Le titre Lydec suspendu dans l’attente d’annonces importantes

| Le 14/1/2022 à 14:46
La Bourse de Casablanca a annoncé que le cours de Lydec a été suspendu à partir du 14 janvier dans l'attente d'informations importantes. Il est à rappeler que le groupe Suez, actionnaire de Lydec, a connu une OPA de la part de Veolia closée le 7 janvier dernier. Lydec est concernée directement par cette OPA qui donnera lieu à un nouvel ensemble au Maroc.

Dans un communiqué ce vendredi 14 janvier, la Bourse de Casablanca a annoncé que « suite à la demande de l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux, la cotation des titres de capital de la société LYDEC est suspendue à partir du 14/01/2022, et ce en attente de publication d’informations importantes ».

Le groupe se trouve confronté à de nombreuses difficultés financières. Après un déficit de 43 millions de dirhams en 2020 et un endettement en hausse de 40% à 1 345 millions de dirhams, la société a vu son cours fortement baisser en 2021 de près de 37%.

Source : leboursier.ma

Le titre a entamé ce mouvement baissier depuis la révélation de la future suppression de la gestion déléguée , lundi 21 septembre. Les délégataires et régies sortiront complètement de ce secteur. Ils seront remplacés par des Sociétés régionales multiservices (SRM). Les contrats de gestion déléguée seront, pour leur part, maintenus jusqu’à leur extinction.

Il convient également de rappeler qu’il y a une OPA du groupe Veolia sur Suez (détenteur de 51% du capital de Lydec, ndlr). Cette dernière a été clôturée le 7 janvier dernier et in fine Veolia détenait 86% du capital de Suez. Le groupe a néanmoins annoncé qu’il allait demander une réouverture de l’offre du 12 au 27 janvier pour les vendeurs retardataires.  Au-delà de 90% d’actions, il pourra procéder au « retrait obligatoire » pour récupérer les derniers titres et ainsi atteindre 100% du capital de Veolia.

Cette absorption aboutira à « la constitution d’un nouveau Suez composé d’actifs formant un ensemble cohérent et pérenne sur le plan industriel et social et doté d’un réel potentiel de croissance, avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 7 milliards d’euros », d’après un communiqué conjoint de Veolia et Suez publié en avril 2021. Lydec est concernée directement par cette OPA qui donnera lieu à un nouvel ensemble au Maroc.

lire aussi
  • | Le 27/5/2022 à 10:29

    CIH Bank : forte hausse de 66% du RNPG à fin mars 2022

    Le groupe a amélioré ses marges d'intérêts et marges sur commissions à fin mars 2022. Le PNB consolidé ressort en hausse de 14% par rapport à la même période en 2021. Les crédits à la clientèle s'améliorent de 3% par rapport à décembre dernier.
  • | Le 27/5/2022 à 8:47

    Auto Nejma : baisse de 7,5% du chiffre d'affaires au premier trimestre 2022

    Le groupe a subi les difficultés d'approvisionnement et les pénuries découlant de la crise des semi-conducteurs. Le nombre des véhicules vendus au premier trimestre 2022 recule de près de 12%.
  • | Le 27/5/2022 à 8:20

    Ciments du Maroc : hausse de 11% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe a vu son chiffre d'affaires se fixer à 955 MDH au premier trimestre. Les investissements progressent de 78% notamment en lien avec la construction du centre de broyage de Nador.
  • | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.