Séance du 07/08/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

En cette période de crise, l’argent surpasse les autres métaux et s’oriente vers un cycle haussier d’après une note d’analyse d’Attijari Global Research. Mais, les valeurs minières cotées à la bourse de Casablanca ne peuvent pas toutes profiter pleinement de la hausse de ce métal, d’après un analyste de la place. 

SMI va tirer profit de la hausse à venir du cours de l’argent métal

Par M. Ett. | LE 25-07-2020 09:31
En cette période de crise, l’argent surpasse les autres métaux et s’oriente vers un cycle haussier d’après une note d’analyse d’Attijari Global Research. Mais, les valeurs minières cotées à la bourse de Casablanca ne peuvent pas toutes profiter pleinement de la hausse de ce métal, d’après un analyste de la place.

Selon Attijari, l’argent a surpassé tous les métaux durant les dernières semaines pour revenir au-devant de la scène internationale.

Elle indique que ce métal gris se négocie actuellement au-dessus des 22,5 $, « un niveau jamais égalé depuis 6 ans. Depuis son plus bas observé en mars 2020, l’Argent a connu un retournement haussier de fond se concluant par une performance cumulée de 77%. Au cours des 3 dernières semaines, ce métal affiche une appréciation de 17% », précise-t-elle.

« Cette évolution remarquable nous interpelle quant à la nature de la tendance de fond de l’Argent. En effet, ce métal semble endosser davantage son rôle de « valeur refuge » plutôt que « métal industriel » durant la crise sanitaire du Covid-19 », estiment les analystes d’AGR qui trouvent que, tenant compte de la situation économique actuelle et des niveaux de cours de l’Or, « le métal gris paraît toujours sous-évalué ».

Face à sa récente hausse, les analystes anticipent un scénario de démarrage d’un nouveau « super-cycle » haussier au profit de l’argent. Leur prévision se base sur 3 arguments majeurs : 

- L’appréciation de l’Or durant la période 2019-2020 a relevé le ratio Or/Argent à des niveaux difficilement soutenable. Celui-ci avait dépassé les 100 en juin dernier contre une moyenne normative de 65 observée au cours des deux dernières décennies ;

- Une baisse tendancielle de l’offre minière de l’argent en lien avec le faible rythme de découvertes des nouveaux gisements et le rehaussement structurel des cash-cost ;

- Une forte augmentation de la demande des ETFs (Exchanged Traded Funds) en argent papier, creusant l’écart entre des volumes des contrats financiers détenus par ces véhicules de placement et l’Offre physique. Cette situation devrait à terme renchérir la valeur de l’Argent.

Les valeurs minières cotées peuvent-elles tirer profit de cette hausse ? 

Les investisseurs au Maroc ne peuvent pas investir directement dans les métaux, à l’instar de ce qui se fait à l’international. Du coup, afin de profiter de la hausse de l’argent, ils n’ont qu’une seule option : acheter les titres des valeurs minières cotées.

Toutefois, le secteur minier reste fortement impacté par la crise du Covid-19, à cause de la baisse de la demande internationale et de la forte correction des métaux de base. Ainsi, les valeurs minières cotées demeurent un investissement risqué en cette période. 

La hausse des cours de l’argent peut-elle booster un peu la performance des valeurs minières cotées ? Selon un analyste de la place, « en période de crise les métaux de base (cuivre, plomb, zinc,…) baissent au moment où les métaux précieux (Or, argent, platine) augmentent vu qu’ils sont considérés comme valeurs refuges. Ces deux types de métaux ont ainsi une évolution de cours décorrélée. Maintenant, pour savoir si les valeurs minières cotées vont profiter de la hausse de l’argent, il faut vérifier d’abord leur exposition aux différents types de métaux ».

Managem et la Compagnie Minière de Touissit (CMT) sont exposées à la fois sur les métaux de base et les métaux précieux. 

Pour sa part, la Société Métallurgique d'Imiter (SMI), filiale de Managem, produit exclusivement l’Argent métal. 

« La performance de Managem et de CMT qui sera tirée de la hausse des cours de l’argent va être compensée par la baisse des cours des métaux de base. On ne peut pas savoir si l’appréciation de l’argent va compenser la perte enregistrée sur les métaux de base », estime notre analyste.

Notre analyste préfère rester neutre par rapport à ces deux valeurs. 

« C’est SMI qui va le plus tirer profit du bon comportement des cours de l’argent à l’international ».

Sur le même registre, AGR distingue, dans une précédente note d’analyse diffusée à la fin du mois d’avril dernier, entre deux évolutions disparates des valeurs minières cotées en 2020 :

- Managem et CMT devraient subir l’impact de la crise sanitaire sur les cours des métaux de base qui représentent 45% et 70% de leurs revenus respectifs. Ainsi, Managem pourrait espérer au mieux un retour à l’équilibre. Les bénéfices de CMT, quant à eux, devraient reculer de 32,0%.

- En face, SMI bénéficierait d’un double effet positif prix/volume sur l’Argent. À cet effet, AGR prévoit une progression des bénéfices d’environ 30%.

A rappeler qu’AGR a suspendu sa recommandation du titre Managem. Par ailleurs, elle maintient sa recommandation d’achat du titre SMI avec un cours cible de 2.340 DH sur un horizon de 12 mois. Le titre garde un potentiel de hausse de 19,44% en comparaison avec le cours observé à la clôture de la séance de ce vendredi 24 juillet (1.964 DH).

>>> Lire aussi : 

Coronavirus : Le secteur minier de la cote connaîtra des évolutions disparates en 2020 (Attijari)

Attijari suspend sa recommandation du titre Managem et anticipe une hausse du cours de SMI

 

 

Aller à