumes échangés oscillaient autour de 20 et 70 millions de DH.

Depuis, les volumes ont commencé à augmenter légèrement, surtout durant la semaine du 19 avril. Pendant cette période les volumes échangés ont commencé à tourner autour de 90 et 100 millions de DH.

Notre source explique que : « cette reprise est liée aux annonces des dividendes à distribuer au titre de l’exercice 2021. S’ajoute le fait qu’en cette période, les investisseurs ont pu tenir leur comité d’investissement et ils sont en train d’implémenter maintenant leurs choix de placement. Cela explique les achats qui sont faits sur quelques valeurs, notamment les cimenteries et les valeurs technologiques ».

« Les investisseurs optent beaucoup pour ces deux secteurs en raison des dividendes qu'ils offrent. Les rendements des cimenteries et des valeurs technologiques restent intéressants. Leurs perspectives d’évolutions sont également positives avec les grands projets prévus par l’Etat, qui touchent à ces secteurs, pour redynamiser l’économie », continue-t-il.

De plus, la légère reprise s’explique « par un retour de l’optimisme par rapport aux perspectives du marché, parce que l’essentiel du risque est dépassé, plusieurs valeurs cotées ont bien résisté face à la pandémie, et, aussi, les dividendes ont été maintenus à des niveaux intéressants. A part Maroc Telecom qui a déçu avec son dividende, les autres annonce de distribution ont été bien accueillis par le marché ».

Le léger dynamisme actuel du marché provient surtout des opérations réalisées par les OPCVM, d’après notre source. « Ce sont les investisseurs institutionnels qui boostent le marché via ce canal ».

L’évolution du marché est peu prévisible

Une période d’attentisme est anticipée. « Maintenant, il y a une première implémentation des choix de placement des investisseurs. Par la suite, ils vont attendre la publication des résultats trimestriels pour effectuer une deuxième implémentation », estime notre interlocuteur.

Pour les résultats du premier trimestre 2021, « ils risquent d’être en baisse par rapport au premier trimestre de l’année 2020 ; période pendant laquelle ils étaient positifs vu que l’impact du Covid n’a commencé qu’à partir de dernières semaines du trimestre », anticipe-t-il.

« L’évolution du marché dépendra aussi de la cadence de la campagne de vaccination. Si celle-ci arrive à reprendre à une cadence rassurante, cela va être bénéfique pour le marché », conclut-il.

Aller à
Atlanta