Résidences Dar Saada : le résultat net consolidé recule de 7% en 2019

| Le 1/4/2020 à 12:57

A fin 2019, les bénéfices du groupe Résidences Dar Saada reculent en raison de la baisse de la production et du chiffre d'affaires. Le conseil d'administration du groupe a decidé de ne pas distribuer de dividendes au titre de l'année 2019 compte tenu des perspectives qui s'annoncent sombres.

Les livraisons ont porté sur 4.096 unités contre 4.179 une année auparavant, soit une baisse de 2%. Le chiffre d'affaires a ainsi reculé de 4,2%, à 1,38 milliards de DH.

Le management de la société évoque un contexte de marché difficile et une amélioration du mix produit avec une contribution de 40% du segment moyen standing / lots.

Du coup, la rentabilité s'est dégradée. Le résultat d'exploitation s'est dégradé de de 5,7% et le résultat net de 7%. Les marges opérationnelles et nettes ont été maintenues à leurs niveaux de 2018.

Indicateurs consolidés de RDS

  à fin 2018 à fin 2019
CA (en MDH) 1.440 1.380
Préventes (unités) 4.072 4.344
REX (en MDH) 418 394
Marge d'exploitation 29% 29%
Résultat net (en MDH) 327 304
Marge nette 23% 22%
Gearing 39% 40,5%
Stock produits finis (unités) 6.932 4.626

Les perspectives de la société s'annoncent sombres. Une baisse significative des ventes et du rythme de production dans les chantiers a été constaté suite aux mesures de confinement prises pour lutter contre la propagation du Coronavirus.

Le management alerte le marché que la situation sanitaire actuelle aura un impact significatif sur l'activité de la société et qu'un nouveau business plan sera élaboré dès qu'il aura plus de visibilité sur ses perspectives.

En attendant, et par prudence, le conseil d'administration propose de ne pas distribuer de dividende au titre de l'exercice 2019.

Résidences Dar Saada met toutefois en exergues quelques atouts :

– Des préventes en hausse de 7%, avec 4.344 unités commercialisées, permettant d'avoir un chiffre d'affaires sécurisé de 1,3 milliard de DH.

– Développement en Côte d'Ivoire et projets en cours d'étude au Rwanda, Djibouti et Ghana.

– Une réserve foncière de 1.114 Ha dont 43% sur l'axe Casa-Rabat et des acquisitions en cours de finalisation.

– Un taux d'endettement maitrisé à 40% des fonds propres.

– Des créances clients limitées à 6,5 mois de chiffre d'affaires.

– Un destockage avec 4.626 unités de produits finis à fin 2019, en baisse de 33%.

Notons que le titre RDS s'échange, ce mercredi 1er avril, à 29,51 dirhams. En 2019, le cours a reculé de 43% par rapport à fin 2018, le graphe ci dessous affiche son évolution :

Graph Resid Dar Saada P

lire aussi
  • | Le 27/5/2022 à 10:29

    CIH Bank : forte hausse de 66% du RNPG à fin mars 2022

    Le groupe a amélioré ses marges d'intérêts et marges sur commissions à fin mars 2022. Le PNB consolidé ressort en hausse de 14% par rapport à la même période en 2021. Les crédits à la clientèle s'améliorent de 3% par rapport à décembre dernier.
  • | Le 27/5/2022 à 8:47

    Auto Nejma : baisse de 7,5% du chiffre d'affaires au premier trimestre 2022

    Le groupe a subi les difficultés d'approvisionnement et les pénuries découlant de la crise des semi-conducteurs. Le nombre des véhicules vendus au premier trimestre 2022 recule de près de 12%.
  • | Le 27/5/2022 à 8:20

    Ciments du Maroc : hausse de 11% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe a vu son chiffre d'affaires se fixer à 955 MDH au premier trimestre. Les investissements progressent de 78% notamment en lien avec la construction du centre de broyage de Nador.
  • | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.