TMSA – Marsa Maroc : Comment sera financée l’acquisition

A. E. Rh. | Le 29/7/2021 à 15:01
EXCLUSIF. L'Etat a annoncé la cession de 35% du capital de Marsa Maroc au groupe Tanger Med (Tanger Med Special Agency, dite TMSA). Une monétisation d'un actif de l'Etat qui ne dit pas son nom.

L’opération TMSA-Marsa Maroc était tellement inattendue qu’on a du mal à lui coller une étiquette. Le fait que l’État cède une participation et encaisse un montant peut suggérer une privatisation. Ce qui n’est pas le cas. Étant actionnaire de TMSA, aux côtés du Fonds Hassan II pour le développement économique et social et de la CDG, l’État marocain ne verra pas Marsa Maroc sortir de son giron.

De quoi s’agit-il au juste ? Cette opération se rapproche des mécanismes innovants de financement pour l’État. En fait, il s’agit de la monétisation d’un actif appartenant à l’État.

Montage financier

Les chiffres relatifs au groupe TMSA ne montrent pas la présence de réserves et/ou de liquidités permettant de décaisser la somme de 5,48 milliards de DH pour racheter les 35% de Marsa Maroc. Voici le montage financier retenu.

Dans un premier temps, TMSA contractera un crédit relais auprès des banques pour s’acquitter des 5,48 MMDH auprès de l’Etat. Ensuite, un SPV (Special Purpose Vehicle), fonds commun de créances, sera créé pour y loger les 35% de parts de Marsa Maroc acquises par TMSA. Les parts de ce SPV seront ouvertes au cours des 12 mois à venir, pour permettre à TMSA de rembourser son crédit bancaire tout en gardant ses droits de vote au conseil d’administration Marsa Maroc. Cette ouverture du SPV pourrait se faire auprès d’institutionnels. Nous ne savons pas si une ouverture au privé est prévue.

Rappelons que Wafa Assurances, la CMR et le RCAR font partie du tour de table de Marsa Maroc. L’éventualité de leur participation au SPV n’est pas à écarter.

A l’écriture de ces lignes, le cours de l’action de Marsa Maroc est de 259,5 dirhams. Il a augmenté de 23,57% depuis le début de 2021.

Source : leboursier.ma

lire aussi
  • | Le 16/9/2021 à 9:47

    CFG Bank : Le résultat net après impôts passe dans le vert au premier semestre

    Le groupe a connu une bonne croissance de ses crédits au premier semestre, ainsi que des dépôts de la clientèle. Le PNB consolidé affiche une hausse de 23% sur la période. La bonne maitrise des charges a également permis au résultat brut d’exploitation de progresser fortement.
  • B.B | Le 15/9/2021 à 19:46

    Cimentiers : Rebond en 2021, marge, production, présence géographique… Round up du secteur

    Cette année, les cimentiers bénéficient d’une forte croissance de la demande (+8,9% attendu en fin d’année) après les effets de la pandémie en 2020. Mais au long terme cette croissance devrait s’affaisser à 2,2% par an. Les marges devrait se dégrader cette année en raison de la hausse des cours du petcoke. La concurrence s’accentue entre les deux plus grands groupes nationaux.
  • M.Ett | Le 15/9/2021 à 19:45

    Voici comment a évolué le marché des OPCVM depuis début 2021

    Un gestionnaire de fonds de la place revient sur l’évolution des OPCVM depuis le début de cette année et souligne les grandes tendances qui se dégagent. Analyse.
  • | Le 15/9/2021 à 19:45

    Crédits immobiliers : les taux d'intérêt restent à des niveaux relativement bas