L’Africa Capital Markets Forum 2022 se tient les 12 et 13 mai à Casablanca

| Le 11/5/2022 à 17:30

I-conférences organise l’Africa Capital Markets Forum (ACMF) 2022 les 12 et 13 mai à Casablanca. En partenariat avec la Bourse de Casablanca, la COSUMAF, le CREPMF, la BRVM et Perenity Software, ce rendez-vous connaitra la participation de plus de 250 participants de près de 30 pays, représentants de ministères des finances, régulateurs de marchés, institutions financières, bourses des valeurs mobilières, sociétés de gestion et d’intermédiation, consultants en stratégie, fournisseurs technologiques… ainsi que toutes les parties prenantes concernées par le développement des marchés de capitaux en Afrique du Nord, de l’Ouest et Centrale.

Au programme de ACMF 2022, deux journées de débats à la fois stratégiques et opérationnelles autour des approches qui permettront de consolider le rôle des marchés dans un contexte de relance, des enjeux liés à l’attractivité, à la profondeur et à la liquidité des marchés ainsi que la nécessité de favoriser le rapprochement des marchés régionaux.

D’autres sujets en relation avec l’émergence de nouvelles techniques de financement, les initiatives visant à financer la croissance des PME par la bourse ou encore l’impact des produits dérivés sur les marchés sont également à l’ordre du jour.

I-conférences à travers ACMF 2022 ambitionne de donner une importante impulsion à l’intégration des marchés de capitaux africains tout en accompagnant les marchés de l’Afrique du Nord, de l’Ouest et Centrale à travers cette plateforme de débats. Son Président Hassan M. Alaoui souligne qu’il «existe une forte corrélation entre le niveau de développement des pays africains, dits émergents, et le dynamisme de leur marché de capitaux».

lire aussi
  • | Le 16/5/2022 à 18:17

    Fitch Ratings maintient sa note « BB+ » sur la dette souveraine marocaine

    L’agence de notation américaine Fitch Ratings a maintenu sa note de défaut des émetteurs en devises étrangères à long terme du Maroc à ‘BB+’ avec des perspectives stables. Elle anticipe une hausse de la dette et du déficit budgétaire en 2022 à cause du climat économique maussade, de la hausse des matières premières. Néanmoins, le royaume dispose de fondamentaux macroéconomiques stables, notamment au niveau de sa dette dont les trois quarts sont libellés en dirhams.
  • M.Ett | Le 16/5/2022 à 18:17

    Creusement du déficit de liquidité bancaire et hausse des taux obligataires

    Le marché monétaire connait un creusement de la liquidité bancaire. Cette tendance contribue à la poursuite de la hausse des taux sur le marché obligataire. Un expert du marché, joint par LeBoursier, apporte des explications et livre ses prévisions.
  • | Le 16/5/2022 à 9:30

    Managem : le chiffre d'affaires explose au premier trimestre 2022 à 2,8 MMDH

    Le groupe a bénéficié de la bonne dynamique des cours des métaux, surtout du Cobalt et du Cuivre. 33% du chiffre d'affaires trimestriel provient de la contribution de l'Or de la mine de Tri-K en Guinée. La production d'Argent a également augmenté. Le groupe annonce le lancement des travaux de construction du projet cuprifère de Tizert.
  • | Le 15/5/2022 à 16:47

    Les bénéfices de la cote devraient progresser de 8,6% à 29 MMDH cette année (BKGR)

    En 2022, la société de recherche anticipe une hausse de 6,7% des revenus de la cote à 241 MMDH porté par une amélioration de la dynamique commerciale du segment Financier et Industriel. La profitabilité sera tirée vers le haut par les Banques grâce à la baisse constante du coût du risque et par les acteurs pétroliers et gaziers. La masse des dividendes est anticipée en légère hausse de 2,5% à 19,7 MMDH.