Séance du 14/04/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Sollicités par LeBoursier, des analystes affirment que la baisse des réalisations de Total Maroc en 2020 était anticipée. Le groupe pourrait profiter d’un effet de rattrapage en 2021 mais l’année reste encerclée par plusieurs risques.

Total Maroc : perspectives mitigées en 2021 (analystes)

 | LE 29-03-2021 16:58
Sollicités par LeBoursier, des analystes affirment que la baisse des réalisations de Total Maroc en 2020 était anticipée. Le groupe pourrait profiter d’un effet de rattrapage en 2021 mais l’année reste encerclée par plusieurs risques.

La baisse des résultats du groupe Total Maroc en 2020 était anticipée par les analystes, bien avant la publication du profit warning du pétrolier en février dernier.

« Le groupe n’a publié que le chiffre d’affaires et le résultat net 2020, il n’y a pas d’autres indicateurs à analyser. La baisse du chiffre d’affaires était prévue, puisqu’elle est liée en grande partie à la baisse des cours des hydrocarbures à l’international, compte tenu de la baisse de la demande », commente un analyste.

Et d’ajouter: « Quand il y a une baisse du baril, forcément les cours des produits raffinés baissent aussi. Il y a eu également une baisse de la profitabilité qui est due au recul des volumes vendus à cause de la baisse de la consommation des hydrocarbures suite au confinement et des mesures restrictives de déplacement au Maroc. S’ajoute à cela l’impact du don fait par le groupe au profit du fonds Covid-19, mais le montant ou la nature de ce don n’ont pas été communiqués pour qu’on puisse cerner cet impact ».

A rappeler que le chiffre d’affaires consolidé du groupe affiche une baisse de 28% à 8,82 milliards de dirhams en 2020. Pour sa part, le résultat net consolidé ressort en baisse de 25% à 451 millions de dirhams.

L’année 2021 reste compromise

Nos analystes tablent sur un effet de rattrapage pour le groupe pétrolier, spécialement au 2ème trimestre 2021 en comparaison avec la même période de l’année précédente.

« Le groupe profitera d’un effet de base positif par rapport au 2ème trimestre de l’année 2020, vu que la consommation a été quasiment nulle pendant le début du confinement. Ce n’est pas le cas cette année, mais cela est valable en excluant l’hypothèse d’un reconfinement au Maroc ».

Cela dit, « tant qu’il y a toujours des restrictions notamment le couvre-feu et la limitation des déplacements entre les villes, il y aura toujours moins de consommation des hydrocarbures et cela pèsera sur le chiffre d’affaires du groupe ».

Notre deuxième analyste estime qu’en dehors des effets de la crise du Covid, « le groupe Total Maroc risque d’être impacté par la décision du Conseil de la concurrence qui n’est toujours pas tombée et qui pourrait porter sur une sanction. Il y a un manque de visibilité sur l’aboutissement de ce dossier. Et le Conseil de la concurrence vient de connaitre un changement. On ne sait pas ce qui va se passer par la suite. Il y a un grand risque pour l’ensemble des pétroliers. C’est difficile de se projeter sur ce secteur pour le moment ».

Par ailleurs, « le groupe pourrait profiter de la hausse des cours des hydrocarbures à l’international qui se profile en cette période. Le groupe pourrait afficher des réalisations en hausse en 2021 en comparaison avec l’année 2020, mais c’est difficile de dire qu’il pourrait renouer avec la croissance observée avant la crise du Covid », conclut notre analyste.

A rappeler qu’Attijari Global Research (AGR) avait anticipé, dans une note diffusée en février dernier, un bon rebond de l’activité en 2021. La société de recherche table sur une progression de 12% du volume de vente avec 1.785 milliers de tonnes. « À compter de 2021, nous croyons en une reprise assez rapide des résultats de l’opérateur grâce : au redressement attendu de la consommation de carburant de 12%, à la stabilisation relative de la marge de distribution du secteur après une phase d’instabilité et enfin, à un effet stock positif suite à la reprise des cours du Baril », a expliqué la société de recherche.

A noter que Total Maroc fait partie du portefeuille de conviction d’AGR pour l'année 2021. Ce portefeuille est composé de 8 sociétés remplissant des critères orientés sur la génération de cash.

En bourse, le titre Total Maroc a clôturé la séance de ce lundi 29 mars sur une hausse de 1,43%, après l’échange d’un petit volume de 1.784 titres pour s’établir à 1.279 DH.

La valeur a gagné 6,58% depuis le début de l’année, dépassant ainsi la hausse réalisée par le MASI durant la même période (+1,73%).

Evolution du cours de Total Maroc

Graph Total Maroc P

Aller à
Atlanta