Séance du 18/05/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Toutes les valeurs composant l’indice boursier Bâtiments et matériaux de construction sont en hausse depuis début 2021. Mais ce n’est que la hausse de LafargeHolcim et de Ciments du Maroc qui est vraiment significative, d’après un analyste de la place.

Bâtiments et matériaux de construction : les cimenteries se distinguent en bourse

Par M. Ett. | LE 26-04-2021 15:24
Toutes les valeurs composant l’indice boursier Bâtiments et matériaux de construction sont en hausse depuis début 2021. Mais ce n’est que la hausse de LafargeHolcim et de Ciments du Maroc qui est vraiment significative, d’après un analyste de la place.

Le secteur Bâtiments et Matériaux de construction est parmi les secteurs cotés en bourse qui sont dans le vert avec une hausse de plus de 7% depuis le début de l'année.

Les sept valeurs qui le composent sont en progression. A leur tête se place Sonasid avec une hausse de 24%. Elle est suivie par Colorado (+16%), Jet Contractors (+10%) et LafargeHolcim (+8%). Pour leur part, Ciment du Maroc, Afric Industries et Aluminiuim du Maroc ont augmenté respectivement de +6%, +4% et 4%. La hausse de ces titres reste supérieure à celle du MASI (+3,91%).

Contacté par LeBoursier, un analyste de la place estime qu’il n’y a que deux valeurs composant cet indice qui méritent d’être suivies et analysées. Il s’agit des deux cimenteries : LafargeHolcim et Ciments du Maroc.

Et d’expliquer : « Ces deux valeurs font partie des plus grosses capitalisations boursières de la place. Elles sont plus liquides que les autres valeurs composants cet indice ».

Pour LafargeHolcim, sa performance en bourse s’explique par « la récente bonne nouvelle de l’achèvement de la nouvelle usine qui était en construction à Agadir et qui est destinée à servir la clientèle du sud. Cette usine pourra accroître son périmètre de distribution et de clientèle. Cette bonne nouvelle a fait augmenter le cours de la valeur».

Evolution du cours de LafargeHolcim

Graph LafargeHolcim P

« Son cours est en stabilisation maintenant autour de 1.735 DH après qu’il ait grimpé de 1.620 DH à 1.750 DH. Le groupe garde toujours un potentiel de hausse justifiée par la hausse de ses parts de marché et les bonnes perspectives de croissance qui se présentent à lui maintenant ».

« En dehors de cette récente nouvelle, il n’y a pas quelque chose qui sort du lot. Cette valeur profite des flux cash via des OPCVM qui se concrétisent sous forme de rachats et de souscriptions ».

A rappeler que CFG bank recommande ce titre à l’achat.

Idem pour Ciments du Maroc, « la hausse de ce titre est drivée par les flux cash qui transitent via les OPCVM, puisque cette valeur compose plusieurs portefeuilles des sociétés de gestion. D’ailleurs, c’est ce qui anime le marché sur ces dernières semaines. Ce sont les rachats et les souscriptions qui font le marché vu qu’on est toujours dans une période flat en attendant de bonnes nouvelles ».

Notre interlocuteur trouve que cette valeur a consommé pour le moment son potentiel. Selon lui, le titre devrait rester stable.

Les récentes recommandations des sociétés de bourse, notamment Attijati Global research et CFG bank sont en faveur d’une conservation du titre dans les portefeuilles.

Evolution du cours de Ciments du Maroc

Graph Ciments Maroc

En ce qui concerne les autres valeurs composants cet indice, spécialement « Sonasid et Jet contractors sont des valeurs spéculatives. Elles n’ont pas vraiment besoin des nouvelles qui touchent directement aux sociétés pour faire bouger leur valeur. Il n’y a pas d' éléments fondamentaux qui drivent les cours à la hausse ou à la baisse, ce qui ne permet pas de constituer un avis objectif sur ces valeurs », explique-t-il.

Evolution du cours de Sonasid

Graph Sonasid P

Evolution du cours de Jet Contractors

Graph Jet Contractors P

Le ratio de liquidité de Sonasid et de Jet Contractors est respectivement de 34,5% et 41%, d’après le dernier document de recherche hebdomadaire (du 19 au 23 avril) de CFG Bank. En face, le ratio de liquidité du marché était de 4,3% au 23 avril.

« Pour avoir des valeurs spéculatives dans le marché marocain, elles doivent être très éparpillées chez plusieurs investisseurs, avec une forte concentration des personnes physiques, comme l’exemple de Sonasid. Ces valeurs sont aussi plus liquides que la moyenne du marché et connaissent une forte volatilité », d'après notre analyste.

A rappeler que la société Alpha Mena a changé sa recommandation par rapport à Sonasid d’acheter à vendre. Elle trouve que le titre est surévalué et que « le marché semble avoir surestimé la résilience du modèle économique ».

Pour leur part, Colorado, Afric Industries et Aluminium du Maroc sont des valeurs peu liquides. Leur ratio de liquidité est de 3,6%, 2,2% et 0,9%, respectivement. Leur progression en bourse est peu significative.

Aller à
Atlanta