Activités, actionnariat, chiffre d’affaires, ce que l’on connaît de Marsa Maroc et du Groupe Tanger Med

| Le 28/7/2021 à 15:58
Le secteur portuaire a vu se profiler une annonce de taille suite à la refonte du portefeuille de l'Etat et la cession au groupe Tanger Med de 35% du capital de Marsa Maroc. Mais quelles sont les activités de ces groupes, qui sont leurs actionnaires et comment se comportent-ils financièrement?

Le 27 juillet, Marsa Maroc a annoncé que l’État cédera 35% de son capital au Groupe Tanger Med (juridiquement TMSA) pour la somme de 5,48 milliards de dirhams. Ce rapprochement intervient dans la refonte du portefeuille de l’Etat et de la création de pôles publics plus forts. En effet, les synergies sont évidentes dans les activités de Marsa Maroc et du Groupe Tanger Med.

Mais que sait-on de ces deux acteurs clés dans les activités portuaires du pays ?

Marsa Maroc, l’opérateur numéro un

Marsa Maroc est une entreprise cotée et est également le principal opérateur portuaire du pays avec 35% de parts de marché. Le groupe œuvre dans différents domaines d’activités concernant les trafic Gateway. Il s’agit notamment des conteneurs et des vracs solides et liquides. Dans son Stock Guide du mois de juillet, CFG Bank explique au sujet de Marsa Maroc que le groupe « offre aussi des services aux navires notamment le pilotage, l’amarrage, les services aux marchandises (stockage, contrôle, etc.) ».

Le groupe est présent dans les 10 principaux ports du Maroc. CFG Bank explique que cette présence est assurée « via des contrats de concession avec l’ANP pour le segment Gateway et TMSA pour l’activité transbordement au TC3 de Tanger Med II ».

Son capital est réparti comme suit :

Répartition des différents actionnaires de Marsa Maroc dans son capital

Après l’opération annoncée le 27 juillet, TMSA détiendra 35% du capital de Marsa Maroc et deviendra de facto l’actionnaire détenant la part la plus importante du capital.

Des perspectives solides attendues sur la valeur

Financièrement, le groupe Marsa Maroc a démontré une bonne résilience l’an dernier malgré la crise avec un recul contenu de 5% de son chiffre d’affaires consolidé à 2 757 millions de dirhams. In fine, le résultat net part du groupe s’élève à 292 millions de dirhams, en chute de 57% par rapport à 2019. Il a été principalement impacté par le don de 300 millions au fonds Covid et à l’impact du résultat net déficitaire de la nouvelle filiale Tanger Alliance.

Depuis le début de l’année, le groupe affiche une bonne croissance en bourse de plus de 20% à 252,4 dirhams à la clôture de la séance du 28 juillet. Au premier trimestre 2021, le chiffre d’affaires était en hausse de 6% à 815 millions de dirhams. Sur la période, le trafic global traité par Marsa et ses filiales était en hausse de 10% à 10,9 millions de tonnes, dont 1,8 million réalisé par la filiale Tanger Alliance qui a démarré son activité au 1er janvier 2021.

La filiale Tanger Alliance et l’activité de transbordement seront les prochains leviers de croissance du groupe. Lancée cette année, un taux d’utilisation de 60% pourrait être atteint dès la première année, notamment grâce à la reprise des échanges mondiaux. Contacté lors d’un précédent article, un analyste de la place nous confiait que « cette nouvelle activité offre un nouveau marché pour Marsa Maroc qui n’était pas présente sur ce pan d’activité. Il faut également rappeler qu’il s’agit de l’activité principale du porte de Tanger Med. Cela devrait représenter une part importante du chiffre d’affaires du groupe à terme ».

L’autre partie est le groupe Tanger Med. Composé d’une holding de tête et plusieurs filiales, le hub logistique occupe une place de leader dans le commerce méditerranéen, notamment en tant que port à conteneurs.

Le groupe Tanger Med en quelques chiffres

Le groupe Tanger Med (TMSA) est un groupe industriel portuaire comprenant le port de Tanger Med 1, Tanger Med 2 ainsi que le port Passagers et Rouliers. « L’opération est portée par l’entité globale, à savoir TMSA et non par la filiale portuaire » nous confie une source avisée. C’est donc cette entité centrale qui prendra le contrôle de 35% du capital de Marsa Maroc une fois l’opération clôturée. Le groupe Tanger Med dispose également de plus de 2000 hectares de zones d’activités logistiques, commerciales et industrielles.

Son capital est réparti comme suit :

Répartition des actionnaire du groupe Tanger Med (TMSA) dans son capital

Les activités du groupe Tanger Med sont réparties entre plusieurs filiales. Premièrement, la branche portuaire avec TMPA (Tanger Med Port Authority). Récemment une fusion absorption a eu lieu entre la filiale TMPA et Tanger Med 2 pour créer une seule entité unique qui est TMPA. Puis sur la branche industrielle avec Tanger Med Zones. Les activités sont le fruits de partenariats Public/Privé.

Structure du groupe Tanger Med
Source: tangermed.ma

 

A fin 2020, le groupe Tanger Med Affichait un chiffre d’affaires brut (incluant le total de l’ensemble des chiffres d’affaires de la holding Tanger Med et ses filiales hormis Nador West Med, ndlr) de 3 602 millions de dirhams en hausse de 4% par rapport à l’année 2019. Au second trimestre 2021, le groupe affichait, sur son activité portuaire (TMPA) un chiffre d’affaire de 1 459 millions de dirhams en hausse de 25% par rapport à la même période en 2020.

Comme l’expliquait le communiqué de Marsa Maroc, « cette opération est soumise à la levée de certaines conditions suspensives réglementaires et sera réalisée sur le marché de blocs« . Si aucune date n’a encore été communiquée, la place casablancaise a vu aujourd’hui les volumes de transactions exploser à 5,35 milliards de dirhams, découlant principalement du marché de blocs (5,30 milliards de dirhams).

lire aussi
  • Mehdi Michbal | Le 21/1/2022 à 9:47

    Un grand virage stratégique se prépare à Bank of Africa (Othman Benjelloun)

    EXCLUSIF. Ce virage est le résultat d’un travail effectué avec McKinsey depuis un an, nous confirme le PDG du groupe. Ses détails seront annoncés en mars, au moment du conseil d’administration de la banque. Il concerne selon lui toutes les activités du groupe en Afrique, sur un horizon de long terme.
  • B.B | Le 20/1/2022 à 18:14

    Immobilier : teintée d’incertitude, une croissance molle est attendue en 2022

    L’immobilier s’est bien redressé en bourse en 2021 après une forte chute en 2020. L’effet rattrapage s’est au global également amorcé sur les indicateurs des immobilières cotés. Mais cette année, une croissance molle est attendue du fait d’une faible visibilité et d’un pouvoir d’achat érodé des ménages. Les acteurs reste pendus aux éventuelles annonces du nouveau gouvernement concernant le secteur.
  • | Le 20/1/2022 à 18:08

    Bourse : la progression du marché devrait se situer entre 5% et 10% en 2022 (M.S.IN)

    La société de bourse M.S.IN anticipe une poursuite de la progression du marché boursier en 2022. Cette croissance devrait être comprise entre 5% et 10%. Analyse.
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.