Crédit Agricole du Maroc : le RNPG progresse de 2% en 2019

| Le 6/4/2020 à 9:51

Au terme de l'année 2019, les indicateurs du groupe Crédit Agricole ont globalement progressé par rapport à une année auparavant. Les bénéfices du groupe se sont amélioré de 2% pour s'établir à 636 MMDH.

A fin 2019, les crédits distribués et l'epargne collectée par Crédit Agricole ont progressé respectivement de 8% et 7,3% par rapport à une année auparavant.

Le produit net bancaire du groupe a progressé de 3% en glissement annuel. Cette performance est tirée par la hausse de la marge d'intêret commerciale ainsi que l'amélioration des résultats des opérations de marché durant la même période.

Indicateurs cosolidés de Crédit Agricole

  à fin 2018  à fin 2019
Crédits à la clientèle (en MMDH) 81,8 88,7
Epargne collectée  (en MMDH) 82 88
PNB  (en MMDH) 3,9 4,1
Résultat net consolidé  (en MDH) 621 620
RNPG  (en MDH) 626 636
Fonds propres  (en MMDH) 10,6 12,5
Total Bilan  (en MMDH) 107 116

Source : Crédit Agricole du Maroc

D'autre part, l'encours de provisions pour risque généraux du groupe s'est établi à 1 MMDH à fin 2019, soit 1,5% de l'encours sain des crédits à la clientèle. Ainsi, la banque affiche un taux de couverture des créances en souffrance de 71%contre 72% une année auparavant.

In fine, le résultat net consolidé de la banque s'est stablisé par rapport à une année auparavant. Par contre, le résultat net part de groupe a progressé de 2% durant la même période.

Le total bilan, lui, a progressé de 8% par rapport à fin 2018. Quant à eux, les fonds propres ont augmenté de 17% à travers l'emission d'obligations subordonnées.

A côté de son activité de banque classique, le groupe assure également une mission de service public pour l’accompagnement du secteur agricole et des petits agriculteurs.

Dans ce sens, l’appui financier de Tamwil El Fellah pour les agriculteurs non éligibles au financement bancaire classique s’est poursuivi. Le nombre de clients est passé à 90.658 en 2019 contre 82.834 clients en 2018, soit 14.834 clients de plus. L’encours des financements, quant à lui, a progressé d'environ 100 MDH pour atteindre 851MDH à fin 2019.

Enfin, la Fondation Ardi pour la microfinance a vu son encours de crédits accordés augmenter de 6 MDH, à 295 MDH : 34% de cet encours finance le commerce, 30% les services, 21% l’agriculture et l’élevage, et 15% l’artisanat.

lire aussi
  • | Le 27/5/2022 à 10:29

    CIH Bank : forte hausse de 66% du RNPG à fin mars 2022

    Le groupe a amélioré ses marges d'intérêts et marges sur commissions à fin mars 2022. Le PNB consolidé ressort en hausse de 14% par rapport à la même période en 2021. Les crédits à la clientèle s'améliorent de 3% par rapport à décembre dernier.
  • | Le 27/5/2022 à 8:47

    Auto Nejma : baisse de 7,5% du chiffre d'affaires au premier trimestre 2022

    Le groupe a subi les difficultés d'approvisionnement et les pénuries découlant de la crise des semi-conducteurs. Le nombre des véhicules vendus au premier trimestre 2022 recule de près de 12%.
  • | Le 27/5/2022 à 8:20

    Ciments du Maroc : hausse de 11% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe a vu son chiffre d'affaires se fixer à 955 MDH au premier trimestre. Les investissements progressent de 78% notamment en lien avec la construction du centre de broyage de Nador.
  • B.B | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.