AtlantaSanad : Les perspectives positives et la résilience séduisent le marché

| Le 18/1/2022 à 18:17
Le groupe a connu une forte croissance en bourse en 2021 grâce à de bons indicateurs opérationnels et à une reprise du marché action. Cette année, le titre affiche déjà une forte progression à la cote, supérieure à 10%. Les investisseurs apprécient sa résilience et anticipent des perspectives positives comme les résultats 2021 et le potentiel rapprochement avec Crédit Agricole SA et Holmarcom.

Après une année 2021 démarrée timidement, le secteur des assurances a finalement clôturé l’année en bourse avec une progression de près de 26%.

AtlantaSanad de son côté, a largement surperformé l’indice avec une croissance de 48,8% sur la période. Cette évolution a notamment été portée par une hausse du résultat net et du dividende au titre de l’année 2020 démontrant une plus grande résilience du groupe par rapport à ses concurrents.

Il est à rappeler que sur l’année 2020, Wafa Assurance et Saham Assurance ont toutes les deux affiché des résultats nets en baisse de 37,7% et de 15,8% par rapport à l’exercice 2019. Les deux groupes affichaient également une baisse de leurs dividendes respectifs de 20% et 33% en 2020. En parallèle, AtlantaSanad voyait son résultat net augmenter de 26,7% en 2020 avec une hausse de 36,3% de son dividende.

Une amélioration du contexte économique en 2021 et des annonces prometteuses

Par la suite, le groupe a bénéficié d’un contexte global de reprise économique en 2021, propice au redémarrage du secteur des assurances. À fin septembre 2021, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 1.178 MDH, en hausse de 19,3% en comparaison avec la même période de l’année précédente, soit une progression de 190 MDH.

En ce sens, une analyste de la place nous expliquait : « Nous sommes sur un secteur où la reprise économique compte pour beaucoup. Les derniers indicateurs économiques et ceux du marché en lui-même sont très positifs et bénéficient aux assurances. Dans un contexte de redressement économique, on constate qu’il y a une nette reprise des secteurs qui ont été assez lourdement pénalisés en 2020. Cela intervient également dans un contexte de regain des investisseurs vers le marché actions ».

Le groupe a également connu une hausse de son cours à partir du début du mois d’octobre suite à l’annonce officielle, le 30 septembre, de discussions entre le groupe Holmarcom (actionnaire majoritaire d’Atlanta Sanad, ndlr) et le groupe français Crédit Agricole SA autour d’une acquisition éventuelle des parts de Crédit Agricole SA dans Crédit du Maroc. Si ces négociations sont à un stade annoncé comme préliminaire, le marché a réagi très positivement. Entre le 30 septembre et le 8 octobre, le cours a bondi de 15% passant de 101,5 dirhams à 116,9 dirhams.

Source : leboursier.ma

Une progression qui se poursuit cette année grâce à la résilience et aux perspectives

Cette année encore, le groupe affiche une progression de 11,6% passant de 120 dirhams le titre en début d’année à 134 dirhams à la clôture de la séance du 17 janvier. Parallèlement, le secteur des assurances n’a quant à lui progressé que de 1,34%.

Le contexte global devrait conduire à une bonne progression du groupe cette année. Contacté, un analyste de la place nous explique que la résilience du secteur des assurances, notamment d’AtlantaSanad attire les investisseurs dans une période mêlant appétit au risque et prudence.

Avec un niveau de charges et de déficit globalement bien maîtrisé en 2021, les indicateurs laissent à penser que les taux ne vont pas emprunter de chemin haussier en 2022. « On va sur une année 2022 qui va être drivée par deux thématiques, qui sont la politique monétaire et l’inflation. La volatilité attendue sur le marché action ne sera pas extrême mais prête à une certaine prudence des investisseurs. Il y a toujours cet appétit au risque mais on a également une envie de secteur résilient. Le secteur des assurances s’inscrit dans cela et devrait continuer d’attirer les investisseurs » explique notre source.

La progression d’AtlantaSanad depuis le début de l’année provient également « de l’anticipation des bons résultats en 2021 qui seront publiés en mars 2022. Au-delà de ça AtlantaSanad détient de belles perspectives positives avec un potentiel rapprochement avec Crédit Agricole. Le marché profite clairement de cette dynamique » poursuit notre interlocuteur.

D’après le dernier document ‘stratégie annuelle 2021-2022’ de la société de bourse BKGR, le titre est valorisé à 130 dirhams, soit un léger downside de 3%. Néanmoins, le groupe devrait maintenir une bonne dynamique opérationnelle en 2022, à travers une politique commerciale efficace. BKGR table sur une progression de 9% des primes globales cette année à 5 256 millions de dirhams contre 4 822 millions de dirhams anticipés à fin 2021.

Pour la société de recherche, cette bonne évolution proviendra « notamment grâce à sa stratégie agressive se traduisant par le lancement continu de nouvelles offres ainsi que par une accélération de son processus de digitalisation ». Cela passera également par « le démarrage prochain de l’activité Takaful suite à l’obtention par sa filiale ‘Attakafulia Assurance’ de l’agrément de l’ACAPS, devant conduire à la constatation d’un CA additionnel ».

lire aussi
  • | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.
  • M.Ett | Le 26/5/2022 à 17:38

    L’endettement total du Trésor devrait dépasser le seuil des 80% du PIB en 2022

    Attijari Global Research livre ses anticipations par rapport à l’évolution du besoin de financement du Trésor et du niveau de son endettement global. Celui-ci devrait dépasser le seuil des 80% du PIB en 2022, d’après les anticipations de la société de recherche.
  • | Le 26/5/2022 à 8:41

    Alliances : hausse de 9% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe annonce concrétiser les objectifs arrêtés dans son plan de développement 2022-2025. Le nombre d'unités réceptionnées à fin mars progresse fortement de 144%. Alliances explique que les coûts de développement n'ont pas enregistré de hausse significative.
  • M.Ett | Le 25/5/2022 à 17:51

    OPCVM : un mouvement de rachat est observé face à l’incertitude

    Les investisseurs en OPCVM qui étaient en phase d’attentisme ont décidé de réagir en effectuant des rachats, d’après un gérant de fonds de la place qui table sur une poursuite de la tendance actuelle. Par ailleurs, une réallocation vers les Obligations court terme est observée.