Séance du 18/05/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Depuis le début de l’année, le secteur agroalimentaire connait un bon dynamisme en bourse. Résilient en 2020, il demeure rassurant pour les investisseurs cette année, notamment grâce aux rendements. Les annonces de Cosumar (raffinerie de Durrah) et Lesieur Cristal (filiales africaines) sont en train d’être intégrées par le marché. Mutandis présente de bonnes perspectives de croissance et de rendement cette année.

Agroalimentaire : Une bonne tenue en bourse attendue en 2021

 | LE 19-04-2021 14:26
Depuis le début de l’année, le secteur agroalimentaire connait un bon dynamisme en bourse. Résilient en 2020, il demeure rassurant pour les investisseurs cette année, notamment grâce aux rendements. Les annonces de Cosumar (raffinerie de Durrah) et Lesieur Cristal (filiales africaines) sont en train d’être intégrées par le marché. Mutandis présente de bonnes perspectives de croissance et de rendement cette année.

Alors que le MASI a enregistré une hausse de 3,33% depuis le début de l’année, le secteur, agroalimentaire lui, est en croissance de 13,51% à la séance du 19 avril.

Les valeurs les plus importantes du secteur sont Cosumar, Lesieur Cristal et Mutandis. Les autres valeurs comme Unimer ou Centrale Danone, sont considérées comme globalement illiquides.

En 2020, le secteur a connu une bonne résilience face à la crise sanitaire. Il n’a accusé qu’une baisse de 3,96% quand le MASI a chuté de 7,27% sur la période. En terme de résultats, le secteur agroalimentaire a enregistré une croissance de 20,2% de sa masse bénéficiaire sur la période d’après la note annuelle de CFG Bank.

En 2021, le secteur devrait continuer d’attirer les investisseurs en bourse. Un analyste de la place nous explique que « la bonne campagne agricole en 2021 et la bonne résilience du secteur face à la crise sanitaire l’an dernier poussent les investisseurs à se positionner sur ce secteur. Il y a encore beaucoup d’incertitude en 2021, donc étant donné la résilience démontrée en 2020, le secteur inspire confiance ». Qui plus est, excepté le suspense qui plane encore autour du dividende de Lesieur Cristal, les autres acteurs clé du secteur ont affiché des dividendes et des rendements satisfaisants en temps de crise.

Cosumar tiré par les bonnes récoltes attendues et la raffinerie de Durrah

Dans une note annuelle, CFG anticipe une hausse de 461 millions de dirhams de la masse bénéficiaire du secteur cette année. L’amélioration proviendrait notamment de « l’amélioration des niveaux de marges de Cosumar dans l’anticipation d’une meilleure saison agricole et du maintien des marges de raffinage à l’international à des niveaux confortables » détaille CFG.

Depuis le début de l’année, Cosumar affiche une croissance de 16,61% de son cours à 245 dirhams à la clôture de la séance du 19 avril.

Graph COSUMAR

Contacté, un autre analyste de la place nous explique que « la raison principale de la hausse du cours provient du fait que le marché est en train de pricer la mise en exploitation de la nouvelle raffinerie en Arabie Saoudite ». Néanmoins, notre source indique que d’autres facteurs sont à prendre en compte, notamment la bonne campagne agricole prévue cette année venant impacter positivement les marges en 2021.

« Si l’on ajuste tous les éléments exceptionnels, Cosumar demeure un groupe apte à générer des revenus de près d’un milliard de dirhams et qui a le potentiel de payer un dividende même en temps de crise » poursuit notre source. Il est également à rappeler que l'opérateur a maintenu un dividende quasi stable en 2020 (6 dirhams par action, ndlr) avec un rendement de 2,5%.

L'espoir d'un dividende et l'intégration des filiales africaines boostent Lesieur Cristal

Concernant la seconde valeur la plus importante de l’indice, Lesieur Cristal affiche une croissance de 8,64% depuis le début de l’année à 176 dirhams à la clôture de la séance du 19 avril. De nombreuses inconnues entourent encore la valeur, notamment la distribution de dividendes au titre de l’année 2020.

Graph Lesieur Cristal

Le groupe a également subi une altération de ses marges due « aux lourds efforts consentis sur les prix de vente dès le début de la crise sanitaire afin de ne pas répercuter sur les ménages la hausse des cours des matières premières » expliquait le groupe dans ses résultats annuels. Selon notre interlocuteur, « il n’y a pas de raisons fondamentales qui pourraient expliquer la hausse du cours de Lesieur en Bourse depuis le début de l’année. Une des explications pourrait se trouver dans le fait que le marché essaie actuellement de pricer l’impact des nouvelles filiales africaines. Mais comme ils n’ont pas tenu de réunion d’analyse, nous n’avons pas d’éléments pour établir un diagnostic clair » explique notre analyste. En effet, le groupe a annoncé début janvier, la reprise de toutes les activités du groupe Avril en Afrique.

Pour un autre analyste de la place, le suspense autour du dividende peut justement expliquer les pressions à la hausse sur le titre. « On peut dire que les investisseurs s’attendent, à ce qu’il y ait un maintien du dividende au titre de l'exercice 2020 qui pourrait expliquer cet engouement sur le titre. Après, d’un point de vue opérationnel, la meilleure campagne agricole pourrait bénéficier à l’activité de Lesieur sur la partie huile d’olive, mais ce n’est pas son activité principale » explique-t-il.

Des parts de marché à conquérir pour Mutandis

La troisième valeur porteuse de l’indice affiche également une bonne croissance depuis le début de l’année. Le groupe affiche une croissance de 12,39% en bourse à 245 dirhams le titre. La valeur fait d’ailleurs partie des « Top Picks » recommandés à l’achat, dans l’univers de valeur CFG Bank (rappelons néanmoins qu’il existe un lien entre Mutandis et CFG, ndlr). La société de recherche anticipe une croissance de 15,8% de son cours à 278 dirhams (par rapport au cours à la fin mars).

Graph Mutandis Br

La valeur recèle en effet un bon potentiel de croissance, ce qui explique l’évolution de son cours depuis le début de l’année. « C’est une valeur qui recèle du potentiel car il y a de la croissance sur le périmètre existant et il y a encore des parts de marché à aller prendre. Il faut aussi considérer les nouvelles annonces du groupe, notamment le lancement d’activité dans les produits d’hygiène corporelle qui est un marché de taille importante et devrait contribuer de façon significative à la croissance dans les années à venir » explique l’un des analystes.

« Il y a aussi les annonces de hausse de capacité de production du segment détergents. Il y a aussi la valorisation du poisson qui ne sera plus uniquement vendu en vrac mais en produit transformé également » poursuit notre analyste. Il est aussi à rappeler que la valeur fait partie des rares de la place à afficher croissance et rendement. En 2020, elle a proposé un dividende par action de 8,5 dirhams et d’un rendement de 3,5%.

Aller à
Atlanta