Séance du 07/08/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Tandis que le marché affiche une chute de 16,53% à clôture de ce mardi 14 juillet, Taqa Maroc limite sa baisse à -4,96%. Les analystes s’attendent à une baisse limitée des résultats du groupe en 2020 suite au redressement de l’activité à partir du 2e trimestre.

 

Taqa Maroc résiste en bourse, les analystes s’attendent à une baisse limitée de son RNPG en 2020

Par I.B. | LE 15-07-2020 16:11
Tandis que le marché affiche une chute de 16,53% à clôture de ce mardi 14 juillet, Taqa Maroc limite sa baisse à -4,96%. Les analystes s’attendent à une baisse limitée des résultats du groupe en 2020 suite au redressement de l’activité à partir du 2e trimestre.

Après avoir chuté de près de 23% en YTD en mars, juqu'à atteindre un cours de 705,1DH, en lien avec la crise sanitaire, la 7e plus grande capitalisation de la place (20,8 MMDH) rattrape ses pertes et affiche un cours de 882,9 DH à la clôture du mardi 14 juillet, soit une variation de - 4,96% depuis le début de l’année, avec en moyenne un volume quotidien de 2,4 millions de titres depuis début 2020. 

Ci-dessous, la variation du cours de Taqa Maroc depuis le début de l'année.

Graph TAQA Morocco P

Ainsi, grâce à Taqa Maroc, l’unique valeur représentant le secteur de la production de l'électricité en bourse, ce dernier est le 5e secteur côté le plus résilient durant cette crise.

Et elle a encore un petit potentiel. D’ailleurs, Attijari valorise le titre à 910 DH, soit un potentiel de hausse de 3,06% par rapport au cours observé à la clôture de ce mardi 14 juillet.

La société a donc résisté à la crise sanitaire et économique liée au Covid-19 et ce, malgré la baisse de ses indicateurs d'activité à fin mars.

En effet, les bénéfices du groupe ont reculé de 48,7% au terme du premier trimestre, impactés par la révision de l'Unité 5 et par le recul du résultat financier de 7,7%, consécutif à la baisse de la rémunération de la trésorerie disponible. 

Cette contre-performance de Taqa s’explique d’une part, par la baisse des frais de puissance, qui représentent la rémunération par l’ONEE de la puissance disponible des différentes unités et qui se sont repliés de 19,7% en glissement annuel, en lien avec la révision majeure l’Unité 5. Et d’autre part, par le repli des frais d’énergie, qui correspondent à la rémunération par l'ONEE des achats en charbon effectués par Taqa Morocco et qui ont reculé de 25% en glissement annuel à cause de l’évolution défavorable des cours du charbon au niveau international.

“Pour les investisseurs, Taqa Maroc est une valeur défensive, qui ne présente pas beaucoup de risques. D’ailleurs, le groupe n’a pas suspendu la distribution de dividendes et son taux de rendement reste intéressant malgré la légère baisse du dividende au titre de l’année 2019” nous affirme un analyste.

En effet, Taqa Maroc a décidé de distribuer un dividende de 36 DH par action au titre de l’année 2019, qui sera mis en paiement à partir du 23 juillet, contre un dividende de 40 DH par action en 2018. C'est la première fois que le groupe décide de baisser son dividende depuis son introduction en bourse en 2013. Malgré tout, le rendement du dividende reste correct et s’élève à 4% par rapport au cours observé à la clôture du 14 juillet.

“Les résultats trimestriels ne reflètent pas la tendance annuelle puisque le groupe pourra combler et rattraper l'arrêt de l'unité 5 à partir du 2e trimestre de l’année. Les résultats 2020 seront résilients face à la crise sanitaire et économique actuelle”, ajoute la même source.

Dans ce sens, Attijari avait prévu un redressement de l’activité en raison de l’effet de rattrapage dont dispose le taux de disponibilité des Unités 1 à 6 de Taqa Maroc avec une baisse limitée du RNPG autour des 12% en 2020

>> Lire Aussi : 

Taqa Morocco : le contrat de fourniture d'électricité à l'ONEE prorogé

Taqa Morocco : les bénéfices consolidés en quasi-stagnation à fin 2019

 

Aller à