Séance du 26/11/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Près de deux ans et demi après son lancement dans le cadre du programme Innov Invest, MNF II a investi 17 millions de dirhams auprès de startups spécialisées dans les technologies. Dans une année de crise sanitaire marquée par l’accélération du digital, les opportunités florissent.

Maroc Numeric Fund II : 17 millions de DH d'investissements et des opportunités amenées par la crise

 | LE 19-11-2020 
Près de deux ans et demi après son lancement dans le cadre du programme Innov Invest, MNF II a investi 17 millions de dirhams auprès de startups spécialisées dans les technologies. Dans une année de crise sanitaire marquée par l’accélération du digital, les opportunités florissent.

Lancé fin juin 2018 par MITC Capital dans le cadre du programme Innov Invest de la Caisse Centrale de Garantie (CCG), MNF II a pour vocation d’appuyer les startups marocaines dans le milieu des technologies.

Pour rappel, il fait partie de quatre fonds créés dans le cadre du programme Innov Invest, à savoir Azur Innovation, Seaf Morocco Growth Fund, Maroc Numeric Fund II et Green Innov Invest. Soutenu par la Banque Populaire, Attijariwafa bank et Bank of Africa, MNF II a pu compter sur ses bailleurs de fonds pour réaliser ses investissements. « Nous avons un investissement global de 128 millions de dirhams provenant des investisseurs présents au tour de table. L’objectif est de couvrir les 5 ans de période d’investissement du fonds » nous explique Omar El Hyani, directeur de l’investissement du MNF II.

Opérationnel depuis novembre 2018, le fonds a effectué 3 investissements depuis pour un montant de 17 millions de dirhams. « D’autres sont en cours et seront annoncés une fois clôturés » nous confie Omar El Hyani. Le premier financement du fonds date du 7 juillet 2020 avec la société de paiement électronique OnePay.

Le second est un investissement de 3 millions de dirhams dans la société d’EdTech, KoolSkools, une plateforme éducative collaborative qui répond aux problématiques pédagogiques grâce à la digitalisation des différents processus (cours et exercices interactifs, banque de contenus..).  

Le dernier et plus important financement effectué par le fonds, date du 2 novembre, dans la société Atlan Space. 10 millions de dirhams ont été mobilisés pour accompagner la croissance de cette startup spécialisé dans l’intelligence artificielle embarquée sur drone.  

Une crise bénéfique au secteur numérique

Dans une année largement marquée par la Covid-19, le fonds a-t-il souffert dans sa stratégie d'investissement ? Selon Omar El Hyani, bien au contraire, la crise sanitaire a été source d’opportunités dans le monde de l’entrepreneuriat technologique.

« La covid-19 a globalement eu un impact positif sur l’économie numérique. Dans ce sens-là, nous sommes en train d’en bénéficier. Dans nos investissements effectués avec MNF II les startups sont en train d’en profiter car la digitalisation avance bien plus rapidement qu’avant » nous explique-t-il. Mais l’absence de contacts directs et les perturbations des événements (pitch, compétitions) a affecté le flux de candidats soumettant leurs dossiers au MNF II. « Sur le nombre de dossiers soumis, nous voyons un ralentissement, notamment avec les restrictions d’événements auxquels nous participons normalement. Cela est compensé avec des évènements online. Le problème se ressent surtout sur le manque d’évènements physiques et le manque d’interactions avec les entrepreneurs potentiels » poursuit-il.

Concernant les objectifs d’investissements du MNF II, Omar El Hyani nous explique : « Nous n’avons pas d’objectif d’investissement par année, mais sur toute la période d’investissement du fonds, qui dure de 5 à 6 ans. Nous en sommes aujourd’hui à la seconde année de la période ». S’il est doté de 128 millions de dirhams, le fonds reste cependant discret sur la part globale à investir dans les entreprises innovantes, minorant les frais de gestion.

2021, année prometteuse 

Si le secteur du numérique a été boosté par la crise en 2020, l’an prochain pourrait également être une bonne année. Notamment avec l’arrivée de startups ayant déjà bénéficié de premières tranches de financement en 2018 ou 2019 par le biais d’Innov Invest.

« Dans le cadre du programme Innov Invest, le but était de faire naitre des succès stories marocaines en commençant par des investissements de petits tickets entre 100 000 et 700 000 dirhams en tant que don ou prêts d’honneur. Les startups du digital qui en avaient bénéficié et qui ont aujourd'hui le vent en poupe avec le contexte actuel, peuvent devenir suffisamment matures pour des levées de fonds auprès de fonds d'investissement comme MNF II » explique le directeur de l’investissement. Il poursuit, « nous voyons les premières retombées et désormais, nous rentrons en contact avec ces jeunes pousses pour amorcer des financements plus importants ».

Quant aux objectifs de l’an prochain, Omar El Hyani confirme que la politique du MNF II reste inchangée. « Nous fonctionnons à l’opportunité. Tant qu’il y a des entreprises intéressantes qui rentrent dans la stratégie d’investissement du fonds, nous investissons. Nous avons une poche de 10% à 20% du fonds que nous pouvons investir dans d’autres secteurs comme la green tech, mais il faut que la startup en question soit très innovante » conclut-il.

Aller à